Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les Partulas sont là!



PAPEETE, le 27 juillet 2015 - Les Partulas ce sont de petits escargots endémiques à la Polynésie qui ont été supplantés par plus grands et plus gourmands. Partis de Londres où ils ont été élevés, les Partulas ont survolé terres et mers pour rejoindre Tahiti où ils sont arrivés vendredi. Les premiers individus ont été relâchés hier après-midi.

Ils sont arrivés par l'avion de vendredi soir. Ils sont près de 300, disposés par espèces dans de petits vivariums en plastiques. Depuis, les Partulas ont été mis en quarantaine à la Direction de l'environnement sous les yeux bienveillants de Sam Aberdeen et Don McFarlane, les convoyeurs et du docteur Trevor Coote, à l'initiative du projet de réinsertion d'escargots.

Quatre ou cinq espèces sur 50

Depuis son arrivée sur le territoire, en 2003, le docteur Trevor Coote a parcouru pas moins de 84 vallées de Tahiti et 25 de Moorea pour retrouver les populations restantes de Partulas. "Sur la cinquantaine d'espèces de Partulas endémiques à la Polynésie française, j'en ai retrouvé 4 ou 5. Et encore, le nombre d'individus pour chacune de ces espèces est très faible", rapporte-t-il. En parallèle à ce travail de recensement, le docteur a souhaité que les espèces d'escargots endémiques disparues se réapproprient leurs terres. Grâce notamment aux fonds du Partulid global species management programme, il a permis la venue de trois espèces de Partulas : nodosa, hyalila et assinis directement du parc zoologique de Londres. "Il y a 30 ans, quand les escargots endémiques ont commencé à disparaître, des scientifiques de Polynésie en ont conservés. Ils ont été élevés en Europe pour réintroduction."

Un premier lâcher d'escargots à Paea

Lundi après-midi, un premier lâcher d'escargots a été réalisé dans la vallée de Papehue à Paea. Une centaine de Partulas nodosa a été déposée dans de petites boîtes, elles-mêmes fixées sur les branches d'arbres car "les escargots vivent collés sous les feuilles", explique le docteur Trevor Coote. Les deux cent autres escargots doivent rejoindre la réserve Te Faati dans la vallée de la Papenoo aujourd'hui. Une réserve de 12 mètres par 9, cerclée de fils électriques alimentés par des panneaux solaires, de fils de cuivre et de bandes de papier de verre, pour tenir les escargots carnivores à distance. Une réserve qui attend ses protégés depuis trois ans. Faute de moyens le projet a pris du retard.

Le docteur Trevor Coote et son équipe vont rester au chevet des escargots de la Papenoo pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. "Notre objectif est vraiment de repeupler la Polynésie". "Nous allons suivre les Partulas, des fiches sont prêtes. Puis, en fonction des résultats nous espérons avoir de nouveaux financements pour faire venir d'autres individus. Si cela arrive, nous opérerons un peu différemment", annonce Trevor Coote. "En effet, nous avons remarqué que les Partulas qui vivent dans des mape ne sont pas ou peu dérangés par les escargots carnivores. Si c'est confirmé, il nous suffira de relâcher les individus dans les mape et de sécuriser la zone tout autour de cette espèce d'arbre. Cela limitera les frais."

Jusqu'à la fin des années 1960, les partulidés se portaient bien au fenua…

Les partulidés est une famille d'escargots terrestres endémiques des îles de l'Océan Pacifique. Trois genres sont recensés : Eua, Partula et Samoana. Le premier n'est présent qu'aux îles Samoa et Tonga. Les genres Samoana avec environ 25 espèces et Partula avec 97 espèces sont trouvés à travers tout le Pacifique. La Polynésie française est la région qui possède le plus d'espèces de partulidés. Leur particularité : chaque espèce est endémique à une seule île, voire à une vallée de l’île. Elles se différencient selon la taille, la couleur et même la forme de leurs coquilles. Jusqu'à la fin des années 1960, ces escargots se portaient bien au fenua. Mais c'était sans compter l'intervention de l'homme. En 1967, un entrepreneur français a introduit l'escargot géant africain Lissachatina fulica à Tahiti comme ressource alimentaire. Son entreprise n'a pas fonctionné et les escargots ont été dispersés dans la forêt. Ils ont dévasté les jardins et les cultures locales. Pour éliminer l'escargot géant africain, un programme de lutte biologique est décidé. Un autre escargot, carnivore, nommé Euglandina rosea, est importé depuis les États-Unis dès 1974. L'Euglandine est plus petit que le géant africain mais plus gros que le Partula endémique. Pour lui, il a donc été plus facile d'attaquer et de manger les espèces endémiques. Résultat : les Partulas ont disparu ou presque.

Mélanie Thomas


Escargot.
  • Escargot.
  • Partulas.
  • Nouveau né.
  • Mise en quarantaine.

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 27 Juillet 2015 à 20:03 | Lu 1717 fois






1.Posté par simone grand le 28/07/2015 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo et courage

2.Posté par Gregoire le 28/07/2015 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre article n'indique pas les raisons de cette introduction ? Quels vont être les bienfaits que l'on peut espère ?

3.Posté par Uncle sam le 28/07/2015 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais n'importe quoi ...

ces escargots ont déja été réintroduits ... a l'assemblée ... que des lambins

4.Posté par Roro LEBO le 28/07/2015 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Je suis cette année détruit par des escargots de 1mm et encore plus petits
dans tous mes papayers, fruits de la passion et tous les légumes verts, salade, épinard etc.
Comment peuvent ils être à 2m de hauteur dans le cœur des fleurs de tous mes citronniers?
(tous les jours)

5.Posté par Erick le 28/07/2015 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Gregoire
Comment peut on poser une question aussi stupide ?

Merci infiniment au Dr Trevor Coote et a son équipe .. Ils me réconcilient avec les anglais...

6.Posté par Tehei le 28/07/2015 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sont-ils comestible ?.............mais non, j'déconne §

7.Posté par Uncle sam le 30/07/2015 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

recherche de mots inaapropriés dans le post 6

sont - accepté
ils - accpeté
comestible - accepté
mais - accepté
non - accepté
j' - accepté
déconne - a vérifier
§ - ne reconnait pas les sigles

Tehei - censure possible .......



8.Posté par Le Vieux le 30/07/2015 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tehei normalement il n'y a aucune raison qu'ils soient indigestes. Le problème est la taille. Une douzaine d'escargot de cette espèce après cuisson cela fait a peine une bouchée. Lorsque j'étais jeune il me fallait bien deux douzaines pour apprécier. Je regarde pour l'ail et le beurre et dés que j'ai suffisamment d'escargots pour un repas pour deux je t'invite. On vérifiera après la cuisson. Tu apporteras le vin. Allez bonne continuation et a bientôt.

9.Posté par Tehei le 30/07/2015 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Uncle sam et le Vieux
je fais exception pour vous deux , mais vous n'aurez plus l’occasion de me lire pour les raisons qu'Uncle sam évoque avec humour dans son post .
Je fais cette exception car j'ai apprécié vos commentaires depuis ces années passées , vous êtes des sacrés ':,;

10.Posté par Uncle sam le 31/07/2015 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tehei.

A bientot l'ami qui a su tjs me faire rire avec ces jeux de mots, sa bonne humeur, et son esprit taquineur bon enfant !
certains ici se prennent vraiment pour des moralisateurs qui ont la science infuse ...

Tout comme toi, je pense qu'il ya une fin a tout !
J'essayerai de ne plus réagir aux commentaires de notre émérée nationale ainsi que ceux de notre peretini aliéné qui roulait jadis dans une rolls royce.

Merci tahiti info de nous avoir parfois censué, parfois publié ou encore parfois oublié !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance