Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le violeur voulait se venger de sa petite-amie



L'agresseur a reconnu les faits, les a regretté et a juré qu'il n'importunerait plus jamais la malheureuse quinquagénaire.
L'agresseur a reconnu les faits, les a regretté et a juré qu'il n'importunerait plus jamais la malheureuse quinquagénaire.
PAPEETE, le 8 août 2017 - Pour ce faire, il avait abusé sexuellement d'une femme de 54 ans étrangère à l'histoire et qu'il savait assommée par l'alcool.

La victime avait l'âge de sa mère. Un jeune homme de 30 ans, inconnu de la justice jusque-là, a été condamné ce mardi à 3 ans de prison ferme pour le viol par contrainte et surprise d'une femme de 54 ans, en février dernier à Moorea. Le trentenaire, qui comparaissait détenu, s'était introduit de nuit au domicile de sa victime qui dormait, après une soirée bien arrosée entre copines. Il s'était allongé sur elle, l'empêchant de bouger avec son bras et de crier avec une main, puis l'avait pénétrée "une fois" avant de s'enfuir.

Maintien en détetention

La victime avait tout de même eu le temps de reconnaître son agresseur, qui n'était autre que le fils d'un ancien compagnon et qu'elle avait hébergé à son adolescence. Le violeur était passé à l'action à jeun, vers 2 h 30 du matin, au retour d'une partie de pêche. Il a expliqué avoir reporté sur sa victime, qui n'avait rien demandé, une forme de jalousie qui s'était emparée de lui alors qu'il avait surpris un peu plus tôt sa petite amie dans les bras d'un autre. Immature, cet homme à qui l'on ne connaissait aucune relation sentimentale stable, a dit avoir cédé à une pulsion.

Ce procès, passible de la cour d'assises, a été correctionnalisé. Présente à l'audience, la victime, qui n'avait plus eu de rapports sexuels depuis des années, a confié sa détresse et sa peur de recroiser le jeune homme un jour à Moorea. La peine de 3 ans de prison ferme avec maintien en détention prononcé ce mardi à son encontre par le tribunal a été assortie d'une mesure d'interdiction d'entrer en contact avec la quinquagénaire à sa sortie de prison. Son nom est aussi désormais inscrit au fichier national des auteurs d'infractions sexuelles. Il devra verser 1 million de francs de dommages et intérêts à sa victime.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 8 Août 2017 à 15:42 | Lu 9252 fois

Tags : TRIBUNAL, VIOL





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance