Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les jeunes apprennent à coder en s'amusant



Une Heure de code avec Lovaina Chapman : la meilleure introduction au langage informatique.
Une Heure de code avec Lovaina Chapman : la meilleure introduction au langage informatique.
PAPEETE, le 6 février 2017 - Des imprimantes 3D, une heure de code avec une célébrité, des guerres d'intelligences artificielles : apprendre à programmer n'a jamais été aussi facile et amusant. De nombreuses initiatives en Polynésie française utilisent justement ces nouveaux outils pour apprendre les langages informatiques aux nouvelles générations.

Les codeurs assurent qu'apprendre un langage informatique, c'est comme apprendre à parler une langue étrangère. Une fois la logique bien comprise, il s'agit juste d'apprendre du vocabulaire… Et à cet exercice, les enfants sont particulièrement doués. Le cliché du hacker génial de 12 ans n'est peut-être pas si éloigné de la réalité !

Laetitia Le Bars, fondatrice de l'association Econet Pacific, avec une des 60 familles de Faa'a qui a reçu un ordinateur en 2015.
Laetitia Le Bars, fondatrice de l'association Econet Pacific, avec une des 60 familles de Faa'a qui a reçu un ordinateur en 2015.
Car il est vrai que les enfants sont particulièrement à l'aise avec les ordinateurs, allant facilement au-delà des jolies interfaces graphiques qui isolent les utilisateurs des lignes de code. L'initiative de l'association Éconet Pacific, qui recycle de vieux PC, y installe Linux et les distribue aux enfants défavorisés de Faa'a grâce à un financement de la mairie, en témoigne : les jeunes n'ont aucune appréhension face à la ligne de commande et ils apprennent très vite à gérer les méandres du système pour installer des jeux ou surfer sur le net. Ils deviennent également adeptes des applications pédagogiques préinstallées sur le système pour apprendre seuls les bases du code…

IMPRIMANTE 3D ET UNE HEURE DE CODE AVEC LOVAINA CHAPMAN

Mais si les jeunes apprennent très vite, ils ont également une capacité de concentration limitée envers ce qui ne les passionne pas. Pour capter leur attention, il faut s'efforcer de rester ludique. Par exemple le FabLab Tahiti remporte toujours un très franc succès avec son imprimante 3D, qui devient un outil très puissant pour familiariser les jeunes avec des manipulations informatiques avancés et les logiciels de dessin 3D.

Comme nous l'explique la présidente de cette association, Patricia Gallot-Lavallée, "quand nous prêtons notre imprimante 3D ou nos Arduino (ndlr : de l'électronique open source très simple à assembler pour créer de petits appareils) à des associations ou des mairies, nous leur proposons également des formations. Mais souvent ils n'en ont pas besoin, les jeunes sont tellement intéressés qu'ils se débrouillent pour trouver tout ce qu'il faut sur internet et apprendre tout seuls à utiliser l'imprimante et à monter puis programmer les Arduino. Ils montrent ensuite comment ça marche à leurs amis !"

Cette même Patricia Gallot-Lavallée avait mis en place une après-midi d'introduction au langage informatique pour les tout petits début décembre 2016, lors d'un évènement mondial nommé "L'heure de code". Organisée au Chat Pito à Mahina en compagnie de la modèle et présentatrice de TNTV Lovaina Chapman, le but était de "permettre à tous, aux plus jeunes, aux filles, aux stars, aux politiques de prendre en main le futur et désacraliser le code informatique". Une vrai réussite puisqu'une vingtaine de jeunes a participé et était aux anges. Le logiciel pédagogique et ludique est proposé gratuitement (en français) sur hourofcode.com/me/fr. Il permet de découvrir les bases du code en une heure seulement ! 100 millions de personnes dans le monde l'ont déjà testé.

LES GUERRES DU POIREAU POUR LES APPRENTIS CODEURS

Les guerres du poireau : les étudiants en licence Informatique de l'UPF utilisent leurs talents de programmeurs pour s'amuser.
Les guerres du poireau : les étudiants en licence Informatique de l'UPF utilisent leurs talents de programmeurs pour s'amuser.
Une fois le B-A BA de la logique informatique assimilé, on peut passer à l'étape supérieure sans pour autant cesser de s'amuser. Prenons l'exemple des élèves en licence Informatique de l'Université de la Polynésie française. Le 24 janvier dernier, ils participaient à un tournoi de LeekWars ("Les guerres du poireau"). Il s'agit d'un jeu en ligne gratuit où les participants doivent programmer eux-mêmes une intelligence artificielle qui ira combattre en leur nom contre les poireaux des autres participants.

Le professeur qui a organisé le tournoi explique que LeekWars "permet d’introduire une activité ludique et concrète dans un enseignement qui peut souvent paraitre abstrait au début des études. Et l’activité a généré un véritable engouement de la part de nombreux étudiants, même parmi ceux qui ne l’ont pas vu en classe. Avec neuf participants, une salle comble de spectateurs et un enthousiasme général, ce premier tournoi est un franc succès et sera très probablement réorganisé sur une base annuelle."




Le vainqueur du premier tournoi de Leekwars de l'UPF est l'IA "V1t4m1n", un poireau élevé par "BarricadeX75", plus connu sous le nom de Clément, étudiant de L2 informatique.
Le vainqueur du premier tournoi de Leekwars de l'UPF est l'IA "V1t4m1n", un poireau élevé par "BarricadeX75", plus connu sous le nom de Clément, étudiant de L2 informatique.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 6 Février 2017 à 14:43 | Lu 2594 fois






1.Posté par Peace svp ! le 07/02/2017 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super que les jeunes apprennent la langue informatique mais...pourquoi, pourquoi??? cela débouche t il une fois de plus sur un jeu de guerre???
qu'est ce qui ne tourne pas rond chez les humains? Combattre...tuer...prendre le pouvoir...
Ne pourrait on pas inventer des jeux drôles sans violence ?

2.Posté par Manaoman le 07/02/2017 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'homme est naturellement compétitif. Il n'y a qu'à regarder l'histoire de l'humanité et même polynésienne avec toutes ces batailles idéologiques qui font du monde d'aujourd'hui ce qu'il est : Apprendre le langage informatique sous forme de "jeu de guerre" intéresse donc très naturellement la jeunesse d'aujourd'hui.
Penses-tu que l'engouement aurait été le même, s'il avait s'agit de créer une intelligence artificielle sans compétition concrète ?
Après, il ne faut pas être extrémiste, personne n'a été tué lors de ce concours. Même que paradoxalement, cet initiative de "jeu de guerre" a été une manière pacifique et conviviale de mettre en compétition ces jeunes étudiants.

3.Posté par Lebororo le 07/02/2017 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100% d'accord avec toi "Peace svp"

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance