Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Michel Monvoisin : "Nous ne sommes pas une destination low cost"



PAPEETE, le 6 septembre 2016 - Le P-dg de Air Tahiti Nui et président du conseil d'administration de Tahiti Tourisme estime que baisser les prix des billets d'avion n'amènera pas plus de touristes en Polynésie. Il affirme que les efforts à faire ont été faits par la compagnie. Explications.

Pourquoi souhaitez-vous revenir sur l'interview que vous avez donnée à Polynésie 1ère samedi dernier et la polémique qui en a découlé?

J'ai dit que, en ce moment, baisser les billets d'avion ne fera pas venir plus de touristes car nous avons un problème de capacité hôtelière et de chambres. Je suis à l'écoute des marchés et je suis à l'écoute des professionnels. Aujourd'hui, si on va sur le site booking.com (NDLR : il sort son téléphone et va sur le site) et qu'on fait une recherche pour deux nuits dans un hôtel de Punaauia pour un week-end prochainement, on peut voir qu'il ne reste que très peu de chambres, même pour les pensions de famille. Je n'invente rien ! Tout est comme ça. Quand certains disent qu'il faut une autre compagnie aérienne, cela veut dire 300 sièges en plus. Il n'y aura pas assez de chambres disponibles pour les accueillir.

Selon vous, il n'y a pas lieu de baisser les prix?

Mais baisser les prix pourquoi? Pour créer de la frustration? En ce moment, tu vas baisser les prix et les gens vont se dire : "Super je viens à Tahiti!" Mais ils vont avoir quoi comme réponse? "Je suis désolé il n'y a plus de disponibilité aux dates que vous demandez." L'industrie aérienne c'est celle qui fait les plus petites marges. Les comptes d'ATN sont publics, les rapports d'activité ont été publiés. Tout le monde peut les consulter sur le site. Le ciel est libre mais les compagnies aériennes ne viennent pas. Si ATN faisait des marges honteuses avec des prix excessifs, il y aurait de la place pour les autres. Il faut arrêter de regarder en l'air et de dire des âneries. Il faut regarder les chiffres. Quand la demande est supérieure à l'offre, les prix augmentent. Sauf que nous, nous n'avons pas augmenté nos prix, et nous les avons déjà baissés.

Quelle baisse avez-vous effectué sur vos tarifs?

Nous avons baissé nos tarifs d'un milliard en année pleine. C'est en fait un milliard de recettes que nous avons fait grâce à trois baisses successives de surcharge carburant. Nous sommes une des plus rares compagnies aériennes à l'avoir fait. Normalement, le marché ne le demandait même pas puisque nous avons une demande qui est supérieure à l'offre.

Quand avez-vous effectué cette baisse ?

En 2015, nous avons vendu 50 000 billets à prix cassés, jusqu'à moins 30 % de réduction. Est-ce qu'il y a eu 50 000 touristes de plus? Non. Il y a des chanceux qui en ont bénéficié. Ils avaient prévu de venir à Tahiti de toute façon. Nous ne pouvons pas faire venir des touristes si le produit n'est pas conforme et s'il n'y a pas la capacité d'accueil correspondante. J'ai rencontré les tour-opérateurs américains et ils sont d'accord avec moi. Nous sommes tous en phase aujourd'hui pour dire que nous sommes saturés.


Mais pour ceux qui aimeraient venir en Polynésie et qui ne le peuvent pas à cause du prix des billets d'avion?

En ce moment on fait Auckland à 60 000 Fcfp. C'est moins cher que d'aller aux Marquises ; mais personne n'en parle. On parle toujours du tarif du vol Paris/Papeete en haute saison! Paris, nous le vendons à 160 000 Fcfp aussi, mais pas au mois de juillet ou au mois d'août. A cette période, nous n'avons pas assez de sièges d'avion. Nous sommes une entreprise commerciale quoiqu'il en soit. Nous avons de nouveaux avions à payer. Quand nous n'avons pas assez de sièges, les gars du management poussent les prix, et les prix passent parce que nous avons une demande sur juillet/août qui explose! Donc, à un moment donné, s'ils veulent partir, il y a des prix cassés toute l'année. Mais ça dépend de la saison, ça dépend de la période… Aujourd'hui, baisser les prix pour ne pas vendre plus, ce n'est pas possible…

Vous dites que cette baisse n'est pas demandée ?

Par les gens qui nous vendent! Et c'est là la grosse confusion! Quand je parle des tour-opérateurs et de mon incertitude à ce qu'ils répercutent les prix. Ils fabriquent des packages et ils les vendre aux agences de voyage. Comment est composé ce prix? Je n'en sais rien. A quel prix est vendu notre billet d'avion, je ne sais pas. Si je baisse le prix demain, qui me garantit que les tour-opérateurs vont répercuter?

Vous voulez plus de chambres, plus d'hôtels. Cela signifie que la Polynésie aura toujours le même type de touristes fortunés…

Mais nous n'allons pas nous en plaindre! C'est un créneau que nous pouvons avoir. C'est une destination qui leur plaît. Les gens parlent du low cost sans savoir! La Polynésie n'est pas un pays low cost! A faire venir des sacs à dos, qu'allons-nous leur proposer quand ils vont arriver ici? Le coût de la vie est ce qu'il est. On peut citer la république Dominicaine mais quel est le coût de la vie là-bas? Combien gagnent les gens ?

Vous voulez dire que la Polynésie française restera une destination inaccessible à une certaine partie de la population?

Après, c'est un choix de vie, ce n'est pas à moi de le dicter. Aujourd'hui, nous ne sommes pas une destination low cost. Après, les compagnies low cost, je veux bien, mais c'est quoi une compagnie low cost? C'est le même avion qu'ATN avec 50 sièges en plus et surtout, un siège social basé dans un pays qui n'est pas regardant sur les droits du travail. C'est ce qu'on veut? On ne veut plus de droit social? On veut de la précarité? Si on veut faire du low cost, la destination doit l'être. Nous ne pouvons pas nous disperser. Nous ne pouvons pas aller tous azimuts sur les marchés. Nous ne pouvons pas aller chercher toutes les niches.

Rédigé par Amelie David le Mardi 6 Septembre 2016 à 16:17 | Lu 14874 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

105.Posté par Aubrac le 15/09/2016 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Jeff. Effectivement, j'ai limité mes propos au cout du vol lui-même, mais il y a tous les couts d'escale, lesquels sont plutôt élevés à Tahiti Faaa'a. C'est sans doute une raison de la désaffection des aéronefs américains pour cette destination, car aucune compagnie US ne dessert Tahiti au départ de Los Angeles... C'est très étonnant.
Par contre, l'environnement économique que vous évoquez n'est sans doute pas aussi déterminant et des commentateurs ont déjà donné des exemples significatifs en la matière.
En tout cas, ce sujet a soulevé beaucoup de réactions, positives ou négatives, mais qui devraient être prises en compte par nos transporteurs locaux.

104.Posté par Jeff le 14/09/2016 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Aubrac, On ne peut comparer deux opérations ayant des caractéristiques aussi différentes. On peut, oui, trouver des coûts siège/km similaires entre deux appareils de même type opérant x heures de vol, mais ensuite il faut additionner tout ce qui va autour pour faire voler ces avions, en particulier les coûts aux escales. A Nairobi le salaire moyen d’un professeur des écoles est de 120 euros, soit 14.280 Cfp/mois. Ensuite et pour répondre a P101, il faut aussi tenir compte du type de la clientèle qui voyage, (touristique, affaires, familiale), des capacités et potentiels de l'offre et de la demande et de la saisonnalité. Enfin des taux de rentabilité de l'opération.

103.Posté par Jeff le 13/09/2016 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P101: Il n'y a rien ni personne qu'empêcheraient une compagnie low cost d'ouvrir demain une liaison régulière chez nous. Ni Norwegian, ni Easy Jet ni aucune de celles connues, même celles opérant pas loin dans la région, elles n'ont jamais montré un intérêt quelconque pour venir chez nous. Si elles faisaient la demande, ne t'en fait pas qu'elles seraient accueillies les bras ouverts ! Alors la question a se poser c'est pourquoi elles ne viennent pas ? Pourquoi toutes ces compagnies qui font du AKLLAX ou des SYDLAX, il y en a pourtant un paquet qui passe au dessus de notre espace aérien chaque semaine, aucune ne s'arrête chez nous. Pourquoi ? En deux mots : Demande et Rentabilité.

102.Posté par Aubrac le 13/09/2016 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Popoti Post 99. Effectivement, la fin de mon message a été tronquée. Je constatais que les grands perdants des tarifs élevés pratiqués étaient bien les consommateurs polynésiens. Par rapport à un trajet Paris-Nairobi dont la distance est équivalente à un vol Tahiti-Los Angeles, la différence de prix est de 25 à 30%, soit 740 euros l'aller-retour sur vol Air France dans le premier cas, contre plus de 1.000 euros pour notre destination. A ce propos, il faudrait s'interroger sur l'existence d'une éventuelle entente illicite entre les différents transporteurs aériens desservant Tahiti visant à maintenir des tarifs élevés, puisqu'il n'y a aucune concurrence de prix entre les différentes compagnies. Et il ne faut pas compter sur le gouvernement et les élus locaux pour résoudre le problème, puisque leurs déplacements aériens sont pris en charge par la collectivité...



101.Posté par wakrap le 13/09/2016 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ jeff : Pose toi une question: les compagnies low cost ont pour destination habituelle des pays à bas salaires ou tout au contraire des pays à haut salaire? Easyjet se rend dans des pays pauvres ou des pays riches? Norwegian part d'un pays pauvre pour un pays pauvre? Tiens, un livre est sorti récemment : https://www.amazon.fr/N%C3%A9gationnisme-%C3%A9conomique-Pierre-Cahuc/dp/2081379155/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1473794424&sr=8-1&keywords=negationnisme

100.Posté par Karl le 13/09/2016 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P99 : J'ajouterai aussi que la notion de service est partout omniprésente et d'une qualité irréprochable, le touriste est roi, l'ambiance de fête est constante, les sourires, la méga bringue sur les plages qui durent toute la nuit, c'est très, très loin du service et de l'ambiance qui règne chez nous.

99.Posté par Jeff le 10/09/2016 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Punta Cana en République Dominicaine est un produit offrant des prestations qui sont similaires aux nôtres. Située à 9 heures de vol de Paris et 4 heures de NY, ils reçoivent près de 5 millions de touristes chaque année. Le salaire moyen à Punta Cana est de 26.160 Cfp par mois, pour 44 heures de travail hebdomadaire et 14 jours de congés annuels payés. Inutile de préciser que les locaux ne voyagent pas. Même sur des low cost. Voilà l’explication pourquoi eux sont une destination Low Cost et pas nous. A moins, bien sûr, a moins que nous acceptions tous de baisser nos revenus de 90% et qu’on se mette à bosser beaucoup plus pour gagner beaucoup moins ? ...Toujours fan des low cost ?

98.Posté par Popoti le 10/09/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aubrac, Merci pour votre post 97 malheureusement tronqué. Il serait bon aussi d'avoir les données chiffrées du nombre de billets délivrés : - gratuitement - de billets GP - dans le cadre de voyages administratifs et de missions de la fonction publique.
Ces données et évolutions sur les 3 dernières années pourraient expliquer pourquoi le prix des billets ne baissent pas.

97.Posté par Aubrac le 09/09/2016 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Lanigirl pour ces réflexions très justes.
En 2015, ATN a transporté 473.000 passagers selon le rapport d'activité de la compagnie. Pendant cette période, environ 230.000 touristes (ou environ) sont venus en Polynésie. Sachant qu'il faut retrancher les 50.000 croisiéristes et les touristes qui ont voyagé sur Air France, ATN n'a pas du transporter plus de 100.000 véritables touristes... Ce qui signifie que l'essentiel du trafic d'ATN est constitué (pour les 3/4) par la clientèle locale ! On est loin des propos stupides du bonimenteur d'ATN à propos du tourisme high cost et de la destination tahitienne qui ne serait pas low cost, et des tours operators.
Vu le nombre de réactions négatives suscitées par les propos du PDG d'ATN, on peut constater que les grands perdants des hauts tarifs pratiqués par la compagnie locale sont bien les consommateurs polynésiens et non les touristes...

96.Posté par bob le 09/09/2016 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

démission de monvoisin et du ministre du tourisme marre des incompétents

95.Posté par wakrap le 09/09/2016 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

emere, ravai...J'ai bien compris que vous ne pipez rien à l'économie. Comme le français moyen et pas moyen mais vous avez des idées. Vous pipez pas ce que c'est que des enchères négatives. pffff Tiens un doc pour débroussailler les choses http://www.autoritedelaconcurrence.fr/doc/etude_thema_ra11.pdf Page 67 68, mais tout le reste vous donnera un peu de notions. Bonne lecture, et pour une fois, acceptez d'apprendre et de progresser. Dans tous les pays du monde ce système d'attribution pour des dessertes potentiellement déficitaires a été mis en place, sauf quand de petits politiques aussi médiocres que prétentieux en économie ont voulu avoir leur compagnie plutôt que de faire travaille ceux qui savent.

94.Posté par Lanigirl le 08/09/2016 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les clients attendent une baisse du prix du billet : vous voulez nous faire croire que cette baisse ferait de Tahiti une destination LOW-COST, vous mélangez tout pour justifier vos inepties, jusqu’à annoncer avoir dû « annuler » 40 charters de 300 chinois chacun. Vous vous moquez de qui ? Des chinois ou de nous ? Ou des deux ?
Tahiti est belle destination, elle fait rêver, et la Polynésie propose aujourd’hui une gamme variée d’hébergements. Figurez-vous qu’il y en a pour toutes les bourses. Sortez un peu des hôtels de M. Grey.
UN PEU DE RESPECT POUR VOS CLIENTS
UN PEU DE RESPECT POUR VOS EMPLOYES

93.Posté par Lanigirl le 08/09/2016 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Essayer de nous démontrer votre théorie sur le rapport inexistant entre le prix du billet et l’affluence de touristes est encore une marque de mépris de votre part à l’égard de TOUS les Polynésiens…et des touristes potentiels qui, d’un revers de votre main, peuvent dire adieu au rêve de leur vie.
Vous essayez de « rattraper » votre flop en avançant le manque d’hébergements, mais AUCUN professionnel du tourisme ne vous croit…ah, si ! Le GIE et le Ministère vous soutiennent !
Quelle belle mascarade !

92.Posté par REY Ethode le 08/09/2016 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre juin 2014 et juin 2015, le prix du baril de pétrole a baissé de 48% ( de 115 à 60 USD)
Les prix des billets d'avion n'ont pas baissé d'autant; tout comme d'ailleurs le prix de notre essence dans nos stations
Tout le monde (ATN, Pays) engrange sur le dos du consommateur

91.Posté par Lanigirl le 08/09/2016 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est temps, M. Monvoisin d’arrêter de pavoiser sur des résultats dont vous n’êtes que l’héritier.
Il est temps de cesser de mépriser et stigmatiser une partie de vos employés car ils vous crachent la vérité en face. L’opinion publique n’est plus dupe.
Il est temps de considérer les efforts et le soutien sans faille de vos clients quand tout allait mal, du petit jusqu’au plus grand.
Essayer de nous démontrer votre théorie sur le rapport inexistant entre le prix du billet et l’affluence de touristes est encore une marque de mépris de votre part à l’égard de TOUS les Polynésiens…et des touristes potentiels qui, d’un revers de votre main, peuvent dire adieu au rêve de leur vie.

90.Posté par Lanigirl le 08/09/2016 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et, tout au long de ces années de vaches maigres, où le dépôt de bilan pointait le bout de son nez, les dettes s’accumulaient, les rallonges du Pays sauvaient la mise in extremis, les personnels ont tout fait pour que tout le fenua continue à y croire :
AIR TAHITI NUI : LE VOYAGE CONTINUE…
Aujourd’hui, vous êtes là, et on peut vous appeler « l’homme qui tombe à pic » ou « l’héritier ». En effet, vous arrivez sur un tapis rouge, tous les sacrifices ont été faits par vos prédécesseurs et vos employés, la chute du prix du baril est arrivée pour donner une sacrée bouffée d’oxygène aux comptes de la compagnie, et vous voilà projeté quasiment « meilleur PDG de l’année »…à d’autres !

89.Posté par Lanigirl le 08/09/2016 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cessez donc de clamer dans les médias avec votre ton méprisant que vos employés agissent comme si ATN leur appartenait, ils savent très bien faire la différence et ne vous ont pas attendu pour le faire, vous utilisez cela pour retourner l’opinion publique contre eux…mais M. Monvoisin, si vous avez les beaux résultats que vous exhibez aujourd’hui, c’est parce que vos employés se sont investis à 200%, la bonne question est : Où étiez-vous ?
Tous les personnels, chacun dans leur spécialité, ont assuré leurs missions tant bien que mal car la dynamique insufflée était de croire en leur compagnie comme on croit en une famille, et c’est cela qui a marché.
Et, tout au long de ces années de vaches maigres, où le dépôt de bilan pointait le bout de son nez, les dettes s’accumulaient, les rallonges du Pays sauvaient la mise in extremis, les personnels ont tout fait pour que tout le fenua continue à y croire :
AIR TAHITI NUI : LE VOYAGE CONTINUE…

88.Posté par emere cunning le 08/09/2016 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceci dit, M Monvoisin ne doit pas perdre de vue l’objectif que nous nous sommes fixés (ne pas se cantonner au haut du panier ni tomber dans le low-cost). Aussi, ATN devrait faire encore un petit effort pour nous mettre aussi à la portée d'une clientèle moyenne qui remplisse plus régulièrement nos pensions de famille des Australes, Marquises et autres archipels en attendant que les Mahana Beach se fassent (desperately confident) ; ils ont chacun leurs particularités et charme et méritent d'être visités. Les Marquises mériteraient même un mini Mahana Beach avec un petit port de plaisance de pêche en haute mer (like in Kona) et un héliport qui propose le survol de ses sites, montagnes, falaises et criques juste idylliques... oui je sais, je rêve.

87.Posté par emere cunning le 08/09/2016 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ wakrap,
tu ne changes pas, ou on t'approuve, ou on a droit à aux pires insultes. Et je ne comprends rien à ton histoire "d'enchères négatives", encore un de tes trucs à dormir debout. Je sais juste que les cies aériennes ont toute l'Europe, les USA, la Chine et autres où la clientèle se compte par dizaines de millions d'habitants. Et nous dans tout ça, cé pas demain qu'ils viendront paumer du fric pour les quelques milliers de voyageurs que nous sommes, low-portefeuilles de surcroît. Tout ce qui vous importe, c'est de vous balader et faire venir vos familles à moindre frais. Quant à ce pays, il n'est manifestement pas le vôtre, d'où votre opposition à la création d'une cie locale. Mais nous n'avions pas le choix, et nous pouvons remercier aujourd'hui ceux qui ont tenu bon.

86.Posté par Manai le 08/09/2016 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@72, je ne connais aucune compagnie qui ferait du low cost sur des trajets qui dépassent les 20h en temps de vol!

85.Posté par Rori le 08/09/2016 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P78 Wakrap : Je trouve que tu exagères ! Tu t’en prends à Rava’i Roa P76, alors qu’il ne dit qu’une stricte, froide et très objective vérité. Quand il n’y a pas de sous, il n’y a pas de sous, point barre. Apres tu t’en prends à la compagnie parce qu’elle fait mal son travail…mais c’est faux ! Pour la première fois depuis leur ouverture ils sont bénéficiaires. Très souvent ils sont cités positivement dans les magazines spécialisés, certes la cabine des 340 est un peu vieillissante, patience, les dreamliners sont en route. Moi je dis Bravo, bravo à tout ça ! Au lieu de critiquer, nous devrions au contraire nous sentir fiers et avoir une pensée vis-à-vis de tous ceux qui font voler les couleurs du Fenua à travers le monde 24h/24, 7j/7.

84.Posté par Rori le 08/09/2016 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P70 Wakrap, désolé mais je ne comprends pas ton offre de contrat. Qu’est-ce que tu leur offres en échange à ces compagnies pour qu’elles viennent ou restent opérer leurs fréquences chez nous ? Je me trompe peut être mais j’ai comme l’impression que tu prends la chose à l’envers. En l’occurrence c’est nous les demandeurs, pas les compagnies. Ces dernières ont l’embarras du choix et le monde à leurs pieds, encore une fois, elles vont là où elles trouvent les meilleures marges.

83.Posté par Rick le 08/09/2016 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P76 : Bravo !!!! D'accord avec ce que tu as écrit. Tu as raison sur toute la ligne ! Moi aussi j’aimerai avoir une Porsche 911…blanche, intérieur cuir noir ! Mais voilà, je n’ai pas les moyens. Je n’aurais jamais les moyens…Mais je n’irai pas pour autant voir le concessionnaire pour le traiter de tous les noms, le lyncher presque, juste parce qu’il n’est pas fichu de mettre la 911 au niveau de mon portefeuille ! Mais c’est quoi votre délire les gars ? Vous avez la tête à l’envers ou quoi ? Quand t’as pas les moyens de te payer les trucs que t’aimes, ce n’est pas la faute ni du vendeur, ni du gérant, ni du constructeur. Personne ne t’oblige à voyager ou à t’acheter une Porsche 911, blanche, intérieur cuir noir...!

82.Posté par RAVA'I ROA le 08/09/2016 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé oh Warkrap, tu m' lâches la grappe stp !.
On a aussi le droit d avoir une option aussi différente que la tienne non ?.. tout ce qui ne va pas ds ton sens est forcement pathétique?..
Si tu trouves que ATN ne fait pas bien son job, libres à toi de prendre la Cie que tu veux !..Autrement vas faire de la politique, ouvres ta société, ta Cie aérienne, enfin bref, prouves nous que t'es le meilleur pas uniquement sur le papier, mais par actions. Ai je une fois critiqué tes coms, non a ce que je sache, alors stp épargnes moi les tiens. Merci tu m'feras des vacances.

81.Posté par Père Ubu le 08/09/2016 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La suite de mon commentaire coupé:
La nous rentrent dans le fond du problème : la construction de l'économie en Faranésie: une économie irréel basée principalement sur les transferts d'état français en forme des salaires indexées et des subventions, un sort de jeux de Monopoly. Tout va changer si on sort de ce jeu, mais ça nécessite des mesures radicales qui vont entraîner un appauvrissement de l'oligarchie faranésien et toutes les profiteurs du système. Et qui enter les râleurs veut ça ? Alors arrêtez de vous plaindre, faites des économies, payez vos billets si vous avez vraiment besoin de voyager! Si non, il y a des alternatives pour y vivre...non ?

1 2 3 4 5
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance