Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les tombes de onze Tamarii de 1914-1918 réhabilitées



Maina Sage, députée de la Polynésie française, avait fait le déplacement à Cannes.
Maina Sage, députée de la Polynésie française, avait fait le déplacement à Cannes.
PAPEETE, le 8 novembre 2017-
Le maire de Cannes, David Lisnard, a rendu, le jour de la Toussaint, un émouvant hommage à onze braves Tamarii morts pendant la Première Guerre Mondiale. Maina Sage, députée de la Polynésie française et Caroline Tang, déléguée de la Polynésie française à Paris étaient présentes à cette cérémonie qui devait redonner une sépulture chrétienne à ces soldats enterrés dans des stèles musulmanes.

Ces Tamarii, originaires de Papara, Vairao, Faa’a, Moorea ou encore des Tuamotu étaient partis de Tahiti pour combattre volontairement pendant la Guerre 1914-1918. Ils ne sont jamais revenus et sont tous les onze morts de suite de maladies à l'hôpital de Cannes.

En mai 2016, le journal Nice Matin relatait le sort de ces soldats polynésiens morts pour la France qui avaient été enterrés au cimetière du Grand Jas, à Cannes, sous des stèles musulmanes alors qu’ils étaient chrétiens. Précisant que cette erreur serait bientôt réparée.




QUATRE ANS D'EFFORTS

Les militaires polynésiens du 21ème RIMa (régiment d’infanterie de marine) ont rendu hommage avec des chants.
Les militaires polynésiens du 21ème RIMa (régiment d’infanterie de marine) ont rendu hommage avec des chants.
En 2013, un ancien officier, vivant en Polynésie et chercheur passionné d’histoire, Irénée Cordonnier alertait le service de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) de Polynésie sur ces tombes. Philippe Leydet, directeur du service en coopération avec le général Alfred Morel, délégué du Souvenir français pour les Alpes-Maritimes et la municipalité de Cannes entreprenaient alors les démarches pour réhabiliter les tombes de ces valeureux soldats polynésiens.

Après quatre ans d’efforts et de recherches, la cérémonie d'hommage a enfin pu avoir lieu.

Lors de la cérémonie, Maina Sage, députée de la Polynésie française et Caroline Tang, déléguée de la Polynésie française à Paris ont lu avec une grande émotion les noms des onze Tamarii : Mouaura Paihura, Tiaahu Tuaarue, Tetiarahi Joseph Aitamai, Moe Teha, Teihoarii Tavi, Taeae Tetuanui, Faatae Aro, Mairahi Moohono Purea, Hopara Teahui, Terai Tetauroura et Dauphin Maria.

Cet hommage fut ponctué par les chants traditionnels des militaires polynésiens du 21e régiment d’infanterie de marine (Rima) basé à Fréjus puis les invités se sont recueillis sur les stèles des Polynésiens morts pour la France.

Leurs tombes seront de nouveau honorées et fleuries par le Souvenir français ce 11-Novembre.

L'histoire de ces onze braves

MOUAURA Paihura (1894-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 24 août 1894 à Tautira (Tahiti). Fils de Taumataura a MOUAURA, cultivateur, et de Taurua a TAURUA, couturière, domiciliés à Tautira. Il épouse à Tautira, le 1er novembre 1913, Teraimihia a MANAONAO, couturière. A la veille de son départ pour la guerre, il est cultivateur à Tautira. Parti de Tahiti le 28 mars 1916, avec le 3ème contingent sur le vapeur « Flora ». Il décède de maladie à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes le 13 août 1918 à l’âge de 24 ans.

TIAAHU Tuaarue (1882-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 17 avril 1882 à Papara (Tahiti). Fils de Tauvavau a TIAAHU et de Totoroiho a URAEVA, domiciliés à Papara. Il épouse le 7 décembre 1901 à Papara, Arae a UMA. Avant son départ pour la guerre, il est cultivateur à Papara. Il quitte Tahiti par le « Moana » le 7 juin 1916. Il embarque pour la France sur le « Gange » le 3 décembre 1916. Il décède le 1er août 1918 de bronchite, à l’hôpital complémentaire n°73 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.

TETIARAHI Joseph, Aitamai (1898-1918) : Caporal au Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 10 septembre 1898 à Faa’a (Tahiti). Fils de Tevaearai a TETIARAHI, sacristain et de Tetuanuihururau a TUPUAITUA, domiciliés à Faa’a. Parti de Tahiti pour Nouméa en Nouvelle-Calédonie sur le vapeur « Moana », avec le 9ème contingent, le 10 mai 1917. Décédé le 5 juin 1918 de tuberculose pulmonaire à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.

MOE Teha (1889-1918) : Soldat tahitien. Citoyen français, il est né le 16 août 1889 à Arutua (Tuamotu). Fils de Fanura a MOE et de Terea a HOPINI, domiciliés à Arutua. Il est cultivateur à Faa’a (Tahiti) au moment de partir pour la guerre. Il quitte Papeete par le vapeur « Maitai » avec le 5ème contingent le 9 mai 1916. Il s’embarque ensuite pour la France à partir de Nouméa avec le 3ème contingent calédonien, le 3 décembre 1916 sur le « Gange ». il décède ed maladie le 3 avril 1918 à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes à l’âge de 29 ans.

TEIHOARII Tavi (1896-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 29 février 1896 à Tautira (Tahiti). Fils de Teriitauhiro a TEIHOARII, cultivateur et de Tetiaiti a TAU, blanchisseuse, domiciliés à Tautira. Parti pour Nouméa en Nouvelle-Calédonie par le vapeur « Flora » le 28 mars 1916 avec le 3ème contingent. Il quitte Nouméa pour la France avec le 3ème contingent calédonien qui ‘embarque le 3 décembre 1916 sur le « Gange ». Décédé le 1er avril 1918 de maladie à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.

TAEAE Tetuanui (1898-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 17 août 1898 à Vairao (Tahiti). Fils de Teahu a TAEAE, cultivateur et de Paorai a TOMA, blanchisseuse, domiciliés à Vairao. Résidant aux îles Cook, il part pour Nouméa en Nouvelle-Calédonie par le vapeur « Paloona » le 13 juin 1917. Il embarque ensuite sur « El Kantara » pour la France le 10 novembre 1917. Décédé le 2 mars 1918 de maladie à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.

FAATAE Aro (1893-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 9 juillet 1893 à Papara (Tahiti). Fils de Tami a RAIHENI, cultivateur et de Faatae a TAMAURI, blanchisseuse, domiciliés à Papara. Il est journalier à Papara au moment de son départ pour la guerre. Parti avec le 2ème contingent, le 15 février 1916, à bord du « Moana » pour rejoindre Nouméa. Il est ensuite embarqué, le 3 décembre 1916 sur le vapeur « Gange » en direction de la France. Il décède le 13 février 1918 à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes dans sa 25ème année.

MAIRAHI Moohono Purea (1897-1918) : Soldat de 1ère classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 3 février 1897 à Papeete (Tahiti). Fils de Teehuata a MAIRAHI, tailleur et de Tetiaveroa a TUAHINE, domiciliés à Mamao. Il exerce la profession de planton à Papeete. Il part avec le 2ème contingent pour Nouméa en Nouvelle-Calédonie par le vapeur « Moana », le 15 février 1916. Il quitte Nouméa par « El Kantara » le 10 novembre 1917. Il décède d’une péritonite tuberculeuse à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes à l’âge de 21 ans.

HOPARA Teahui (1898-1919) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 13 juin 1898 à Teavara Teaharoa (Moorea). Fils de Teahui a TEAI, couturière âgée de dix-sept ans et de père inconnu. Reconnu en 1917 par Tetuahiti a ARIIOEHAU. Il quitte Papeete le9 mai 1917 sur le « Moana » pour Nouméa en Nouvelle-Calédonie et rejoint la France par « El Kantara » le 10 novembre 1917. Il décède le 27 février 1919 à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes de maladie « granulée » à l’âge de 21 ans.

TERAI Tetauroura (1891-1918) : Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique. Citoyen français, il est né le 26 septembre 1891 à Haapiti (Moorea). Décédé le 13 décembre 1918 de maladie, tuberculose intestinale, à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.

DAUPHIN Maria (1891-1918) : Né le 17 mars 1891 à Saint Denis de La Réunion. Soldat de 2ème classe du Bataillon Mixte du Pacifique, résidait à Tahiti où il a laissé une descendance. Décédé le 1er juin 1918 de maladie contractée en service à l’hôpital auxiliaire n°203 de Cannes dans les Alpes-Maritimes.


Sources : ONACVG, M. Irénée Cordonnier. Le parcours des soldats tahitiens lors de la Grande Guerre de Véronique de Mortillet

Rédigé par Pauline Stasi le Mercredi 8 Novembre 2017 à 11:50 | Lu 1753 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:01 La Lutte anti-vectorielle se veut innovante

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance