Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Marcel Tuihani reçoit les jeunes entrepreneurs et sportifs qui ont marqué l'année 2016



Une vingtaine de jeunes entrepreneurs et sportifs étaient présents ce mercredi après-midi, à l'assemblée.
Une vingtaine de jeunes entrepreneurs et sportifs étaient présents ce mercredi après-midi, à l'assemblée.
PAPEETE, le 25/01/2017 - Ils étaient une vingtaine à avoir répondu à l'invitation, ce mercredi après-midi, du président de l'assemblée de la Polynésie française. L'idée est d'échanger avec ces personnalités, qui sont aujourd'hui un bel exemple de réussite, et une inspiration pour d'autres jeunes Polynésiens. Une initiative qui leur a permis également de rencontrer quelques élus de nos institutions. Parmi ces personnalités, on retrouve Vaea Ferrand, Miss Tahiti 2016, Michel Bourrez, Dany Gérard ou encore Kaiva Flosse.

Ils ont fait la UNE de vos journaux, l'an dernier, pour certains. Ils participent activement au développement de la Polynésie, pour d'autres. Ce qui les relie, c'est la réussite et tous les efforts qu'ils ont fourni durant des années.

Des jeunes qui n'ont pas froid aux yeux, et qui sont aujourd'hui une inspiration pour d'autres jeunes. On retrouve par exemple, notre belle Miss Tahiti 2016, Vaea Ferrand, il y a aussi plusieurs sportifs comme Michel Bourrez ou encore Dany Gérard. Et d'autres moins connu peut-être, comme Wilfred Johnston, créateur de l'application Apetahi, ainsi que Moetini Moutame, jeune agriculteur bio.

Ce mercredi après-midi, le président de l'Assemblée, Marcel Tuihani les a invités au sein de la 3ème institution du Pays. Un échange qui a permis à ces stars polynésiennes de rencontrer quelques élus et de visiter l'hémicycle.

"J'ose espérer que cette jeunesse puisse mieux comprendre le fonctionnement de notre institution, d'une part, car il nous appartient de prendre les décisions les plus justes et les plus pertinentes pour répondre à des besoins immédiats et à venir", explique Marcel Tuihani.

Et de poursuivre : "on parle de violence, de décrochage… j'aimerais que les autres jeunes puissent avoir des repères. Il y a tellement d'exemple aujourd'hui, où certains jeunes ont réussi, soit, par une création d'entreprise, soit, par une carrière sportive. Peut-être que ces jeunes étaient dans la même situation que d'autres aujourd'hui. Mais à force de courage et de persévérance, on peut construire son avenir."


Kaiva Flosse, 28 ans
Chef d'entreprise

"Il faut toujours être actif"


"On a créé une pâtisserie assez différente de ce qu'il y a ici, parce qu'on est sur un lot qui est plus moderne, et qui ressemble à ce que l'on voit à la télé. Le fait d'avoir été le président de l'association des étudiants à Paris, m'a donné des qualités en termes de management. J'ai appris beaucoup de chose en organisation d'événements. Aujourd'hui, c'est dans le côté entreprenariat que je m'entreprends, parce qu'il faut vivre aussi de ce qu'on fournit comme travail. Ça fait partie d'une étape des objectifs que je me suis fixé. La première a été quand même d'arriver à être indépendant financièrement, pour pouvoir en même temps, apporter des nouvelles choses pour le Pays. Il faut toujours être actif."

Vaea Ferrand
Miss Tahiti 2016

"Je suis à la recherche d'un travail"


"J'ai quand même eu la chance de voyager, de participer à beaucoup d'événements dans les Heiva, participer à des repas. Ça a été une belle aventure, j'en ressors beaucoup plus grandie et avec beaucoup de souvenirs. Je vais rendre mon titre en juin. Mais, je vais continuer à accompagner la future Miss Tahiti, et continuer aussi avec mon titre de 2ème dauphine. Je suis à la recherche d'un travail pour devenir indépendante et pour voler de mes propres ailes. Je recherche dans la chimie et je me suis spécialisée dans tout ce qui est parfumerie et création de parfum et arôme. Donc, c'est plus dans ce domaine que je vais rechercher. J'ai quelques contacts et ça va se concrétiser d'ici quelques mois. Mais pour l'instant, je suis encore dans le règne de Miss Tahiti, je me consacre à ça."

Jonathan Torohia
Gardien des Tikitoa

" Si je peux apporter beaucoup aux jeunes avec mon parcours, tant mieux "


"On était à Dubaï, c'était un tournoi pour voir à quel niveau on se plaçait par rapport au championnat de cette année. Donc, on a vu que même si on n'avait pas eu beaucoup de préparations, on a fait un beau tournoi. Nous sommes arrivés 4ème alors qu'il y avait pas mal de belles équipes (Brésil, Russie…). 2016, c'était l'année de préparation pour la coupe du monde de cette année. La coupe se fera dans moins de 100 jours, en avril aux Bahamas. Physiquement on se prépare, on fait de la musculation avec Roberto, trois fois par semaine. On a aussi notre championnat de football à 11, ce qui nous permet de rester en conditions. On sent au sein de l'équipe qu'il y a ce challenge à relever. Donc, nous sommes sérieux pendant les préparations et je pense qu'on sera prêts pour les Bahamas. Je suis beaucoup suivi par les jeunes surtout dans le football, et je suis fier de tout ça. Si je peux apporter beaucoup aux jeunes avec mon parcours, tant mieux. Et je suis sûr qu'ici il y a beaucoup de talents qui peuvent arriver à notre niveau."

Michel Bourez
Champion du monde en surf

"Mon objectif est d'être champion du monde"


"Beaucoup de choses ont fait que j'ai réussi, à la dernière compétition à Hawaii. Déjà, l'arrivée de mon deuxième fils, parce que j'étais en France pour une autre étape et ma femme était à l'hôpital. Donc, j'ai dû rentrer à Tahiti, en pensant qu'elle allait accoucher, mais ce n'était pas le cas. Donc, j'ai dû repartir au Portugal pour faire une autre compétition, et ensuite revenir à Tahiti pour son arrivée. À sa naissance, c'était un grand soulagement. Donc, j'étais bien dans mon corps et dans ma tête pour enchainer la dernière étape. L'année 2017 va être compliquée, et mon objectif est d'être champion du monde. On a onze étapes sur le circuit, dont Teahupoo. Donc, on prend les huit meilleurs résultats et c'est comme ça qu'on nomme le champion du monde. Sinon, il y a le "triple crown" à Hawaii que j'aimerais remporter, ce serait déjà pas mal si je peux faire ça."

Wilfred Johnston, 22 ans
Auteur de l'application APETAHI

"J'ai travaillé sur ce projet pendant 5 ans"


"C'est une application gratuite sur laquelle les utilisateurs ont les informations sur l'arrivée de leurs bus. J'ai travaillé sur ce projet pendant 5 ans. J'ai commencé à avoir cette idée quand j'étais en 2nde au lycée du Taaone. À chaque fois que je prenais le bus, ça m'énervais d'attendre. Donc, je me suis dit qu'il fallait trouver quelque chose pour savoir dans combien de temps, le bus allait arriver. J'ai cogité pendant plusieurs années et j'ai fini par créer cette application. Aujourd'hui, nous avons plus de 5 000 personnes qui ont téléchargé l'application qui porte le prénom de ma femme."


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 25 Janvier 2017 à 16:27 | Lu 1348 fois

Tags : APF, ASSEMBLEE






1.Posté par A bon ! le 25/01/2017 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marcel à t'il profité pour y chercher des idées de reconversion ?

Ah pardon, j'oubliais l'OPT qui l'attend.

C'est vrai que pour ces jeunes il est le type qui représente le mieux la réussite perso....(Merci papa)

Bon allez, le ridicule ne tue pas, il devrait donc survivre notre Tutu bien aimé.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance