TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Vendredi 31 Octobre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Législatives à Vanuatu : résultats proclamés, négociations loin d’être achevées




Sato Kilman
Sato Kilman
PORT-VILA, mercredi 7 novembre 2012 (Flash d’Océanie) – Le Conseil des Élections de Vanuatu, organe chargé de superviser les scrutins, a proclamé mardi 6 novembre au soir les résultats officiels des législatives du 30 octobre, confirmant ainsi l’éclatement du paysage politique de l’archipel.
Selon ces résultats, le Vanuaaku Pati (parti historique qui avait régné seul au cours des onze années suivant l’indépendance en 1980, sous la houlette du pasteur anglican Walter Lini), récolte le plus des 52 sièges, mais pas plus de huit.
Le Peoples’ Progressive Party (PPP) du Premier ministre sortant Sato Kilman récolte six sièges.
L’Union des Partis Modérés de Serge Vohor recueille cinq sièges.
Suivent ensuite une série de partis plus modestes, qui récoltent chacun quatre sièges au sein de l’Assemblée : le parti Terre et Justice de Ralph Regenvanu, le National United Party de Ham Lini et le camp des « indépendants (non-inscrits, sans étiquette) qui sont eux aussi au nombre de quatre.
Le reste des partis représentés ne dispose chacun de pas plus de trois siège, certains n’en ayant qu’un.

De nombreux députés membres du gouvernement Kilman sortant ont été réélus : il s’agit de M. Kilman lui-même, de son ministre des finances Moana Carcasses, de son chef de la diplomatie Alfred Carlot, de son ministre de l’intérieur George Wells, ainsi que de MM. Steven Kalsakau (affaires foncières), Charlot Salwai (Justice), Marcellino Pipite (éducation), Morkin Steven Iatika (Sports) et Don Ken (en charge des entreprises indigènes).
L’ancien Premier ministre et ancien Président du Parlement, le francophone Maxime Carlot, quant à lui, ne retrouve pas son siège de la circonscription de Port-Vila, après une carrière politique de plus de trente ans.
Sela Molisa, membre de plusieurs gouvernements précédents au poste des finances, a lui aussi perdu dans sa circonscription de Santo.
Aucune des dix sept candidats femmes à la députation n’a obtenu de sièges, selon les résultats provisoires.
Selon le Conseil des Élections, le taux de participation pour ces élections a été de l’ordre de 71,5 pour cent.

Négociations loin d’être achevées

Dans ce paysage morcelé, l’après-scrutin se caractérise par une vague intense de négociations, entre partis afin de tenter de former une coalition susceptible de constituer une majorité relative, condition nécessaire à l’élection d’un Premier ministre lors de la séance inaugurale du Parlement de cette nouvelle législature.

Depuis le début de la semaine, dans ce jeu confinant parfois au bluff, le Premier ministre sortant a d’ores et déjà annoncé, en début de semaine, un accord entre pas moins de neuf partis politiques.
L’ossature de cette alliance est constituée par le People’s Progressive Party de M. Kilman et National United Party de l’ancien Premier ministre Ham Lini.
La coalition annoncée par le camp Kilman est composée de son parti, le PPP (Peoples’ Progressive Party), le National United Party, le Vanuatu Republican Party, le Nagriamel, la confédération des Verts, le Vanuatu National Party, un groupe de dissidents du Vanuaaku Pati, le Natatok Indigenous Peoples Democratic Party d’Alfred Carlot et deux « indépendants », Christopher Emelee et Robert Bohn Jr.
Se basant aussi sur les résultats de ces élections en vue de renouveler les 52 sièges de l’Assemblée, une autre formation politique, le Vanuaaku Pati d’Edward Natapei, prétend lui aussi, de son côté, rassembler autour de ses huit députés un essaim de soutiens satellites, avec comme principal allié l’Union des Partis Modérés, mais aussi l’un des partis émergents, dirigé par le jeune député Ralph Regenvanu (Terre et Justice -Graon mo Jastis-).
Depuis le scrutin de la semaine dernière, une trentaine de candidats, pour la plupart malchanceux, ont par ailleurs annoncé leur intention de déposer plainte pour des fraudes électorales qu’ils estiment avoir constaté.
Ils demandent aussi la tenue d’élections partielles dans au moins une quinzaine de circonscriptions de l’île principale de Vaté.
Ces plaintes concernent essentiellement, selon eux, des versements de pots-de-vin à des électeurs, des abus dans les votes par procuration et de flagrantes irrégularités constatées sur les listes électorales, qui ont empêché à de nombreux électeurs (une dizaine de milliers, selon les plaignants) d’exprimer leur suffrage.

pad

Document ressource (.pdf) : les résultats des législatives 2012 tels que publiés dans le Journal Officiel du mardi 6 novembre 2012 disponibles dans notre section « Press Release ») colonne de gauche à parti de la page d’accueil de notre site http://newspad-pacific.info


La liste des 52 députés du nouveau Parlement de la République de Vanuatu

(Circonscription ; nom ; parti/affiliation)


1. BANKS-TORRES (2 SIEGES)

1. CHRISTOPHER EMELEE CLAUDE VNP
2. DUNSTON HILTON ppp

2. SANTO (7 SIEGES)

1. SAMSON SAMSEN NAG
2. MARCELLINO PIPITE VRP
3. RIALUTH SERGE VOHOR UMP
4. JOHN LUM NAG
5. ARNOLD PRASAD GC
6. ALFRED MAOH GJP
7. HOSEA NEVU IG

3. MALO/AORE (1 SIEGE)

1. HAVO MOLISALE NAG

4. LUGANVILLE (2 SIEGES)

1. KALVAU MOLI IND
2. GEORGE ANDRE WELLS ppp

5. AMBAE (3 SIEGES)

1. RICHARD MERA VP
2. JAMES BULE NUP
3. PETER VUTA IND

6. MAEWO (1 SIEGE)

1. PHILIP M BOEDORO VP

7. PENTECOST (4 SIEGES)

1. HAM LINI VANUAROROA NUP
2. CHARLOT SALWAI RMC
3. DAVID TOSUL ppp
4. TONY NARI IG

8. MALEKULA (7 SIEGES)

1. SATO KILMAN ppp
2. ESMON SAlMON MPP
3. DANIEL NALET GJP
4. JEROMELUDVAUNE UMP
5. TON KEN STEVEN PSP
6. PAUL B TELUKLUK RMC
7. KALTALIU SIMEON VP

9. AMBRYM (2 SIEGES)

1. MAKI STANLEY SIMELUM VP
2. BRUNO LEINGKON TAO NUP

10. PAAMA (1 SIEGE)

1. JONAS JAMES NAT

11. EPI (2 SIEGES)

1. ROBERT M.BOHN VPDP
2. ISSAC B HAMARILIU ppp

12. TONGOA (1 SIEGE)

1. JOHNVACHERAMOS ppp

13. SHEPHERDS (1 SIEGE)

1. TOARA DANIEL KALO GC

14. EFATE (4 SIEGES)

1. STEVEN KALSAKAU RMC
2. ALFRED R.CARLOT NAT
3. GILLION K WILLIAM GJP
4. NATO TAIWIA MPP

15. PORT VILA (6 SIEGES)

1. RALPH REGENVANU GJP
2. NIPAKE EDWARD NATAPEI VP
3. TONY ANTOINE WRIGHT UMP
4. MOANA K CARCASSES GC
5. WILLIE J.TAP ANGARARUA VLDP
6. PATRICK C.MANAREWO UMP

16. TANNA (7 SIEGES)

1. SILAS RATAN ROUARD UMP
2. IAUKO HARRY IARIS IG
3. RICHARD NAMEL RUAN IND
4. THOMAS LA.KEN IND
5. BOB LOUGHMAN VP
6. MOKING STEPHEN IATIKA NUP
7. JOE NATUMAN VP

17. SOUTHERN ISLANDS (1 SIEGE)

1. TESEIJOHNNAWAI VP

Rédigé par PAD le Mercredi 7 Novembre 2012 à 06:09 | Lu 566 fois


Notez

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012

Publicité