TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les outre-mer ne sont pas des zones de relégation pour jihadistes, assure l'Intérieur




Les Collectivités d'outre-mer ne sont pas considérées comme des zones de relégation pour jihadistes, a assuré le ministère de l'Intérieur dans un courrier au Conseil représentatif des Français d'outre-mer (Crefom), qui l'avait interpellé sur le présumé jihadiste Rachid Rafaa, assigné à résidence en Martinique pendant deux ans.
Le Crefom avait fait part de son indignation, après la fuite de Rachid Rafaa, un Marocain de 40 ans soupçonné d'être lié à des responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et sous le coup d'un mandat d’arrêt international émis par le Maroc, qui était assigné à résidence depuis le 15 mai 2014 sur la commune de Morne-Rouge (Martinique), dans le cadre d'une procédure d'expulsion vers le Maroc, en attente.
Recherché depuis le 27 juillet pour ne pas avoir respecté son assignation, Rachid Rafaa a finalement été arrêté le 23 août par le GIGN de Fort-de-France et la section de recherche de la gendarmerie, puis transféré à la mi-octobre vers une prison de Metz (Moselle).
Dans son courrier envoyé courant octobre et rendu public lundi par le Crefom, le ministère répond qu'"en aucun cas les collectivités d'outre-mer ne sont considérées comme des zones de relégation. M. Rafaa était assigné à résidence en Martinique car ce territoire avait été jugé le plus à même de l'accueillir, tout en limitant ses possibilités de fuite", explique-t-il.
"C'est le seul individu faisant l'objet d'un arrêté ministériel d'expulsion qui était assigné à résidence dans un territoire ultra-marin", souligne-t-il, rappelant que M. Rafaa n'était pas détenu car "aucune charge le justifiant n'avait été retenue à son encontre par une juridiction française". 
Le courrier répond également sur la question des effectifs des forces de l'ordre en outre-mer, que le Crefom juge insuffisants. Le ministère de l'Intérieur rappelle que le gouvernement a mis en place en juin un plan "Sécurité Outre-mer", qui prévoit notamment des effectifs supplémentaires.
Le comédien Jean-Michel Martial, nouveau président du Crefom, a salué, lundi dans un communiqué, "le lancement du plan Sécurité Outre-mer", souhaitant que "ces mesures soient mises en place dans les plus brefs délais et répondent aux inquiétudes de la population". 
Il a réitéré, par ailleurs, une demande du Crefom "que des indicateurs soient bien mis en place pour mesurer l’efficacité du dispositif".
Le Crefom, créé en janvier 2014, compte près d'un millier d'adhérents (associations, élus et personnalités), sur tout le territoire national. 


avec AFP

Rédigé par Roxane Berget le Lundi 7 Novembre 2016 à 06:08 | Lu 243 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance