Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Maupiti : le tavana retire les délégations de ses deux premiers adjoints



Les deux élus ont décidé de contester la décision prise par Woullingson Raufauore devant le tribunal administratif.
Les deux élus ont décidé de contester la décision prise par Woullingson Raufauore devant le tribunal administratif.
MAUPITI, le 2 mai 2017. Le tavana de Maupiti a retiré les délégations de signature de ses deux premiers adjoints. Le conseil municipal a ensuite décidé de les suspendre de leurs fonctions. Astair Paheroo et Arieta Firuu ont annoncé qu'ils déposeraient un recours auprès du tribunal administratif.

Le 18 avril dernier, Woullingson Raufauore, tavana de Maupiti, a retiré les délégations de signature de ses deux premiers adjoints, Astair Paheroo et Arieta Firuu. Le maire peut en effet retirer seul les délégations de fonctions qu'il a pu accorder à un adjoint. Mais le conseil municipal doit ensuite se prononcer sur le maintien de cet adjoint dans ses fonctions.

Indépendamment de l'exercice de fonctions déléguées par le maire, les adjoints sont investis en effet de certaines fonctions. Notamment, ils sont de plein droit officiers de police judiciaire et officiers d'état civil, ils assurent la présidence des bureaux de vote.

Jeudi dernier, le conseil municipal s'est donc réuni et a voté la suspension de leurs fonctions d'adjoints d'Astair Paheroo et de Arieta Firuu.

Les deux élus ont décidé de contester cette décision devant le tribunal administratif. Pour justifier sa prise de position, le maire met en avant "un manque de confiance et de soutien". Sur ce point, Astair Paheroo souligne qu'il a toujours "soutenu les délibérations concernant le fonctionnement de la commune". Pour Woullingson Raufauore, "c'est une chose de voter mais il faut aussi soutenir publiquement". Le maire reproche aussi que "des signatures aient été prises dans (son) dos".

Au cœur des peapea, on trouve aussi un accord "moral" qui aurait été pris entre Woullingson Raufauore et Astair Paheroo. En 2014, lors des élections municipales, les deux hommes s'étaient unis pour décrocher l'écharpe de tavana. Il avait alors été convenu qu'au bout de trois ans Woullingson Raufauore cède sa place à Astair Paheroo. Selon Woullingson Raufauore, cet accord est "complètement illégal". "Nous en avons discuté au sein de la majorité municipale, tout le monde était convaincu qu'il fallait laisser l'action communale se poursuivre", assure-t-il. Un point de vue que ne partage pas Astair Paheroo.
Lucky Taurua, élu sur la liste d'opposition en 2014, a été nommé premier adjoint au maire et Rahera Teave a été nommée quatrième adjointe au maire.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 2 Mai 2017 à 15:06 | Lu 7219 fois







1.Posté par Taataori Tautu le 03/05/2017 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En vérité, hormis cet accord que ne veut en aucun cas respecter le maire actuel, il y a surtout que le Tapura Huiraatira vient d'homologuer sa fédération de Maupiti et que le maire en est opposé car il se trouve ce jour en minorité ! D'où cette décision qui lui reviendra en pleine face le moment venu...

Faaitoito Astair !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance