Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Moorea-Maiao condamné verser 19,8 millions aux proches d'un noyé



(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration)
PAPEETE, 17 juin 2015 - La commune de Moorea-Maiao est condamnée en appel à verser 19,8 millions Fcfp à la compagne et à la fille de la victime d’une noyade, en 2011 dans le lagon de Haapiti. La cour administrative constate la défaillance de l’organisation municipale des secours et l’absence de signalisation au niveau de l’accès public à la mer.

Hugues Fagot s’était noyé le 23 novembre 2011 en fin de matinée, après avoir été emporté par une vague, non loin de la passe de Tauotaha à Haapiti, alors qu’il naviguait en paddle board sur le lagon.

Alertés par la compagne de la victime, les pompiers de la commune n’avaient pu intervenir immédiatement, faute d’embarcation en état d’être mis à l’eau. Et au lieu de saisir le centre de secours en mer, les sauveteurs de Moorea avaient d’abord tenté pendant 20 minutes de réquisitionner un bateau parmi les riverains présents.

La brigade de gendarmerie n’avait été informée de leur incapacité à intervenir qu’ensuite, relayant l’information au MRCC. L’hélicoptère de secours Dauphin avait été dépêché à 11h40. Arrivé sur place à midi celui-ci n’avait pu que repêcher le corps sans vie du père de famille vers 13 heures.

L’enquête avait relevé ces graves dysfonctionnements dans l’organisation des secours sur Moorea-Maiao. Mais au-delà, elle a établi que trois personnes s’étaient déjà noyées dans la zone, utilisée par le public pour accéder à la mer. Et qu'en dépit de ce fait, aucune signalisation municipale n’indiquait la dangerosité du bain, ou informait de l’absence de baignade surveillée.

La commune de Moorea-Maiao avait été condamnée par le tribunal administratif de Papeete en juillet 2013, à indemniser la compagne et la fille de la victime à hauteur de 15,6 millions Fcfp, pour leurs préjudices personnels. En appel, la cour administrative de Paris alourdit cette peine en la portant à 19,8 millions Fcfp.

La municipalité de Moorea-Maiao dispose d'une ultime voie de recours devant le conseil d'Etat pour contester la décision rendue par la cour administrative d'appel de Paris. Mais cette procédure n'est pas suspensive.

doc150615_15062015082019.pdf DOC150615-15062015082019.pdf  (492.37 Ko)


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 17 Juin 2015 à 15:04 | Lu 3047 fois






1.Posté par Martin le 17/06/2015 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La commune avait osée faire appel. Une honte !

2.Posté par le penseur le 17/06/2015 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une belle chose....pensée à toi S.

3.Posté par Le Vieux le 18/06/2015 03:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Là aussi, on n’apprend rien. Une commune gérée encore à la petite semaine, au jour le jour. Déjà quatre morts, depuis la commune a fait quoi pour éviter un cinquième drame ? Il serait intéressant de le savoir et de voir les photos. Mais, aux vues des photos des routes, des meutes de chiens et autres pea-pea qui viennent alimenter régulièrement les rubriques, je doute fort qu’une initiative cohérente ai été mise en place depuis. Toujours rien de neuf sous le soleil.

4.Posté par lucie le 18/06/2015 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moana je suis si contente pour vous. Vous allez pouvoir avoir des nouveaux projets et vivre plus confortablement. Amitiés de la clinique!

5.Posté par serge le 18/06/2015 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’espère que la commune n'aura pas l’indécence d'utiliser ce dernier recours, mais comme les élus n'ont honte de rien et se sentent responsable de rien, il y a fort a parier qu'ils vont le faire !!!!! Et puis 20 millions ce n'est rien au regard d'une vie qui aurait pu être sauvée sans le laxisme de certaines personnes.

6.Posté par SAKARIO le 18/06/2015 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant mieux pour la famille, meme si cela ne ramenera le papa à cette famille. une question tout de meme : crash de Air Moorea 5 millions par occupant, içi 20 millions. y a t'il un baréme pour la responsabilité d'une compagnie, une commune... ou bien est ce la qualité des avocats qui fait le montant de l'indemnisation ?

7.Posté par Tehei le 18/06/2015 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien des cas accidents sont la cause du laxisme des communes (défauts d'éclairage ,trous dans la chaussée,animaux errants etc ....) et restent impunis tout simplement parce que les gens n'ont pas le courage de poursuivre les responsables par lâcheté, méconnaissance ou fainéantise , bref ,les responsables s'en sortent toujours bien .
Pour une fois , cette famille s'est battue jusqu'au bout, sans céder ,avec courage et persévérance . Cela a payé et devra servir d'exemple .
Merci à cette femme qui donne une belle leçon de courage §

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Août 2017 - 14:59 Back to school pour une rentrée réussie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance