Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Malaise à Papara pour une histoire de bus



La délibération sur l'achat du bus d'occasion a été retirée de l'ordre du jour.
La délibération sur l'achat du bus d'occasion a été retirée de l'ordre du jour.
PAPARA, le 02/11/2017 - Le conseil municipal de Papara s'est réuni ce jeudi. Plusieurs dossiers étaient à l'ordre du jour, dont la réhabilitation de la décharge communale ou encore l'achat d'un bus d'occasion. Et à ce sujet, les tensions étaient palpables entre opposition et pseudo-majorité concernant notamment le propriétaire de ce fameux bus.

La délibération a été retirée des débats, à la demande du maire Putai Taae. Au départ, les membres du conseil municipal avaient à valider ou non l'achat d'un bus d'occasion de 36 places, à 3,1 millions de francs. Un investissement important aux yeux du maire "pour aider ma population", s'est-il défendu.

Selon le premier magistrat de la commune, leur ancien "petit" bus de 29 places est presqu'inutilisable.

À première vue, tout semblerait correct, jusqu'à ce que les élus de l'opposition et quelques-uns de la pseudo-majorité enfoncent le clou. "Tāvana, on veut voir la carte grise pour savoir à qui appartient vraiment ce bus ?" lâche Gaston Tunoa, élu de la majorité mais pas complètement. "À Thomas (mécanicien communal NDLR)", lui répond Putai.

En clair, cette délibération autorisait la commune à financer un bus d'occasion à un employé communal, ce qui est totalement interdit par la loi, et ce que reconnait le maire. "C'est la raison pour laquelle, j'ai décidé de mettre de côté cette délibération. Pour moi, il est important de ramener le bus sous le nom de son réel propriétaire". Et cette personne n'est autre qu'Henri Suzanne, comme tout le monde le surnomme, propriétaire d'une station-service à Papara. Donc, selon Putai Taae, "il faut que l'on ramène avec Henri afin que ce soit lui qui vende à la commune, et non Thomas".

Mais que vient faire Thomas dans cette affaire ? A-t-il acheté ce bus ? Eh bien non, toujours selon le maire, ce bus a été remis gracieusement à la mairie pour être réparé et utilisé pour aider les habitants de Papara. Et "nous avons mis sous le nom de Thomas parce que c'est lui qui a réparé ce bus. Donc, une convention a été faite entre lui et la commune."

Des propos que réfutent certains élus de la pseudo-majorité. "Ce bus nous l'avons acheté à Henri Suzanne. Il l'a acheté lors d'une vente aux enchères de l'armée, entre 500 000 et 700 000 francs. Et avec notre majorité de 24 élus, nous avons utilisé l'argent de notre parti politique pour acheter ce bus. Le maire, entre temps, a fait des réparations sans nous avertir. Et aujourd'hui, il veut vendre ce bus à la commune. Donc la carte grise a été mise sous le nom d'Henri Suzanne, puis de Thomas, et maintenant, il veut ramener à Henri Suzanne pour qu'on puisse vendre à la commune. Si on veut faire sortir la vérité, eh bien, ce bus appartient aux 24 élus de la majorité", explique Ralph Sanford. "Cet argent venait de la subvention que nous avons eue lorsque nous avons remporté les élections municipales. Le bus devait revenir à Ia Ora Papara. Pour nous, il y a ingérence sur le fait de vendre un bus d'occasion venant d'un employé de la commune à la municipalité. Il y a quelque chose qui ne va pas là. Nous ne lâcherons rien et s'il le faut nous porterons plainte pour ingérence", poursuit-il.

"Nous avons demandé à voir la carte grise, mais ils ne nous ont pas donné. Donc, on ne sait pas à qui appartient réellement ce bus. Là, ils sont en train de se jeter la balle, un coup c'est à Henri, un coup c'est à Thomas. Henri a fait son boulot, il a acheté cette occasion et il a vendu ce bus à notre parti politique Ia Ora Papara. Et le maire veut revendre ce bus qui appartient normalement à Ia Ora Papara, à la commune sans notre autorisation", conclut Ralph Sanford.

Même si cette délibération a été retirée de l'ordre du jour, elle reviendra en conseil municipal "l'année prochaine" annonce le tāvana.


Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 2 Novembre 2017 à 17:26 | Lu 3260 fois

Tags : PAPARA





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance