TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Mégafichier: Cazeneuve pense qu'un débat aurait dû avoir lieu "en amont"




Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a convenu mardi qu'un débat consacré au mégafichier regroupant les données personnelles des Français aurait dû avoir lieu "en amont".
"J'en conviens", un débat "n'a pas eu lieu en amont (...) dès lors qu'il est souhaité nous l'organisons", a déclaré le ministre devant la commission des lois du Sénat à propos de ce projet controversé qui divise jusqu'au sein du gouvernement.
"Nous pensons bien faire", nous "prenons toutes les précautions" pour garantir les libertés, a-t-il réitéré. "Nous n'avons rien à redouter" et "sollicitons nous-mêmes le débat" public qui aura lieu ce mardi à l'Assemblée nationale à l'issue de la séance des questions au gouvernement.
Le ministre de l'Intérieur a également réaffirmé que les Français "pourront s'opposer" au "transfert numérique de leur empreintes" digitales "dans la base" de ce fichier comme il l'avait indiqué vendredi dernier.
"Ca va être un fichier perforé", lui a répondu le président de la commission des lois Philippe Bas (LR). "Si vous permettez aux gens de refuser que leur photo ou leur empreintes digitales y figurent, ce fichier sera incomplet", a-t-il critiqué.
Or, a jugé l'élu de la Manche, "ce fichier pourrait être très utile pour éviter les usurpations d'identité". 
M. Cazeneuve et la secrétaire d'État au Numérique, Axelle Lemaire, s'étaient publiquement affrontés sur ce dossier la semaine dernière et ont fait état vendredi d'"évolutions" destinées à renforcer les garanties individuelles afin de rassurer les critiques sur de possibles déviances. 
La principale avancée est de laisser le choix aux usagers de voir, ou non, figurer leurs empreintes digitales. Ils pourront s'y opposer de manière explicite. 
Mme Lemaire avait exprimé de vives réserves sur ce mégafichier, évoquant un décret "pris en douce par le ministère de l'Intérieur" au moment du week-end de la Toussaint et un "dysfonctionnement majeur".
M. Cazeneuve, devant les sénateurs, a indiqué à ce sujet qu'il avait "signé" le décret le "jour où il m'a été présenté" et pas "en catimini". "Je ne suis pas plus en catimini à la Toussaint qu'à la Pentecôte", a-t-il ironisé, il n'y a pas de "perversité du jour férié au ministère de l'Intérieur!"
Face à la montée de la polémique, il avait proposé mardi dernier la tenue d'un débat parlementaire sur le mégafichier baptisé "Titres électroniques sécurisés" (TES). 
Objet d'un décret paru le 30 octobre au Journal officiel, il réunit dans une seule base de données (identité, couleur des yeux, domicile, photo, empreintes digitales...) les détenteurs d'un passeport et d'une carte d'identité et concerne potentiellement près de 60 millions de Français.

avec AFP

Rédigé par Roxane Berget le Mardi 15 Novembre 2016 à 05:53 | Lu 110 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par One love le 15/11/2016 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Big Brother quand tu nous tiens....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance