Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse



Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse
OTTAWA, 21 août 2013 (AFP) - Les oiseaux adaptent leur envol aux bords des routes plus en fonction des limitations de vitesse qu'à la vitesse réelle du véhicule à l'approche, selon une étude publiée mercredi.

Comme face à tout risque prédateur, les oiseaux ont donc pris la mesure, dans leur environnement, de la vitesse généralement respectée par les véhicules, selon deux chercheurs qui ont publié leurs travaux dans les lettres de la biologie de la revue britannique Royal Society.

Un tel comportement plaide pour l'application stricte des limitations de vitesse afin de préserver les espèces d'oiseaux menacées, plus particulièrement dans les zones habitées, a estimé Pierre Legagneux, un chercheur spécialisé dans le comportement écologiste à l'Université du Québec à Rimouski.

Avec son confrère Simon Ducatez de l'Université McGill à Montréal, Pierre Legagneux a sillonné au volant de sa petite voiture blanche les routes de campagne, à travers les bois et les villages, dans l'ouest de la France pendant un an.

Les deux chercheurs ont observé le comportement de 21 espèces d'oiseaux dans des zones de vitesse de 20, 50, 90 et 110 k,/heure. Leur calcul commence au moment où l'oiseau s'envole pour éviter le véhicule à l'approche, jusqu'au moment où le véhicule atteint la dernière position du volatile au sol.

Les chercheurs ont conclu que "les oiseaux ne réagissaient pas à la vitesse de la voiture mais à la vitesse moyenne autorisée sur la route", a indiqué Pierre Legagneux à l'AFP.

Les oiseaux "associent les intersections avec des vitesses limitées comme un moyen d'abaisser le risque de collision" et donc de mise en danger, écrivent les chercheurs.

"Il existe des espèces en danger et vulnérables aux collisions" et le respect des limitations de vitesse permettrait d'abaisser la mortalité des oiseaux. "Quand on dépasse la limite de vitesse, cela devient plus dangereux pour les oiseaux qui n'adaptent pas leurs réponses aux dangers qui arrivent", a-t-il ajouté.

Rédigé par () le Mercredi 21 Août 2013 à 07:31 | Lu 349 fois






1.Posté par Tehei le 22/08/2013 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais les hérissons , les crapauds et les "s"cargots ont encore du mal à adapter leur vitesses §

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies