Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les lycéens de Saint-Joseph reçoivent leurs correspondants européens



Sylvain Martinez, professeur d’histoire, de géographie et de français, porteur du projet Erasmus au lycée Saint-Joseph de Pirae et Danièle Bousquet, représentant de la France pour ce même projet, s’apprêtent à animer une semaine d’échanges à Tahiti entre élèves de Turquie, de Grèce, de l’ile de la Réunion, de Hongrie, d’Allemagne et de Polynésie.
Sylvain Martinez, professeur d’histoire, de géographie et de français, porteur du projet Erasmus au lycée Saint-Joseph de Pirae et Danièle Bousquet, représentant de la France pour ce même projet, s’apprêtent à animer une semaine d’échanges à Tahiti entre élèves de Turquie, de Grèce, de l’ile de la Réunion, de Hongrie, d’Allemagne et de Polynésie.
PAPEETE, le 16 février - Dans le cadre du programme Erasmus, des élèves du lycée Saint-Joseph de Pirae sont allés en Turquie et en Allemagne. Ils s’apprêtent aujourd’hui à accueillir leurs correspondants. Allemands, Turcs, Hongrois, Réunionnais, Grecs et Tahitiens vont se retrouver autour d’une table pour donner naissance à une bande-dessiné sur le thème : dans quel état d’esprit se trouvaient les populations à la veille de la Première Guerre Mondiale ?

C’est l’aboutissement de mois de travail. Les porteurs du projet Erasmus au lycée Saint-Joseph de Pirae : Mylène et Sylvain Martinez, Christophe Borelli, ainsi que leurs élèves vont participer à une semaine de rencontres à Tahiti avec leurs correspondants. Venus d’Allemagne, de Turquie, de Hongrie, de l’île de la Réunion et de Grèce, ces correspondants arrivent au compte-goutte. Le groupe sera au complet dimanche week-end, prêt à profiter d’une semaine d’échanges, de visites, de vie en famille et de travail.

Rencontres présidentielles et vie de famille

"Les festivités vont commencer dimanche midi après l’arrivée de la dernière équipe, les Hongrois", indique Sylvain Martinez. "Nous nous retrouverons tous autour d’un ma’a Tahiti. Le lundi nous serons aux côtés de François Hollande, près du Monument aux morts, dès 6 heures. Il y a des semaines que nous avions préparé une cérémonie à cet endroit pour célébrer le centenaire du début de la bataille de Verdun. Elle a démarré le 21 février 1916. Mais le déplacement présidentiel a changé nos plans." La cérémonie est reportée au vendredi 26.

Entre temps, le programme se découpera en visites culturelles à Tahiti et Moorea, en temps passé en famille, en rencontres officielles, notamment avec le président du Pays et, bien sûr, en séances de travail. Erasmus n’est pas seulement un programme d’échange culturel. C’est aussi un outil qui vient en support aux cursus scolaires des différents engagés. Dans ce contexte, les élèves fabriquent une bande-dessinée. Chaque groupe créera une vingtaine de vignettes. Les vignettes seront rassemblées sur des doubles pages, scannées, maquettés pour que, à la fin du séjour, chacun reparte avec sa bande-dessinée (en version numérique).

S’entendre au-delà des frontières

Pour Danièle Bousquet, représentante de la France dans le projet Erasmus est "un programme qui rassemble les enfants. Il vise à créer des liens forts entre des élèves qui n’ont pas les mêmes habitudes de vie, la même culture, qui sont différents mais qui, s’ils n’intègrent pas les différences les acceptent. C’est un programme pour s’entendre au-delà des frontières." Financé en partie par l’Europe, il rassemble sur un thème donné. Les porteurs du projet qui enseignent à Saint-Joseph ont choisi de travailler sur la Première Guerre Mondiale en générale et sur le ressenti des populations à la veille du conflit en particulier.

Établi pour une durée de trois ans, Erasmus a commencé en octobre 2014 au lycée Saint-Joseph de Pirae. Ce programme a été lancé de concert dans six établissements : à Tahiti, en Hongrie, en Turquie, en Grèce, en Allemagne et à l’île de la Réunion. "Nous avons organisé des réunions d’informations avant de constituer le groupe. Ce programme fonctionne sur la base du volontariat et de l’engagement car les séances de travail, les réunions se font en plus de l’école." Au total, une dizaine d’élèves constitue un noyau dur d’engagés à Tahiti. En Polynésie comme ailleurs, les membres des groupes changent au fil des ans. En 16 mois, les élèves polynésiens ont déjà réalisé deux voyages, l’un en Allemagne, l’autre en Turquie. Ils reçoivent à présent leurs correspondants avant de nouveaux départs, en Grèce (mai 2016), en Turquie (septembre 2016), en Hongrie (octobre 2016) et à l’île de la Réunion (avril 2017).

Les lycéens de Saint-Joseph reçoivent leurs correspondants européens

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 16 Février 2016 à 16:16 | Lu 844 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance