Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Maréchal-Le Pen (FN) propose ses services à Bannon, haut conseiller de Trump




Paris, France | AFP | lundi 14/11/2016 - La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a proposé de "travailler ensemble" à Stephen Bannon, patron du site d'informations ultra-conservateur Breitbart News voulant s'implanter en France, et nommé "haut conseiller et chef de la stratégie" du président élu américain Donald Trump.

"Je réponds oui à l'invitation de Stephen Bannon, directeur de la campagne Trump, à travailler ensemble" a écrit la nièce de Marine Le Pen dans un tweet samedi, diffusé d'abord en anglais puis en français.

En fait d'invitation, M. Bannon avait déclaré début juillet au site radio-londres.fr : "Nous pensons que la France est l’endroit où il faut être. Avec ses jeunes entrepreneurs, les femmes de la famille Le Pen... Marion Maréchal Le Pen est la nouvelle étoile montante. Nous cherchons à ouvrir un Breitbart Paris, voire un Breitbart France."

Directeur général de l'équipe de campagne, Stephen Bannon, 62 ans, tirait les ficelles en coulisses. Il n'a rejoint l'équipe qu'en août à la faveur d'un remaniement de l'équipe Trump, se mettant en congés du site d'information conservateur Breitbart News, qui entretient des liens avec des mouvements d'extrême droite européens.

Relativement nouveau dans le milieu conservateur, son expérience chez Breitbart en fait un important porte-voix de l'"alt-right", un mouvement qui rassemble des nationalistes blancs anti-immigrés et des personnes farouchement opposées à "l'establishment" politique.

L'an dernier, une enquête de l'agence Bloomberg l'avait qualifié de personnalité politique "la plus dangereuse" d'Amérique.

Homme de l'ombre, sa nomination dans la campagne avait été vécue comme une provocation par un "establishment" républicain de plus en plus inquiet, qu'il critique sans concession.

Agitateur populiste, Bannon est aussi un critique acharné d'Hillary Clinton, son site relayant rumeurs et accusations contre la démocrate.

Breitbart "n'est pas simplement (un site) conservateur, mais extrémiste, sectaire, colporteur de théories du complot anti-musulmans et antisémites" avait dénoncé en août la campagne d'Hillary Clinton. Ils "n'ont jamais été et ne devraient jamais être près des leviers du pouvoir dans ce pays".

gd/mat/ct

Rédigé par () le Lundi 14 Novembre 2016 à 05:53 | Lu 402 fois






1.Posté par Fiu!!! le 14/11/2016 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bannon et le FN, on n'est plus dans le populisme mais dans l'extrême droite.

Nous arrivons à une période de notre histoire où après des décennies de démagogie et la prise en main par des pseudo-élites affairistes et amorales, les peuples sont mûrs pour rejeter l'ensemble des politiciens « traditionnels ».

Le risque que certains dénonçaient en vain, se concrétise : l'absence de choix réel pour renouveler une classe politique corrompue, conduit les électeurs à trois possibilités :
Voter contre – s’abstenir (ou voter blanc) – Voter pour les extrêmes.
Bien entendu, ces derniers ne valent pas mieux que ceux qu’ils dénoncent.
Un précédent, lors du siècle dernier, aurait pourtant dû nous éviter cette situation.
Mais les imbéciles aiment à répéter que l’Histoire ne se répète pas.

Elle bégaye sûrement !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance