Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les pêcheurs menacent de bloquer le port de pêche pour repasser un examen



Les pêcheurs menacent de bloquer le port de pêche pour repasser un examen
PAPEETE, le 26 mai 2016 - La colère gronde chez les marins pêcheurs à cause d'un sujet d'examen au brevet de capitaine de pêche côtière mal rédigé.
Le 29 février, des 12 candidats qui présentaient l'examen au brevet de capitaine de pêche côtière à Tahiti, seuls deux ont été admis. Jaros Otcenasek, président du syndicat des pêcheurs professionnels de Polynésie, s'est saisi du dossier et dénonce une mauvaise rédaction du sujet. Le module 2 de l'examen se situe au cœur de la polémique. Selon un capitaine, souhaitant garder l'anonymat, qui a étudié le sujet "il est impossible qu'un commandant ait relevé ces éléments de l'estime et suive un cap compas (Cc) qui le conduise directement sur la terre." Dans ses conclusions l'expert poursuit "le sujet est faux et la situation strictement impossible".
Dans un courrier adressé à la Direction polynésienne des affaires maritimes, au ministre Albert Solia, ainsi qu'au président du Pays, il écrit, "le sujet pondu ne relève pas d'un pro mais plutôt d'un amateur qui n'a jamais conduit un bateau de sa vie." Cette assomption est corroborée par le capitaine de vaisseau qui a étudié le sujet d'examen et qui après examen conclu "malheureusement d'autres anomalies apparaissent, dans la rédaction d'autres questions du sujet, laissant penser que le rédacteur n'est pas un professionnel de la navigation maritime."
Toujours selon l'expert "Cette grossière erreur, dans la rédaction du sujet, doit, en ce qui me concerne, entrainer l'annulation pure et simple de l'épreuve de navigation". Cette possibilité est rejetée par le ministre Albert Solia et son équipe qui déclarent "si nous annulons l'épreuve, les deux personnes qui ont eu l'examen verraient leur réussite annulée."
Ces assertions sont vivement contestées par le ministre Albert Solia qui indique "le sujet est rédigé par trois personnes, un ancien membre navigant de la marine nationale, un administrateur en chef et un ancien membre de la marine spécialisé dans la radiocommunication et ancien navigant ", ainsi, contrairement aux accusations portées, les sujets sont bel et bien conçus par des professionnels de la mer. Néanmoins, le ministre reconnait "une rédaction pouvant prêter à confusion, dorénavant nous prêterons une attention accrue à la rédaction des sujets". Il relève néanmoins, "le même sujet a été présenté pendant deux sessions d'examen à Raiatea en février, il y a eu 100 % de réussite." Ainsi, il ajoute "s'il n'y avait pas eu les huit admis à Raiatea nous aurions pu penser qu'il y avait effectivement une erreur, là nous pouvons parler de mauvaise compréhension du sujet, accompagnée d'une rédaction qui prête à confusion".
Le ministère a donc décidé de mettre en place une session dite de rattrapage du module 2 qui se déroulera courant juin ou au plus tard dans la semaine du 4 au 8 juillet. Le candidat venu des Marquises pourra passer son examen chez lui.
Reste néanmoins que les pêcheurs font planer la menace de bloquer le port lundi. Évènements à suivre.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 26 Mai 2016 à 17:48 | Lu 2821 fois







1.Posté par TETUANUI Monil le 27/05/2016 04:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a vraiment des choses bizarres qui se passent dans notre petit fenua. E MEA MA A FAAFARO MAI PAHA...... Ce serait le cas d'un concours qui s'est passé au port autonome les dernières semaines où on aurait pris le troisième à la place du premier. A ce moment là, ce n'était pas la peine de faire le concours.... si on connaît déjà le résultat........... Ce n'est pas ia la peine de faire des grandes études....... NOTRE PAYS A BESOIN DES MEILLEURS MATIERES GRISES POUR MENER UN DEVELOPPEMENT DURABLE SUR...... La connaisance, c'est le pouvoir........

2.Posté par taramea le 27/05/2016 05:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jaros, au lieu d'aller bloquer le port de papeete avec tes 4 petits poti marara, qui ne feront pas le poids contre les aremiti et autres, tu ferais mieux de mettre ton bateau (qui est au sec dans ton garage) à la mer, et d'aller pêcher. C'est toujours pareil avec toi, quand il y a une grève dans les entreprises, tu menaces la population, parce que ton patron Galenon t'as donné un ordre. Petit "toutou" à Patrick et grande gu...... Moa tito pae fare. Ton syndicat ne pèse rien sur les quais. C'est pas parce que tu pêches des "ina'a" que tu te dis pêcheur . Ha'avaravara atu.

3.Posté par ninamu le 27/05/2016 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils sont nuls à Tahiti tout simplement ...

4.Posté par vainui le 27/05/2016 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le ministre Solia se trompe d'examen à Raiatea on a fait passé des certificats de pilote lagonnaire CPL et deux sessions de Brevet de capitaines 200 (brevet de commerce), en ce qui concerne les pêcheurs c'est bien la première session qui est mise en place ( BCPC) et donc cette épreuve de carte n'a pas été vérifier en amont par des personnes compétentes. Si le rédacteur était un navigateur, qui dans la marine nationale une spécialité a part et qui a une durée de deux ans de formation on ne serai pas arriver là. Que le ministre revoie sa copie !!!!!

5.Posté par vainui le 27/05/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le ministre Solia se trompe à Raiatea on fait passé certificat de pilote lagonnaire et des BC 200 rien a voir avec les BCPC brevet de pêche côtière, l'épreuve de carte n'a pas été vérifier par des personnes compétentes et le rédacteur n'est pas un navigateur de la marine nationale qui est une spécialité a part entière. merci au ministre de revoir sa copie!!!!

6.Posté par Filou713 le 27/05/2016 13:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toutes façons ils ne savent pas pêcher, ni naviguer. À quoi bon leur faire passer un examen.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance