Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les chiens chasseurs de rats accueillis chaleureusement à Ua Huka et Rimatara



A Ua Huka, un bain de foule pour Whisky
A Ua Huka, un bain de foule pour Whisky
PAPEETE, le 11 septembre 2015 - Les chiens Dora et Whisky, dressés en Nouvelle-Zélande pour devenir des chasseurs d'élite de rats, sont maintenant arrivés à destination dans nos îles. Leur mission pour le reste de leur vie de chien : protéger Ua Huka aux Marquises et Rimatara aux Australes de l'invasion du rat noir. Ce sont les deux dernières îles polynésiennes indemnes de ce fléau…

On se souvient de ces deux toutous, accueillis à l'aéroport de Faa'a à grand renforts de colliers de fleurs le 21 aout dernier par l'association Manu. Dora (femelle terrier de trois ans) et Whisky (mâle croisé terrier de 18 mois) sont deux chiens néo-zélandais, dressés pour la recherche et l'élimination des rats. Ils ont été achetés par l'association de protection des oiseaux (et ses partenaires) pour 5 millions de francs, transport compris.

Leur seule mission sera de protéger les deux dernières îles polynésiennes indemnes de la plus agressive des espèces invasives au monde : le rat noir. Pour l'association d'ornithologie, il s'agit de sauver trois espèces d'oiseaux endémiques à nos îles : deux petits perroquets très colorés qu'on appelle des loris et le Monarque Iphis de Ua Huka. Et pour les habitants de ces îles, c'est aussi un moyen efficace de protéger leurs cocoteraies et d'éviter l'arrivée de ce vecteur de maladies comme la leptospirose. Autant dire que l'arrivée de ces protecteurs à poils a été fêtée dignement.

PREMIERS CONTACTS ET PREMIÈRES MISSIONS

Les deux chiens sont ainsi allés à Ua Huka ensembles, où ils ont débarqués le 23 aout. Mais c'est Dora qui restera aux Marquises, au sein d'une équipe locale complète, formée pour travailler avec ces chiens : Hinapootu Sulpice, son père Robert Sulpice et Franck Borel. Accueillis chaleureusement, même les écoliers de l'île ont participé à travers un concours de dessins, dont les meilleurs ont été inclus aux panneaux d'avertissement de biosécurité installés au port et à l'aéroport. Comme toute la population, les enfants ont assisté avec plaisir à la démonstration des talents de leur nouvelle mascotte.

Après deux semaines où le dresseur kiwi Guus Knopers a formé les nouveaux maitres de Dora, la chienne a montré son talent en conditions réelles, à l'arrivée de l'Aranui le 6 septembre. 150 habitants et touristes ont pu assister à la scène à Vaipaee et à Hane. "Les quais étaient noirs de monde à l’arrivée de l’Aranui – 45 personnes sur Vaipaee où même les vieilles mamies qui ne sortent jamais étaient là pour voir Dora travailler – sans compter les touristes qui sortaient et qui voulaient voir la star en passant. Même le commandant de l’Aranui est sorti pour parler à la population en leur disant ‘Caroline m’a prévenu, et nous sommes partenaires du projet’, il est même venu faire la bise à Dora ! Et sur Hane c’était plus encore, entre les touristes et les habitants de Hane et de Hokatu, presque une centaine ! Et tout s’est très bien passé : la police municipale, les membres de l’équipe (Robert, Franck) et de l’association Vaiku’a (Florida) étaient présents ainsi que le second adjoint au maire qui ne les a pas lâchés de toute la journée… Dora a très bien travaillé et elle a même trouvé un rat polynésien : celui que Florida avait caché dans le dernier casier pour la récompenser de son travail. Toute la population a applaudi" relate Caroline Blanvillain, la vétérinaire de Manu.

Pendant que Dora faisait des étincelles aux Marquises, Whisky était arrivé à Rimatara depuis le 4 septembre. Même programme d'inaugurations de panneaux, de prise de contact avec ses nouveaux maitres, la population et les enfants, et première mission en public le 10 septembre à l'arrivée du Tuhaa Pae IV.

Après une arrivée aussi réussie, nul doute que ces chasseurs d'élite auront droit à une vie heureuse et chouchoutée sous les tropiques. Au milieu des chiens jaunes qui traînent la patte dans nos îles, ils se démarqueront par leur travail acharné et leur popularité déjà largement au-dessus du lot…

(Crédit pour les photos : Caroline Blanvillain et Florida Brown)


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 11 Septembre 2015 à 10:45 | Lu 1481 fois







1.Posté par julien le 11/09/2015 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca veut dire quoi cette phrase :"Au milieu des chiens jaunes qui traînent la patte dans nos îles, ils se démarqueront par leur travail acharné et leur popularité déjà largement au-dessus du lot… " ??

Les chiens locaux sont tous aussi capables que les autres. Il faut juste des dresseurs c'est tout.
Moi j'ai trois petits chiens qui font un carton sur les rats et les souris et ca naturellement sans dressage.
Un professionnel pourrait les rendre aussi compétents qui ces chiens kiwi.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance