Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mandat de dépôt pour deux braqueurs de deux-roues



Les deux complices ont été placés en garde à vue avant d'être écroués en attendant leur jugement en comparution immédiate prévu vendredi.
Les deux complices ont été placés en garde à vue avant d'être écroués en attendant leur jugement en comparution immédiate prévu vendredi.
PAPEETE, le 23 mai 2017 - Deux jeunes défavorablement connus des services de police ont été interpellés pour avoir dérobé un scooter et un vélo, le week-end dernier à Pirae et Arue, en menaçant leurs propriétaires avec une arme de poing, "factice" selon eux.


Les deux hommes, entre 25 et 30 ans et déjà bien connus des forces de l'ordre pour des vols et dans des dossiers de stupéfiants, ont été déférés ce mardi devant le procureur de la République. Ils sont poursuivis pour vols aggravés avec menace d'une arme et doivent être jugés vendredi prochain en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Ils ont été placés sous mandat de dépôt en attendant l'audience.

La première agression visant le propriétaire d'un scooter remonte à dimanche soir, vers 18 h 30 du côté du carrefour de la pizzeria du manguier à Pirae. La victime a vécu la désagréable expérience de voir les deux jeunes gens l'aborder avec une arme de poing à la main pour la menacer et lui dérober son engin.

Rapidement prévenus, ce sont les policiers municipaux de la commune qui mettront rapidement la main sur l'un des deux voleurs avant de le remettre à leurs collègues de la direction de la sécurité publique (DSP) pour un placement en garde à vue.

Le scooter retrouvé

Son complice parviendra lui à prendre la fuite mais sera interpellé à son tour, quelques heures plus tard, après un fructueux travail de renseignements croisés entre les mutoi, la police et la gendarmerie. Les enquêteurs résoudront du même coup un second vol commis selon le même mode opératoire à 20 h du côté du centre commercial Carrefour de Arue, cette fois au préjudice d'un cycliste.

Placés en garde à vue, les deux voyous ont reconnu les faits. L'arme de poing utilisée n'a, en revanche, pas été retrouvée. Les complices ont assuré s'en être débarrassée tout en précisant aux enquêteurs, sans que cela puisse être vérifié, que le pistolet était "factice". Le scooter dérobé à leur première victime a été retrouvé et pourra donc lui être restitué.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 23 Mai 2017 à 16:02 | Lu 5148 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par fiu le 23/05/2017 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taule 20 ans.... Rien n'à débattre au tribunal.... Taule, taule et retaule....

2.Posté par Pito le 23/05/2017 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant il faut frapper très fort et mettre cescrapules derriere les barreaux très longtemps, il faut marquer les esprits ça suffit cette délinquance. Messieurs les juges écoutés le peuple et agissez fermement.

3.Posté par laetcia le 23/05/2017 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En taule... Y en a marre de ces petits "cons" qui se prennent pour des supers mafieux. La plupart des victimes se sont levées tous les matins pour se rendre à leur travail et ainsi gagner leur vie. Pourquoi ne pas en faire autant ! Fiu de toute cette délinquance ! Fiu de toute cette violence !

4.Posté par Numéric le 24/05/2017 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'idéal serait de les condamner aux travaux forcé pour les faire comprendre la valeur du travail et le respect d'autrui.

5.Posté par Filou713 le 24/05/2017 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toute cette merde, c'est comme les quatre autres agresseurs, c'est au bagne sur un motu isolé, et à vie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 16:15 Bulibasha : le Patriarche maori

Samedi 24 Juin 2017 - 14:33 Un week-end pour fêter l'orange à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance