Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Mahina : Le cambrioleur agresse chez lui le voisin qui l'avait surpris en flagrant délit et dénoncé



Conduit à Nuutania pour y purger 15 mois de prison, le cambrioleur belliqueux n'importunera plus le voisinage de la Pointe Venus.
Conduit à Nuutania pour y purger 15 mois de prison, le cambrioleur belliqueux n'importunera plus le voisinage de la Pointe Venus.
PAPEETE, le 17 décembre 2015 - 15 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour la maison d'arrêt. C'est la peine conséquente infligée ce jeudi après-midi à un cambrioleur récidiviste de 42 ans au profil inquiétant. Le 11 décembre dernier à Mahina, il s'était introduit chez le voisin d'une de ses précédentes victimes. "Pour l'emmerder", et c'est lui qui le dit, et aussi parce qu'il avait eu le malheur d'appeler les gendarmes quelques mois plus tôt alors qu'il cambriolait ses voisins.

C'est un jeune homme de 26 ans particulièrement marqué qui s'est avancé à la barre du tribunal, ce jeudi après-midi, pour témoigner contre un cambrioleur qu'il a eu le malheur de surprendre dans sa cuisine, à 3 h 30 du matin à Mahina le 11 décembre dernier : "Au mois de mai, il a volé la carte bleue de ma femme dans notre voiture. En juillet, quelqu'un a essayé de s'introduire chez moi. En août, il a cambriolé mes voisins et j'ai appelé les gendarmes (...) Depuis quand je le croise dans la rue il me jette un regard belliqueux. En octobre, quelqu'un retente de rentrer chez moi. Et là, en décembre, j'entends des bruits, je descends et je le vois avec une lampe torche, chez moi. Ma femme était au travail, j'étais seul avec mon fils de 4 ans à l'étage. S'il m'était arrivé quelque-chose, mon fils était seul. Je vis dans la peur, je me suis pourtant bien intégré dans le quartier mais je ne me sens plus en sécurité".

Instinct de survie

Car cette nuit du 11 décembre, notre cambrioleur n'a pas fait que s'introduire chez ce monsieur qui a du trouver des ressources insoupçonnées pour le faire déguerpir : "Cela doit être l'instinct de survie, je n'y connait rien aux techniques de défense, j'ai saisi un marteau sur la caisse à outil, le premier objet qui passait à portée de main, et j'ai donné des coups dans tous les sens, j'ai hurlé. Il aurait pu partir, il m'avait distancé... mais il est revenu à la charge".

Dans la bagarre, le cambriolé reçoit un lourd coup de poing au visage de son cambrioleur et dont il porte encore les stigmates une semaine plus tard. Le voleur finira tout de même par tourner les talons. "Je ne veux aucun dommages et intérêts, je veux juste qu'il ne vienne plus chez moi", a demandé le jeune homme au tribunal, les nerfs à vif. Le prévenu, lui, a reconnu qu'il avait agi de la sorte "pour l'emmerder", le rendant responsable de sa précédente condamnation pour l'avoir dénoncé auprès des gendarmes.

Déjà condamné à de multiples reprises, en état de récidive, le prévenu a écopé de 15 mois de prison ferme avec mandat de dépôt à l'audience.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 17 Décembre 2015 à 19:20 | Lu 2960 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par drost le 18/12/2015 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La justice attend qu l'on se fasse fracassé la gueule pour agir.
Seule solution, faut s'armer d'un flingue

2.Posté par simone grand le 18/12/2015 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'être condamné à la prison ne suffit donc pas pour dissuader à voler cambrioler et agresser. Il y a urgence à prospecter d'autres solutions

3.Posté par ratere le 22/12/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelqu'un s'est introduit chez moi nuitamment impunément pas gêné, je ne suis même pas en colère seulement sidéré par le culot qu'ont certains quidams... Le policier rencontré pour la plainte (faut refaire tous mes papiers, permis de conduire, carte d'identité etc) me disait en substance que c'est la misère qui conduit à agir ainsi... Je dormais profondément... Depuis je suis sur le qui vive, le prochain qui se présente chez moi, il sera accueilli avec les honneurs liés à son passe temps.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance