Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Marquises : agréments temporaires de bateaux privés pour assurer des transports de passagers en cas d’urgence



PAPEETE, 14 septembre 2016 - (COMMUNIQUE) Sensibilisé par les difficultés que rencontrent les habitants des îles pour se déplacer en cas d’urgence, notamment dans l’archipel des Marquises et celui des Tuamotu Gambier, le haut-commissaire a décidé de permettre l’intervention de bonitiers et de poti marara dans le transport de personnes lorsqu’une situation d’urgence le justifie.

Cette démarche dérogatoire, qui a été décidée en étroite concertation avec le Pays, a vocation à adapter la réglementation à une situation et à une pratique qui, de toute façon, sont d’ores et déjà en œuvre puisqu’elles correspondent à des besoins parfaitement identifiés et légitimes auxquels aucun autre moyen est en capacité de répondre.

Plutôt que de feindre d’ignorer que ces pratiques sont quotidiennes (alors qu’elles le sont), le haut-commissaire préfère les reconnaître avec un objectif : celui de renforcer la sécurité des passagers, grâce à un dispositif reposant sur la délivrance d’un agrément temporaire par les services de l’Etat et du Pays.
La mobilisation de ces bateaux qui seront identifiés et référencés sur une liste bien définie, pourra intervenir dans des opérations de transport que l’urgence rendra nécessaires.

Pour l’archipel des Marquises, ce dispositif complétera utilement, dans les situations d’urgence, le navire neuf que le Pays va mettre à disposition de l’archipel, en fin d’année, pour les navettes inter-îles.

Rédigé par Communiqué officiel le Mercredi 14 Septembre 2016 à 12:53 | Lu 873 fois






1.Posté par Phil le 14/09/2016 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est effectivement plus facile d'agréer des navires qui ne le sont pas (ce serait pas pour une raison de sécurité par hasard ? ) que de trouver une solution décente aux polynésiens des lointaines îles pour être transportés ? Cela ne coûte rien et donne l'impression qu'on s'occupe de nous... Désormais, le transport en brouette de la presqu'île sera autorisé pour amener les malades à l'hôpital du Taaone. Hourra !!! Merci président et haut-commissaire !

2.Posté par REY Ethode le 14/09/2016 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ phil
On vous donne l'absolution avant même d'aller vous confesser !!!
ça ,c'est un concept innovant !!! Que voulez-vous, c'est le progrès !!!
En la matière, Einstein avec sa relativité est loin derrière nous !!!
Tout cela me fait penser à CAHUZAC qui aurait confondu le drapeau de la Croix Rouge avec celui des banques suisses

3.Posté par faakua le 14/09/2016 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un pecheur bonitier consomme pres de 80 000 litres de gasoil détaxé par an aux marquises, soit 8 000 000 francs.
environ 600 000 frcs/mois de subvention.
certains possede deux bonitiers et se fait du 1 200 000 f/mois de subvention gasoil.
Qui a le courage de dénoncer ce systeme mafieux.
Aucun quotas dans les quantités, ilimité.
pour monsieur tout le monde 160 000 litres/an coute cash 16 000 000 fr.
On ne parle plus de niches fiscales, mais du néant fiscal.
on parle d’agrément, en omettant les sanctions sévères pour les infractions qui seront commises.
On donne la canne a peche au pecheur avec le poisson accrocher à l'hameçon.
Tant mieux pour ces pseudo pecheurs et tant pis pour nous.

4.Posté par NIIRANI le 15/09/2016 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il aurait peut-être mieux que l'état dote ces archipels lointains de vedette prévu a cet effet comme pour la SNSM dans les départements en métropole et gérer par les volontaires de la FEPSM localement !!!

5.Posté par pikachu le 15/09/2016 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins à l'arrivée à l’hôpital on saura pourquoi ils sont malades....

6.Posté par Phil le 15/09/2016 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une hypocrisie révoltante de la part du gouvernement de Tahiti et d'un Haut-commissaire sans éclat. C'est du mépris pour les populations. Un bonitier peut clouer en 3 minutes. C'est pour cela qu'il n'est pas homologué au transport de personnes... mais pour des malades, ma foi, puisqu'ils sont déjà à moitié morts ! Le ministre de la Santé est un incompétent plus occupé par ses petites combines. Il faudrait le transporter en speedboat entre Ua Huka et Nuku Hiva quand il sera vraiment malade !!!!

7.Posté par standardandflosse le 15/09/2016 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme disait coluche " dite nous de quoi vous avez besoin on vous dira comment vous en passer "

8.Posté par tamatoa le 15/09/2016 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Niirani (4)

1) Les vedettes de la SNSM ne sont pas payes par l'etat, mais par la SNSM elle meme.

2 La SNSM se finance principalement (3/4) grace aux dons des benevoles; le reste du financement (1/4) de l'association est assure partie par l'etat, partie par les departements, partie par les regions.

3) La Polynesie, etant une communaute et non un departement a une liberte financiaire que n'ont pas les departements et les regions de metropole, donc devrait plus facilement trouver les financements que ces entities.

Donc, plutot que de tendre la main a l'etat, il faut trouver localement les sous pour acheter une canot tout temps, pour l'entretenir et pour former des volontaires pour l'equipage. La SNSM organise des appels aux dons, avec des journees de sensibilisation, cherche des sponsors et vend des produits etiquetes SNSM. Ou sont les equivalents en Polynesie?

9.Posté par otepitotefenua le 16/09/2016 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" dite nous de quoi vous avez besoin on vous dira comment vous en passer " Coluche

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance