Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Législatives : Orizon Gooding se lance sur la 1ère circonscription



PAPEETE, 2 février 2017 - Orizon Gooding a déclaré, jeudi matin, sa candidature aux élections législatives de juin 2017. Candidat outsider, il annonce la constitution d’un parti politique autonomiste qu’il souhaite appeler Fetia Api no Porinetia.

Le bureau de ce parti n’est pas encore constitué. Mais l’intéressé se dit, d’emblée, entouré. Qui sont ses soutiens ? "Je ne citerai pas de noms", répond-il. Le parti, lui, portera le nom de Fetia Api no Porinetia. Un titre dans lequel la précision "no Porinetia" est capitale. Et toute ressemblance avec un parti autonomiste existant n'est pas fortuite : "Je ne vous cache pas que les idées de Boris Leontieff m’ont plu à l’époque".

C’est lors d’un petit-déjeuner de "courtoisie" qu’Orizon Gooding a choisi d’annoncer publiquement sa candidature aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains, sur la première circonscription de Polynésie française. Un petit déjeuner offert au Manava Café, à partir de 7 h 30 et à ses frais. Réunion qui a rassemblé une soixante de personnes, et à laquelle étaient conviées les principales figures du paysage politique local, déclare cet outsider des législatives. Curieusement, seul Gaston Flosse était présent, accompagné de sa compagne Pascale Haiti et de Teura Iriti.

Orizon Gooding a souhaité préciser que le futur Fetia Api no Porinetia n’est pas "affilié à tel ou tel parti". Il préfère décrire la manifestation de jeudi matin comme un usage de "la tradition polynésienne" : "Il s’agit de dire aux partis politiques que l’on va exister. J’ai même invité le Tavini. Ils ne sont pas là". Contacté jeudi matin, Oscar Temaru affirme qu’il n’a "jamais reçu d’invitation". Le Here Ai'a et le Tauhotu Rau étaient représentés par quelques militants. Edouard Fritch n'a pas été invité, ni quiconque du Tapura Huiraatira : "On ira les rencontrer le moment venu. Avec les autres, on ne voulait pas que ça fasse tache d’huile", explique, embrouillé, le novice en politique.

Le programme politique du candidat Orizon Gooding n’est pas très clair, non plus. Il se résume à des ambitions : faire plus de 1000 voix aux législatives, pour "enchaîner sur les territoriales" : "Ensuite, il y aura des négociations ; mais on gardera notre identité". L'ambition aussi de représenter la jeunesse autonomiste : "Notre but est de monter un parti avec les jeunes diplômés. L’avenir leur appartient. C’est avec eux que l’on veut travailler".

Quant à la motivation affichée : "Je viens de la société civile. Je suis entrepreneur. Je ne vous cache pas que ce que je vois actuellement n’est pas très réjouissant. Et je me suis dit qu'à l’âge de 52 ans, il était peut-être temps de se lever et faire quelque chose pour ce Pays".

La Polynésie française compte dorénavant 11 candidats aux législatives de juin prochain : Moana Greig, Teura Iriti, Vincent Dubois, pour le Tahoera’a Huiraatira ; Maina Sage, Nicole Sanquer, Patrick Howell, pour le Tapura Huiraatira ; Tauhiti Nena, Taputu Faaana, Albert Roi, pour le Tauhotu Rau ; et les candidats libres Gustave Heitaa et Orizon Gooding. Le Tavini Huiraatira devrait désigner ses candidats lors du prochain congrès du parti souverainiste, prévu courant février.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 2 Février 2017 à 13:29 | Lu 1754 fois

Tags : LEGISLATIVES






1.Posté par Fiu t''''as fait le 02/02/2017 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

çà prend pas un H normalement Horizon !
enfin bref.....

2.Posté par Gastounet le 02/02/2017 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

YAAAA Si il continue à côtoyer le vieux Lion il risque de s'appeler bientôt ORI ZONZON...

3.Posté par pif paf le 02/02/2017 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bienvenu chez les requins.

4.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 02/02/2017 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un parti Otto nos MIss avec DROIT au RSA ou sans DROIT au RSA... that is the question hahahah rollstahiti@gmail.com

5.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 03/02/2017 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vois que les commentaires sur tahiti-infos arrivent à destination ! hahaha

"Est-ce qu’il ne faut pas mettre en place un genre de (...) RSA (revenu de solidarité active, NDLR)..." euh, à l'heure du revenu universel, c'est bien de se poser au moins la question du DROIT au RSA prévu par l'article 11 du préambule de la C. de 1946 ! hahahaa

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance