Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les constatations médicales remettent en cause l'hypothèse de l'agression à Paofai



"Des analyses complémentaires doivent être pratiquées, nous en saurons plus lundi" précise le procureur José Thorel.
"Des analyses complémentaires doivent être pratiquées, nous en saurons plus lundi" précise le procureur José Thorel.
PAPEETE, le 3 octobre 2015 – L'absence de suspect trois jours après les faits présumés et les premières analyses médicales pratiquées sur le jeune homme de 30 ans, retrouvé inconscient la tête en sang mercredi soir sur un trottoir devant la clinique Paofai, malmènent l'hypothèse de l'agression "qui n'est pas pour autant abandonnée", a indiqué le procureur de la République José Thorel, contacté ce samedi par Tahiti Infos.

Le jeune homme de 30 ans retrouvé inconscient mercredi soir à 21 h par un passant, la tête en sang et gisant devant la clinique Paofai où il était hospitalisé, gravement malade, en néphrologie, se trouvait toujours ce samedi soir dans un état critique. "Le pronostic vital est toujours engagé" précise le procureur de la République José Thorel, joint par la rédaction.

L'enquête, confiée aux policiers de la direction de la Sécurité publique (DSP) pour élucider ce que les forces de l'ordre ont immédiatement identifié comme une violente agression, pourrait cependant prendre une toute autre tournure.

"Le résultat des premières analyses médico-légales pratiquées sur les lésions constatées sur la victime font dire au médecin qu'il pourrait ne pas s'agir d'une agression", poursuit le chef du parquet. "Des analyses complémentaires doivent être pratiquées, nous en saurons plus lundi" ajoute José Thorel qui, interrogé sur ce point, précise que l'hypothèse de l'agression "n'est pas pour autant abandonnée".

Pas de témoins, pas de suspects

Un témoin avait aperçu la victime déambuler mercredi soir à l'extérieur de la clinique, où il était hospitalisé pour une grave maladie depuis la mi-septembre, une demi-heure avant qu'un passant ne le découvre allongé au sol, très mal en point. Mais entre temps, rien de probant.

Les premiers éléments de l'enquête avaient fait état de graves blessures à la face et à l'arrière du crâne. Aucun témoin direct de l'agression, si agression il y eu, donc, n'a été depuis identifié par les enquêteurs de la DSP.

Un dossier compliqué par l'absence de caméras de vidéo-surveillance dans ce secteur de la ville. De sources proches du dossier, on s'étonne néanmoins qu'aucun témoin visuel n'ait assisté de près ou de loin à ce qui a pu arriver au malheureux, à un endroit ou les patients de la clinique vont et viennent, et où les personnes sans domicile fixe traînent en nombre sur le parking voisin.

Trois jours après les faits, aucun suspect n'a été identifié. La victime, placée en coma artificiel, reste à ce jour là seule personne à pouvoir lever un coin du voile.

Rédigé par Raphaël Pierre le Samedi 3 Octobre 2015 à 20:46 | Lu 7980 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par TuladiBouffi le 04/10/2015 06:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de témoins, pas de suspects égale pas d'agression égale suicide égale affaire classée, comme à Bora-Bora. A lire l'article on penche plutôt pour une auto-mutilation involontaire provoquée par une chute avec rebond d'avant en arrière ayant entraîné des blessures à la face et à l'arrière du crâne. En l'absence de camera toutes les hypothèses sont permises, y compris extra-terrestres. Placé en coma artificiel on attend le réveil de la victime qui seule pourra lever un coin du voile, pour le voile en entier il faudra attendre un peu. Le mystère s'épaissit. A suivre. X-files 6° saison !

2.Posté par etienne le 04/10/2015 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La victime a simplement pu tomber dans les pommes et la chute aura occasionné l’hémorragie à l’arrière du crâne. Hypothèse tout aussi plausible et rien de mystérieux dans l'affaire!!!

3.Posté par Fiuroa le 05/10/2015 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut dire que la violence étant monnaie courante au Fenua, il est presqu'automatique d'aller vers la conclusion d'une agression!

4.Posté par Droulet le 06/10/2015 01:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@TuladiBouffi

J'aime bien le coup des extraterrestres.....fallait la trouver celle là...une soucoupe volante sur le toit de Paofai.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance