Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Meurtre de Angélo Opuu : un troisième suspect écroué au Mans trois mois après le drame



Angélo Opuu avait été tué d'un coup de couteau en pleine rue dans la nuit du 29 au 30 décembre dernier.
Angélo Opuu avait été tué d'un coup de couteau en pleine rue dans la nuit du 29 au 30 décembre dernier.
LE MANS, le 16 mars 2016 - Un troisième homme a été interpellé, mis en examen pour homicide volontaire et écroué, la semaine dernière, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'Angélo Opuu, cet ancien militaire tahitien de 34 ans installé en métropole et tué à coup de couteau le 29 décembre 2015 dans une rue mal fréquentée de la ville du Mans (Sarthe).

Plus de trois mois après le drame, les enquêteurs ne lâchent pas le morceau. Ce nouveau mis en cause dans le meurtre d'Angélo Opuu est "originaire de la région parisienne mais il est souvent au Mans" ont révélé hier nos confrères métropolitains de la Maine Libre. Il a été interpellé par les services de la police judiciaire, en milieu de semaine dernière.

"Des déclarations contradictoires"

À ce jour, trois personnes suspectées du meurtre d'Angélo Opuu sont sous les verrous. L'instruction en cours cherche à déterminer les responsabilités de chacun et à savoir qui a donné le coup de couteau mortel ce mardi 29 décembre un peu avant minuit. La rue dans laquelle s'était déroulé le drame, où se trouvent de nombreux bars, est réputée mal fréquentée.

À ce jour, "les déclarations des uns et des autres sont pour le moins contradictoires". Aussi, "pour y voir vraiment clair", de nouvelles personnes pourraient être interpellées dans les semaines à venir ont précisé à nos confrères des sources proches de l'enquête.

Le 16 janvier dernier, la famille tahitienne de la victime avait organisé à Papeari une émouvante veillée d'hommage à leur proche tragiquement disparu à 18 000 km de là. Dernier d'une fratrie de quatorze enfants, scolarisé à Papeari puis Taravao, il s'était engagé dans l'armée à 18 ans. Père d'un petit Poea, 6 ans, Angélo Opuu avait été inhumé au Mans où il avait élu domicile à la demande de sa femme et mère de son fils.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 16 Mars 2016 à 16:43 | Lu 1272 fois

Tags : FAITS DIVERS




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance