Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le numérique pour réduire l'échec scolaire



PAPEETE, le 17 août 2016. Pour lutter contre le décrochage scolaire et améliorer la réussite des élèves, les autorités misent sur le numérique. "C'est un pari", souligne Jean-Louis Baglan, vice-recteur. "Avec les tablettes, on peut diversifier beaucoup plus l'enseignement par rapport aux besoins des élèves."

Le professeur, à côté de son tableau, réalisant un cours magistral sera bientôt une image que les élèves verront de plus en plus rarement. En effet, les enseignants ont aujourd'hui pour mission d'apporter un enseignement adapté aux élèves qu'ils ont en face d'eux. Pas facile quand on a 30 élèves en face de soi. Une des solutions est l'usage du numérique. "Le numérique est un pari. Il ne s'agit pas simplement de l'utiliser car c'est dans l'ère du temps d'avoir une technologie moderne", explique Jean-Louis Baglan, vice-recteur en Polynésie française. "Le pari est dire que le numérique va permettre de réduire la fracture qu'il y a entre ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas et que cela va permettre de mieux diversifier l'enseignement. "

Dans sa lettre de rentrée, la ministre de l'Education, Nicole Sanquer, notait début août : "Il n'y a pas 'un' mais 'des' enfants polynésiens. Il y a ceux, de plus en plus nombreux qui accèdent au baccalauréat et à des études brillantes et ceux, nombreux, qui n'ont jamais quitté leur île, qui ont besoin d'apprendre 'autrement', de voir, d'expérimenter pour comprendre".
La tablette permet à l'enseignant d'adapter son travail aux différents élèves. "Quand on va dans une séquence pédagogique de classe où les tablettes sont utilisées, on voit comment l'enseignant arrive à travailler avec les élèves de manière différente", décrit Jean-Louis Baglan. "Avec les tablettes, on peut mettre en autonomie certains groupes et travailler avec un autre groupe. On peut diversifier beaucoup plus par rapport aux besoins des élèves. C'est un élément très important."
La réforme des collèges qui s'est mise en place cette année en Polynésie aussi va dans le sens d'un enseignement plus personnalisé avec l’accompagnement personnalisé (AP) et les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), projets qui font appels aux compétences de plusieurs disciplines.


Le numérique pour réduire l'échec scolaire

Le numérique pour réduire l'échec scolaire
UNE NOUVELLE FAÇON D'ENSEIGNER
La loi de refondation de l'école a mis 2013 l'accent sur l'entrée du numérique à l'école. Au sein du vice-rectorat, le service du numérique a pour mission d'accompagner les équipes aux usages pertinents du numérique. "Le numérique, c'est un mot un peu fourre-tout", reconnait Eric Sigward, inspecteur d'académie pédagogique régional de mathématiques. "C'est d'abord l'enseignement aux médias et à l'information, les usages mêmes des matériels numériques mais c'est aussi l'introduction aux sciences de l'informatique. Les élèves sont sensibilisés à comprendre le langage, le codage, qui est derrière."

Mais pour enseigner en "numérique", les établissements doivent être équipés. "C'est en cours", note le vice-rectorat. "Beaucoup de collèges sont équipés en tablettes numériques. Les formations à l'usage de ces tablettes sont en cours", ajoute Eric Sigward.

Au-delà de l'utilisation des outils, les enseignants doivent aussi mettre à jour leur méthode de travail. Eric Sigward, qui rencontre ses collègues lors des inspections, a constaté que la difficulté rencontrée par les enseignants "est de s'adapter aux nouvelles façons d'enseigner, c’est-à-dire de mettre davantage les élèves en situation d'activité. La tendance naturelle de l'enseignant est de faire un cours magistral au tableau. Cela demande beaucoup de formations. C'est une de nos principales missions d'élaborer un plan de formation continue pour l'ensemble des personnes".
Lors de la présentation de la charte de l'éducation en juin dernier, le ministère évaluait à 30 % le décrochage scolaire en Polynésie française.

Le bilan de la rentrée en bref

Le vice-rectorat a fait le bilan de la rentrée ce mercredi.

Réforme des collèges
"La réforme des collèges ne rencontre pas d'opposant. Elle s'inscrit dans la durée. Nous avons fait beaucoup de formations. Nous en ferons encore beaucoup. C'est une réforme compliquée et globale. C'est normal que les enseignants soient demandeurs d'un accompagnement fort. Nous le ferons", indique le vice-recteur, Jean-Louis Baglan. "Nous avons investi 20 millions de Fcfp dans la formation des maîtres pour la réforme des collèges."

Enseignants
Jusqu'à peu, il y avait environ 250 personnels enseignants non titulaires pour assurer des remplacements ou des suppléances. Pour cette rentrée, ils sont "moins d'une soixantaine", note Christian Climent-Pons, secrétaire général au vice-rectorat. De plus en plus de Polynésiens sont formés pour être professeurs. Cette année, deux étudiants ont obtenu le Capes de lettres. "Dans certaines matières, comme les sports, les sciences, l'histoire, un jour, il n'y aura plus besoin de faire appel aux enseignants de métropole", indique le vice-recteur. "Les enseignants formés en Polynésie française suffiront à combler les départs".


Déménagement du vice-rectorat
Au 1er avril 2017, le vice-rectorat déménagera. Il sera dans la vallée de Titioro en face du temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 17 Août 2016 à 16:30 | Lu 2303 fois







1.Posté par Xenos le 17/08/2016 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le "numérique", les ordinateurs, les tablettes sont à peu près ce qui se fait de mieux pour casser l'enseignement, faire des enfants incultes, incapables de se concentrer, au cerveau complètement abimé.

Encore mieux que la télé, c'est dire !

Mais bon, cela fait moderne, enlève du travail aux enseignants et enrichit les commerçants, alors...

2.Posté par gunther le 18/08/2016 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Xenos,

A t'entendre il faudrait revenir à l'age de pierre, nous évoluons avec les outils donc il faut faire avec
Toi même tu as un Smartphone, un ordinateur...

" , enlève du travail aux enseignants '' Mais ils ne foutent rien, a part faire leur 18h de cours pour les profs
il suffit de voir les collèges de Moorea !!! Quel honte !! Des enfants livrés à eux mm. On ne s’étonne pas pas pourquoi les plus intelligents fuit pour aller en ville.

'' enrichit les commerçants '' Je ne pense pas de cette façon car les tarifs sont très raisonnables aujourd'hui, il suffit de comparer, Fait tourner le commerce oui. Ce matin j'ai lu une publicité dans la dépêche a 42900 F pour un portable PC, je trouve cela raisonnable aujourd'hui.

Oui Le numérique n'est qu'une solution alternative à l’échec, moi j'aurai dit plus '' Une motivation pour ceux qui sont en difficulté'' Mais on le sait cela ne remplacera jamais un livre ou un bon Prof ou Instituteur. Quand on a affaire à un branleur de prof, nos enfants souffriront durant leur période Scolaire.

Il faut revoir le système éducatif, ne plus charger les enfants de cours et de cours, leur donner envie d'aller à l'école !
Aujourd'hui un enfant va à l’école 7 a 8...

3.Posté par Arsenik le 18/08/2016 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le numérique c'est bien..mais avec un accès internet digne du tiers-monde, bon courage !

4.Posté par Xenos le 18/08/2016 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gunther

Les gens de l'âge de pierre étaient plus intelligents que nous, cela a été prouvé... (entre autres, étude de G. Crabtree de l'Université de Stanford, Californie).

En fait la relation professeur-élève est la seule à même de développer le savoir et l'intelligence. Même l'écrit (les livres) est moins puissant. Alors les téléphones portables et les tablettes... c'est carrément de la décérébration. On fabrique des idiots.

5.Posté par fidolin le 18/08/2016 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on pense aux sommes énormes dépensées pour l'achat de matériel informatique depuis de longues années en métropole et dans les DOM pour un résultat unique l'enrichissement des sociétés de biens informatiques.
Côté enseignement ça donne des éléves qui deviennent de plus en plus paresseux intellectuellement, qui passent leur temps à chercher sur internet des réponses toutes faites qu'ils ne maitriseront jamais...et côté prof ça simplifie la vie car mettre des élèves devant un écran les déresponsabilise...
Bref de l'argent jeté par les fenêtres.
Sans parler des différences entre les élèves qui ont internet chez eux et ceux dont les parents n'ont pas le moyens...

6.Posté par lebororo le 18/08/2016 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une éducation saine pour les jeunes est importante... (pour leur futur)
La nature est plus importante que l'artificiel.
Il suffit de regarder les gens sur une table à l'extérieur en ville, ils ne parlent plus ensemble mais sont avec leur phone.
La nourriture, ne plus cuire mais acheter, c'est plus rapide... dur dur!

7.Posté par Le Vieux le 18/08/2016 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans les archipels oubliés l'accès a Internet est un des plus cher au monde pour un service désastreux. Depuis six mois, la connections fonctionne trois jours sur sept, trois jours par semaine. Ici, a Tubuai ont envisage de se regrouper, prendre un avocat, déposer plainte auprès du procureur de la république, avec demande d’indemnités. .Car, trop c'est trop. Et vous voulez le numérique pour tous ? Ceux qui croient cela sont de doux rêveurs.

8.Posté par Le Vieux le 18/08/2016 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste une petite question. N'y aurait-il pas une petite erreur dans le tableau. Je lis:
58 Milliards pour rémunérer 6 200 agents au mois cela fait en gros 779 500 fcp ??? Vous êtes certain? Vous forcez pas un peu sur les produits prohibés?

9.Posté par rori hua le 18/08/2016 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le Vieux

c'est bien leur salaire brut

On a les instits les plus payer de France avec leur sur-indexation mais ils produisent des cancres.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Mercredi 22 Novembre 2017 - 16:09 Marcel Tuihani reçu par le président du Sénat

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance