Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Londres : Des "papys braqueurs" font le casse du siècle



Londres, Royaume-Uni | AFP | jeudi 21/05/2015 - Ils ont 67, 74 ou même 76 ans, huit hommes ont été placés en détention provisoire jeudi dans l'enquête sur le casse du quartier des joailliers à Londres, dont le butin a été évalué à environ 10 millions de livres par la justice.

Un neuvième homme, interpellé mardi comme les huit premiers, a été remis en liberté sous caution. Mais un dixième, âgé de 42 ans, a été interpellé jeudi dans l'Essex (est de l'Angleterre).

Terry Perkins, 67 ans, Daniel Jones, 58 ans, Hugh Doyle, 48 ans, William Lincoln, 59 ans, John Collins, 74 ans, Brian Reader, 76 ans, Paul Reader, 50 ans, et Carl Wood, 58 ans, accusés d'association de malfaiteurs, ont comparu à la mi-journée devant le tribunal de Westminster, à Londres.


Cheveux gris pour la plupart, bras croisés et airs renfrognés pour certains, ils ont simplement décliné leurs identité, date de naissance et adresse devant la cour.

Les huit hommes sont accusés d'avoir participé au vol mené début avril dans l'établissement Hatton Garden Safe Deposit Limited. Ils devront comparaître devant le tribunal de Southwark le 4 juin.

Au cours de ce cambriolage, "73 coffres-forts" ont été ouverts, a indiqué jeudi le procureur Edmund Hall, précisant que la valeur des biens dérobés dépassait les 10 millions de livres (14 millions d'euros). Faute de chiffre officiel jusque-là, les médias britanniques avaient évoqué un butin de 275 millions d'euros.

L'unité de la police britannique en charge de l'enquête, la brigade volante, avait opéré son coup de filet mardi.

Le cambriolage s'était déroulé sur cinq jours, entre la veille du vendredi saint et le lundi de Pâques, avec une audace et une minutie qui sont les marques de "la vieille école", a confié un policier mercredi.

Après être descendus dans la cage d'ascenseur, les voleurs avaient percé une galerie à l'aide de matériel lourd et de forets diamant dans un épais mur de béton, jusqu'à la salle des coffres. Ils avaient ensuite tranquillement ouvert les coffres-forts, emportant de l'argent liquide, des bijoux et des objets de valeur.

Rédigé par () le Jeudi 21 Mai 2015 à 06:02 | Lu 724 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance