Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les bons chiffres du CHPF en 2014



Le CHPF compte 1817 agents : personnels médicaux, sages-femmes, para-médicaux, cadres de santé, personnels administratifs et techniques. La masse salariale en 2014 était de 12,3 milliards de Fcfp (sur un budget total de 21,9 milliards de Fcfp).
Le CHPF compte 1817 agents : personnels médicaux, sages-femmes, para-médicaux, cadres de santé, personnels administratifs et techniques. La masse salariale en 2014 était de 12,3 milliards de Fcfp (sur un budget total de 21,9 milliards de Fcfp).
PIRAE, le 22 octobre 2015. Les élus territoriaux ont adopté hier le compte administratif 2014 du Centre hospitalier de Polynésie française. Un exercice qui se termine avec un résultat excédentaire de 673 millions de Fcfp. Malgré cela, l'hôpital fait toujours face à une trésorerie tendue en raison notamment du déficit du régime de solidarité (RSPF).

Le Centre hospitalier de Polynésie française parvient-il à faire des miracle ? En tout cas, en 2014 et en dépit d'une baisse de dotation globale de fonctionnement (-108 millions en 2014), le principal établissement de santé du Pays réussit la prouesse de clore son exercice budgétaire avec un excédent de 673 millions de Fcfp. Il faut dire que cette baisse de dotation a été compensée en partie par la progression des recettes issues notamment des prestations de soins facturées aux non-ressortissants de la CPS. Ces recettes ont été en effet multipliées par deux au cours des quatre dernières années, en raison d’une hausse des tarifs.

Budgétairement parlant, donc le CHPF ne semble pas connaître de difficultés notables, un bilan qui cache pourtant des difficultés de trésorerie récurrentes de l'hôpital dues au déficit structurel du régime de solidarité de Polynésie française (RSPF) et ce depuis 2012 ! Au 31 décembre 2014, les retards de versements du RSPF -du Pays vers l'hôpital- s’élevaient à 3,2 milliards Fcfp. Ces retards "sont supportés par l’établissement et pèsent aussi sur ses fournisseurs et prestataires de services, générant un risque de rupture dans la qualité et la continuité des soins hospitaliers" indique sobrement un rapport sur les comptes 2014 de l'hôpital présenté aux élus territoriaux. Pour combler ce manque de rentrées financières, le Pays a d'ailleurs consenti trois avances de trésorerie à son hôpital (1 milliard en 2012 ; 1,6 milliards en 2013 et 344 millions en 2014). Signe que cette trésorerie ne progresse pas, l'avance effectuée en 2012 devrait être remboursée au Pays très prochainement, via une ligne de crédit ouverte contractée auprès d'une banque locale !

Au cours de l'exercice 2014 encore, il est à noter que l'activité du centre hospitalier a progressé et a atteint la limite de saturation dans certains services, ce qui pèse bien entendu sur ses dépenses de fonctionnement alors que la dotation globale versée est, elle, en diminution chaque année depuis 2011. Il y a eu, en plus, au cours de l'année écoulée à gérer les afflux de patients en raison de l'épidémie de zika jusqu'en mars 2014, puis de l'épidémie de chikungunya en fin d'année 2014 avec l'hospitalisation de patients en soins intensifs lourds pour ceux qui avaient développé des syndromes de Guillain-Barré. Conséquence logique : les dépenses de personnels ont augmenté pour faire face à ces épidémies. Enfin, l'année 2014 a été marquée par le recrutement de deux oncologues dans un service qui avait manqué cruellement de personnel tout au long de l'année 2013.


L'activité en 2014 au CHPF en quelques chiffres

2 509 naissances
50 478 passages aux urgences
26 199 séances d'hémodialyse
11 074 scanners
2 944 IRM
Taux d'occupation : 94% en médecine, 98% en chirurgie, 112% en psychiatrie

Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 22 Octobre 2015 à 16:43 | Lu 856 fois







1.Posté par John Devant le 22/10/2015 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben finalement, il est pas si mal géré cet hôpital. Sans pourtant pas grâce au gouvernement et à la cps, dont on a l'impression qu'ils tentent de le planter et donc de planter la seule offre solide en santé...
emprunter pour rembourser de l'argent avancé qui est du au budget... ubu !

2.Posté par Pascal ALBERT le 23/10/2015 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela prouve surtout, pour ceux qui commentent sans savoir, que le calcul de l'enveloppe globale attribuée par la CPS au CHPf était surévalué.

En d'autres termes l'enveloppe globale attribuée en 2014 par la CPS dépasse de plus de 674 M F CFP les besoins du CHPf.

Ces 674 M F CFP c'est l'argent de nos cotisations.

3.Posté par wakrap le 24/10/2015 05:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite lecture entre les lignes: l'hôpital s'en sort car il surfacture au double du tarif normal aux étrangers à la CPS c'est à dire aux ressortissants de la SECU. vous savez, cette SECU que le monde entier envie à la France et à laquelle les fonctionnaires d'Etat ne cotisent pas car leur dépenses de santé sont assumées par l'Etat à leur coût(donc pas de redistribution ni de solidarité des fonctionnaires dans le système obligatoire pour les cochons de citoyens non fonctionnaires. La solution à nos problèmes de CPS est la cotisation normale des fonctionnaires d'Etat à la CPS comme tout un chacun.

4.Posté par Zorro le 24/10/2015 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bouriat y est peut etre aussi pour quelque chose. Un peu comme Pastour en son temps. Mais bon ce ne sont pas des locaux, juste des professionnels. On jugera sur le prochain exercice avec Marty le pote de Howell pressentit pour etre le futur Directeur.

5.Posté par emere cunning le 25/10/2015 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Wakrap,
"Les recettes ont été multipliées par deux durant les 4 dernières années en raison de la HAUSSE des tarifs" appliqués aux non ressortissants de la CPS, mais où vois-tu qu'ils payent le double du tarif normal ? Pas clair. Il me semble bien que nos ressortissants CPS soignés en France étaient eux aussi facturés plus cher (30%, may be) par rapport à ceux de la Sécu, jusqu'à ces derniers mois.

6.Posté par wakrap le 26/10/2015 06:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

emere: selon cet article de tahiti info qui relayait un doc : www.tahiti-infos.com/attachment/554253 , ils paient le quadruple et non le double. J'avais gardé le double en mémoire. "Prix de la journée d'hospit multiplié par 4 pour les ressortissants de la SECU". On peut donc considérer que les SECU a absorbé ainsi une grande partie de l'augmentation des dépenses dues à cette nouvelle structure.

7.Posté par emere cunning le 26/10/2015 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ wakrap,
Pas de chance, je n'arrive pas à ouvrir ton document, la faute à mon vieux machin. Mais si c'est Tahiti Infos qui l'a écrit, je ne peux que m'incliner, c'est parole d'évangile pour moi (LOL) ! Non, je vois mal la France accepter de payer 4 fois le tarif normal. Rien que ça ! Tu ne me mènerais pas en bateau, par hasard ?
D'ailleurs, j'ai voulu rectifier tes dires parce qu'il me semble bien que les fonctionnaires d'Etat cotisent, mais tu es si affirmatif (com' d'hab') que j'ai douté de moi (com' d'hab'), et pas le temps de vérifier. ALORS, si tu as écouté monsieur le Haut-Commissaire hier soir, il a tenu "à tordre le cou aux fausses idées" (ça m'a fait rire parce que j'ai pensé au tien, de cou). Les fonctionnaires cotisent bel et bien, my dear.

8.Posté par emere cunning le 26/10/2015 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Wakrap (fin),
Et contrairement à toi, il pense que la solution n'est pas de les faire cotiser à la CPS. Pas plus d'accord avec toi qu'avec lui pour deux raisons auxquelles je pensais hier soir, et qui m'échappent pour l'heure. Yes, a litte tired as it's getting late. Next time. Bonne nuit.

9.Posté par wakrap le 27/10/2015 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

emere: google ceci : facturation secu CHT tahiti site:tahiti-infos.com et tu auras le lien en pdf. Sinon, quand j'écris qu'ils ne cotisent pas c'est dans le sens où ils ne cotisent pas à la partie solidarité de la chose, c'est à dire qu'ils ont une cotisation faible sur leur salaire, mais il n'existe pas de cotisation sur leurs pimes et pas non plus de cotisation employeur. L'Etat se contente de couvrir le reste à charge des soins facturés par la Secu. Il n'y a pas redistribution, les focntionnaires ayant les salaires moyens les plus élevés, sans parler des retraites colossales par rapport au privé, c'est là le vrai scandale.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 13:23 64 élèves de Ruatama au Conservatoire

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance