Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Marché de Sécosud : rien n'est encore joué



Sécosud doit renouveler, pour les 17 prochaines années, sa concession de service public de la distribution d'énergie électrique à ses communes adhérentes
Sécosud doit renouveler, pour les 17 prochaines années, sa concession de service public de la distribution d'énergie électrique à ses communes adhérentes
PAPEETE, le 11 janvier 2017. Le conseil syndical de Sécosud a voté mardi soir contre la candidature d'EDT pour la distribution de l'électricité sur ses quatre communes. Sécosud va donc recourir à une procédure de négociation directe, qui sera réalisée par Anthony Jamet.

Le Syndicat pour l'électrification des communes du sud de Tahiti (Secosud) devait choisir ce mardi le nom du concessionnaire pour la distribution publique d’électricité sur les communes de Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest et Teva i Uta. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. Comme le prévoit le règlement, le président du syndicat a présenté son choix. Anthony Jamet, le maire de Taiarapu Est qui est aussi président de Sécosud, avait proposé la candidature d'EDT. Mais le conseil syndical composé de huit membres (deux représentants de chaque commune) a voté contre, comme l'ont annoncé nos confrères de Radio 1 mardi.

Cinq personnes ont voté contre et trois pour. Selon nos informations, ceux qui ont dit non à EDT reprochent à la société de ne pas "s'intéresser aux communes de Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest et Teva i Uta" et regrettent que "ce qu'EDT gagne parte en France". Nous n'avons pu joindre Anthony Jamet.


Cette situation plutôt inédite a provoqué une suspension de séance vers 13 heures pour identifier quelle était la marche à suivre. Les juristes ont donc été consultés. La réunion a pu reprendre un peu après 18 heures.

Lorsque l'offre n'est pas acceptée, le Code général des collectivités territoriales prévoit que la collectivité peut recourir à une procédure de négociation directe avec une entreprise déterminée.

PROCHAINE REUNION MARDI
Le conseil syndical doit se réunir à nouveau mardi prochain. Il donnera mandat à son président Anthony Jamet pour qu'il négocie directement avec une entreprise. Le nom de l'entreprise avec qu'il il devra négocier sera alors déterminée. Deux candidats avaient en effet été retenus à l'issue de l'appel d'offres : EDT-Engie, qui est le concessionnaire actuel, et Tevarua Nui, société dirigée par Eric Noble-Demay. Celui-ci est le directeur général de la société NDA, "société de prestations intellectuelles et d’ingénierie spécialisée dans le domaine de la conduite d’opérations pour le compte des collectivités publiques et privées". Il a notamment été directeur d'Electra, de Marama Nui et d'EDT.

La collectivité peut décider que la négociation directe sera engagée avec une ou les entreprises ayant retiré le dossier de candidature ou encore autoriser l’exécutif à engager la procédure de négociation directe avec une entreprise tierce à la procédure de mise en concurrence. Rien n'est joué encore et tout reste donc possible. Dans tous les cas, l'opérateur doit être retenu avant le 28 février.

Sécosud doit renouveler, pour les 17 prochaines années, sa concession de service public de la distribution d'énergie électrique à ses communes adhérentes. Un marché juteux de plus de 11 500 abonnés. Les communes de Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest et Teva i Uta concentrent 12 % des abonnés de l'île.

Sécosud doit renouveler, pour les 17 prochaines années, sa concession de service public de la distribution d'énergie électrique à ses communes adhérentes

Sécosud, c'est quoi ?

Le Syndicat pour l'électrification des communes du sud de Tahiti (Secosud) est un établissement public de coopération intercommunale constitué entre les communes de Taiarapu Est, Taiarapu Ouest et Teva I Uta par arrêté du 10 février 1975 modifié le 26 juin 1975. Elles sont rejointes par la commune de Hitia'a o Te Ra en 1998. Ce syndicat a pour objet la construction, l'exploitation et la gestion d'installations de production et de distribution d'énergie électrique sur le territoire des communes membres.

Pourquoi ce syndicat avait-il été créé ? "Parce que les communes du sud ont voulu garder une certaine autonomie dans le cadre de la gestion et de la distribution de l'énergie" expliquait Anthony Jamet l'an dernier. Mais, jusqu'à aujourd'hui l'expression de cette autonomie est restée limitée. En effet, Secosud qui n'a plus de centrale électrique, ne produit plus d'électricité et dépend complètement pour son approvisionnement en énergie des installations du nord de l'île (même si, ironie de la situation, les plus gros barrages hydro-électriques sont sur son territoire). Et jusqu'ici par conséquent les consommateurs du sud de l'île sont assujettis aux mêmes tarifs de l'électricité que dans le nord de Tahiti.

Plus de 35 000 habitants concernés

Le réseau de distribution publique d'énergie électrique du Secosud est implanté sur les territoires des communes adhérentes : Teva i Uta, Taiarapu Ouest, Taiarapu Est et Hitia'a O Te Ra. La superficie globale de l'ensemble du territoire du Secosud représente plus de 600 km2 pour une population totale de 35 110 habitants.

La consommation annuelle sur ce secteur représente environ 50,9 GWh pour un total de 11 508 abonnés. Le réseau de distribution publique comprend 177 km de réseau électrique haute tension, 360 km de réseau électrique basse tension, 283 postes de transformation.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 11 Janvier 2017 à 08:32 | Lu 2214 fois

Tags : SECOSUD






1.Posté par ioda le 11/01/2017 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça pue le lobbying a fond !!! il n'y aurait pas toujours les même la derrière, ceux qui posent des requêtes contre EDT...et tous ces gens ne seraient pas à la solde d'un seul et même homme? toujours le même qu'on retrouve dans pas mal d'affaire tordues?

2.Posté par Arsenik le 11/01/2017 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca sent encore le favoritisme/clientelisme....on retrouve les mêmes dans 5 ans devant le juge.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance