Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Marcel Tuihani dénonce : "On kidnappe la démocratie"



Marcel Tuihani a reçu la presse ce lundi matin avant le début de la séance dans l'hémicyle.
Marcel Tuihani a reçu la presse ce lundi matin avant le début de la séance dans l'hémicyle.
PAPEETE, le 18 avril 2016. Les élus territoriaux étaient, ce lundi, réunis en séance avec au débat une proposition de modification de différents articles du règlement intérieur de l'assemblée. Ces modifications présentées par le président de l'assemblée Marcel Tuihani, ont été sérieusement amendées par le groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA). Sur l'un des amendements adoptés le président de l'assemblée a annoncé qu'il allait informer la Chambre territoriale des comptes.

La séance a été longue ce lundi matin à Tarahoi, mais menée tambour battant et d'une seule traite. Les élus ont quitté la salle des délibérations vers 14 heures. Toutefois, le débat quoique ferme et parfois intransigeant de la part du groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA) est resté courtois, presque terne. Depuis la fin de la semaine dernière, pour contrer les envies d'ouverture de l'opposition au sein de l'assemblée territoriale, la majorité pro-Fritch avait déposé pas moins de 11 amendements pour détricoter les 25 articles de la proposition de délibération signée par le président de l'assemblée en personne.

Avant même le début de cette séance, le président de l'assemblée polynésienne avait tenu une conférence de presse en tout début de matinée pour expliciter, en avant-première, sa position quant à cette impressionnante liste d'amendements. "Ma déception est réelle. J'ai saisi à plusieurs reprises le bureau de l'assemblée sur ces questions, j'ai fait de la concertation, j'ai même vu les présidents des différents groupes à plusieurs reprises. C'est un travail de longue haleine pour faire évoluer notre institution" explique Marcel Tuihani (voir en interview ci-contre). Or, alors que le consensus semblait donc avoir été atteint -au moins de son point de vue-, le président de l'assemblée a découvert, jeudi dernier, à l'issue de la séance d'ouverture de la session administrative que onze amendements, signés par le RMA, venaient anéantir toutes ses tentatives d'ouverture vers l'opposition.

C'est depuis l'hémicycle que Marcel Tuihani a défendu ses propositions, mais sept articles de sa proposition de délibération, les plus emblématiques, n'ont pas pris la tournure qu'il souhaitait. Exit par exemple la commission d'évaluation des politiques publiques. Le RMA invoque les conclusions d'un audit demandé sur la question et dont le rapport, remis aux présidents de groupes en juin 2015, n'a pas encore été débattu publiquement.

En revanche, via un amendement du RMA, désormais ce sera la conférence des présidents (et non pas le président de l'assemblée, seul) qui décidera de l'emplacement des groupes politiques et des élus non inscrits au sein de l'hémicycle. Cela peut paraître anecdotique mais cette répartition physique a beaucoup agité les élus territoriaux à l'époque où le gouvernement se cherchait une majorité. "Ce n'est pas acceptable ! Cela remet en cause les compétences du président de l'assemblée de Polynésie française et il y a un risque d'illégalité" met en garde l'élue orange Sandra Lévy-Agami. Mais le rouleau compresseur RMA est en marche et approuve cette modification de la force de ses 30 voix.

LA CHAMBRE TERRITORIALE DES COMPTES SERA INFORMÉE


Vient enfin le contrôle du travail et des missions des collaborateurs des élus territoriaux. Le président de l'assemblée, mettant en avant sa signature personnelle sur chacun des contrats collaborateurs, estimait légitime d'exercer ce contrôle via un dispositif. D'autant que la Chambre territoriale des comptes (CTC), pointant des "risques importants" sur ce sujet (avec l'embauche de proches des élus) a épinglé l'assemblée polynésienne dans son dernier rapport d'observations définitives. L'assemblée dépense en moyenne 445 millions de Fcfp par an pour des crédits collaborateurs (ils sont près de 150 personnes), alors que "l'institution ne procède à aucune vérification sur la qualité ou la réalité des prestations effectuées" commentait la CTC.

L'amendement du RMA est liminaire. "Bien que le président de l'assemblée soit le signataire du contrat d'embauche, chaque représentant doit être responsable des missions qu'il confie à ses collaborateurs" explique Gaston Tong Sang. "La Chambre territoriale des comptes demande de mettre en place des outils d'évaluation. Ce ne sont que les préconisations de la CTC ! Si l'amendement est adopté, j'informerai la Chambre de cette décision. Je ne peux en assumer seul les conséquences" prévient Marcel Tuihani qui est fait l'apprentissage de l'ingrate position de l'élu d'opposition.

Le vote des élus amendement par amendement

Sur les 11 amendements déposés par le RMA pour contrer les propositions rédigées par Marcel Tuihani du règlement intérieur de l'assemblée, tous n'ont pas été adoptés. En effet, deux amendements ont été finalement retirés pendant la discussion : l'un concernait les discussions, au sein des différentes commissions de l'assemblée, du débat d'orientation budgétaire (DOB). Cet exercice a été testé, cette année pour la première fois, et Marcel Tuihani souhaitait l'inscrire dans le règlement intérieur mais la lourdeur de la procédure a un peu rebuté. Sept autres amendements (les principaux) portés par le RMA pour aller contre les propositions du président de l'assemblée ont été adoptés à la majorité des voix (30 pour et 27 contre). Enfin, deux amendements dont les enjeux étaient nettement moins politiques ont été adoptés à l'unanimité des représentants : il s'agissait notamment de garantir le secret des débats qui se tiennent lors des réunions des commissions.

ILS ONT DIT

Michel Buillard (RMA)

"Marcel Tuihani veut apporter un peu plus de démocratie : mais à force de vouloir trop contrôler, il faut éviter un procès d'intention fait au gouvernement. Il ne faut pas que ce processus de contrôle vienne accentuer l'instabilité dont notre Pays a beaucoup souffert. C'est le sens des propositions que nous avons faites. A l'assemblée nationale, un attaché parlementaire n'a pas à justifier de son travail devant le président de l'assemblée nationale ! Nous, on estime que nous sommes maîtres des décisions politiques que nous prenons et que nous contrôlons le travail de nos collaborateurs : nous sommes responsables".

Valentina Cross (UPLD)

"En tant que présidente de la commission de l'Equipement vous pouvez compter sur moi pour respecter le règlement intérieur de l'assemblée, pour faire preuve de neutralité par rapport aux projets de loi ou aux délibérations qui seront transmises par le gouvernement. Dans les commissions, il y a un cadre et des règles, mais si être à la hauteur signifie être une béni oui-oui de votre majorité, je ne pense pas être à la hauteur."

Sandra Lévy-Agami (Tahoera'a)

"Des choses existent déjà par le statut d'autonomie. Marcel Tuihani a voulu mettre noir sur blanc ce qui existe déjà : il pèche peut-être par excès de zèle. Aujourd'hui des présidents de commission peuvent saisir des services pour avoir plus de précisions, des informations, mais c'est vrai que ce n'est pas écrit dans le règlement intérieur. Au-delà des clivages politiques actuels, ce texte profitera à tout le monde par la suite. L'objectif c'est d'avoir le maximum d'informations".

MARCEL TUIHANI
"Arrêtons de déclarer des choses qu'on n'est pas capable de mettre en place"


Le RMA groupe majoritaire a déposé de nombreux amendements contre vos propositions de modification du règlement intérieur, que dénoncez-vous ?

Je pose la question de ce que veulent aujourd'hui les élus de la majorité : est-ce que les élus souhaitent que l'assemblée de Polynésie soit une véritable institution législative ou simplement une chambre d'enregistrement ? Je fonde ces interrogations sur les amendements qui m'ont été remis ; des amendements qui consistent à refuser le droit d'information des élus que nous sommes et pire, un amendement qui consiste à retirer le contrôle qui est demandé par la Chambre territoriale des comptes auprès du président s'agissant du travail des collaborateurs.

Vous parlez de décalage entre les paroles et les actes de la majorité…

Il y a des propos qui sont tenus pour modifier la gouvernance, pour respecter les points de vue des uns et des autres, pour faire participer l'opposition : les paroles sont dites mais les faits sont complètement inexistants à ce jour. Arrêtons de déclarer des choses qu'on n'est pas capable de mettre en place. Je souhaite positionner l'institution dans son véritable rôle tout en évitant d'empiéter sur les compétences de l'exécutif. Il est temps que l'assemblée puisse exercer un véritable rôle. J'estime que les décisions que nous prenons méritent d'être vérifiées, pour voir si leur efficacité est réelle et constatée.

Mais pourquoi avoir attendu que le Tahoera'a ait perdu la majorité à l'assemblée pour faire ces propositions de modifications du règlement intérieur ? Pourquoi ne pas l'avoir fait avant ?

Il y a deux approches. Soit on le fait quand on a la majorité, mais finalement on force les choses. Et il y a l'approche de la recherche du consensus. J'ai préféré rechercher le consensus en faisant fi justement des majorités qui se créent au sein de cette institution. C'est un travail que j'ai commencé depuis l'année dernière, que j'ai présenté au bureau à plusieurs reprises, en consultant même les présidents de groupe. Au final on me dit : "tais toi, tu aurais dû utiliser la force".


Rédigé par Mireille Loubet le Lundi 18 Avril 2016 à 17:47 | Lu 1903 fois







1.Posté par LOL le 18/04/2016 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement Buillard vous n'avez plus aucune crédibilité aux yeux de la population, alors arrêtez....!!! Vous êtes réélu grâce au Tahoeraa sinon vous n'existeriez même plus sur le plan politique. Vous n'êtes qu'une marionnette...pauvre de nous!!! Vivement 2018!!

2.Posté par LOL le 18/04/2016 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et puis c'est normal de savoir ce que font les collaborateurs à l'Assemblée. C'est quand même avec notre argent qu'ils sont payés... Merci Marcel de faire la lumière sur tout ça....

3.Posté par Mathius le 19/04/2016 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marcel Tuhani l'avatar parle de democratie, c'est à dire tout ce qui n'est pas avec moi est contre moi.
C'est lui qui minoritaire kidnappe la democratie, car si il en avait il démissionnerait de sa place de président minoritaire.
Quel belle demonstration escroquie intellectuelle,
Marcel va voir le pièce de théâtre le roi Ubu tu ne seras pas dépaysé.

4.Posté par TAZ le 19/04/2016 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme s'est interrogé il n'y a pas si longtemps , Madame Pau Langevin,

"pourquoi il s'énerve autant,"..

"il s'est calmé" a -telle demandé?

sûrement, une nervosité à la hauteur des enjeux judiciaires en cours,...



5.Posté par Teikitu le 19/04/2016 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le gouvernement actuel est un assemblage de gens qui ne sont pas cohérents mais simplement soudés temporairement par leur lutte contre Flosse...attention à la suite...Les intérêts personnels auront vite fait exploser ce collage grossier...

6.Posté par m le 19/04/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



il va informer les juges de la CTC ,qui en seront très sensibles,

ca fait vraiment l'élève qui veut se rattraper,

MDR, LOLEU! !!!

allez au piquet,


7.Posté par Le Vieux le 19/04/2016 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le kidnapping de la démocratie c'est lorsqu'un représentant se fait élire sur une liste et change de liste une fois élu. C'est cela le kidnapping de la démocratie monsieur Tuihani. Vous voyez ce que je veux vous dire ??? C'est immoral. Mais la moralité lorsqu'on est un élu vous savez comme moi ou elle se met. Le problème est qu'aux prochaines échéance je déposerais mon bulletin dans la cuvette des WC. Je sais que certains d'entre-vous élus de Polynésie et d'ailleurs, n’hésiteront pas a plonger la main pour le récupérer. Hihihihi ....Hohoho. Bon, bonne journée, j'ai du boulot. Ne peux pas rester a médiser toute la journée avec vous.

8.Posté par geminipf54 le 19/04/2016 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est à mourir de rire! Mais de qui se fout-on? Qui veut donner des leçons à qui? Ce sont des rapports d'activités sur les représentants que l'on devrait demander! Sur les 57 membres de l'Assemblée, il y en a peut-être quinze (à tout casser) qui bossent. Les autres (dans leur grande mansuétude) viennent chercher leur paie. Quant au "kidnapping" de la démocratie, l'exemple a été si bien donné que les références ne manquent pas. Quel culot! Remarque, c'est le propre des politiques.

9.Posté par brad le 19/04/2016 08:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont vraiment rien a faire aux manettrs de ce pays la bande de Fritch. Que des profiteurs qui osent dire qu''ils font tout ça pour le bien du Pays.

10.Posté par makitchipunana le 19/04/2016 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'a plus aucune légitimité, je ne comprends pas pourquoi il reste au perchoir ? Il n'arrête pas de mettre des bâtons dans les roues de la majorité. Son mentor (le tireur de marionnettes) faisait mieux autrefois????...

11.Posté par Arsenik le 19/04/2016 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est l'arroseur arrosé ....après avoir confisqué la démocratie à sa manière, juste retour de bâton !
Ho pardon j'oubliais que quand c'était G.F il avait raison, lui. Mais dans ce cas c'est bien différent ils ont tort na !

12.Posté par Mysonje le 19/04/2016 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on "kinappe la démocratie" quand il propose un texte et que celui ci n'est pas voté car n'a pas eu la majorité requise!!!!!!!!!!!

Mais c'est trop hilarant!

c'est le principe même de la démocratie,

il est trop fort ce gars,

13.Posté par Lecouillon le 19/04/2016 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marcel Tuihani qui se croit le robin des bois.Faire la marionnette c est un vrai métier mais vous êtes un expert en la matière pour aller dénoncer auprès de CTC et auprès de vos amis taoheraa . On a l impression qu on paye quel-qu un pendant tout ce mandat de président de l assemblée à mettre les bâtons dans les roues dans ce gouvernement enfin crédible aux yeux de la population. Faites un peu comme notre député Jonas un président fantôme.
On veut que ce pays avance mais avec vous un pas en avant trois pas en arrière.

14.Posté par pif paf le 19/04/2016 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a-t-il eu demande de rançon ?

15.Posté par ROBIN DES BOIS le 19/04/2016 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais il faut arrêter là ! tous ces blablablas qui n'ont ni queue ni tête ! tous ces pingouins là qui se succèdent à l'APF, au gouvernement de la PF, des parties politiques, les "dirigeants" quoi hein, qui se préoccupent de leurs éternelles existences dans ce minable système d'égoïsme, de convenance personnelle, d'abus de pouvoir, de profits, d'assistanat, de n'importe quoi !!! y en a vraiment marre ! marre ! marre !
"règlement intérieur de l'APF - majorité - parties politique - etc...." - ça suffit là de prendre les gens pour des demeurés..... Perte de temps ! perte d'argent public ! foutage de gueule là ! ....
De plus, c'est honteux ! quand on voit à la télé le comportement de certains "élus" affalés dans le fauteuil, comme si ils étaient chez eux à la maison ! ou endormis pour certains, ou entrain de "zieuter" leurs ongles ou bijoux pour certaines.... aucune tenue digne de quelqu'un travaillant pour le "peuple" !!! façon de dire ! et ces gens là sont hyper bien payés pour s'assoir, jouer les privilégiés puisqu'ils se prétendent avoir du pouvoir !!! moche ! .... Et parlons en pour les nombreux services administratifs qui devraient être recyclé autant dans mission que le personn...

16.Posté par TAAHOA le 19/04/2016 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marcel démissionne de ton poste et nomme Mathius au perchoir. Il ne nous embêtera plus par contre on va lui mettre des bâtons dans les roues.

17.Posté par beaulieu le 19/04/2016 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tuihani le bras vengeur du tahoeraa huiratiraa, il essaie encore de se faire entendre et essaie autant que faire se peut de gêner le président. Ce genre de personnage est une plaie pour notre pays.

18.Posté par utupapa le 20/04/2016 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mettre des bâtons dans les roues...voilà bien résumé par Taahoa l'état d'esprit qui prime au Tahoeraa.

19.Posté par fiu le 20/04/2016 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la plaie...c'est ce gouvernement composé d'incapables

20.Posté par emere cunning le 24/04/2016 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le couillon, Beaulieu et cie,
C'est vous les (couillons comme des) marionnettes, en plus d'être une plaie dans ce pays tellement vous êtes malhonnêtes. En temps normal, tout ce que dit la CTC est parole d'évangile, et là, parce que c'est M Tuihani et le Taho'eraa (qui ne s'arrêtent pas à vos petits intérêts), il a tort d'en tenir compte. Et bien sûr, tant que E Fritch et son gouvernement ira dans votre sens, vous l'approuverez, comme vous avez fait avec G Flosse sur lequel vous crachez aujourd'hui. Mais ça nous vous portera pas bonheur.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance