Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le nouveau remorqueur Aito Nui 2 est arrivé



Plus puissant et mieux équipé, le Aito Nui 2 a fait son entrée samedi matin dans la rade de Papeete.
Plus puissant et mieux équipé, le Aito Nui 2 a fait son entrée samedi matin dans la rade de Papeete.
PAPEETE, le 14/10/2017 - Il a été accueilli par les deux remorqueurs qui sont utilisés au fenua, le Aito Nui 1 et le Aito 2. Plus puissant en termes de traction, le Aito Nui 2 permettra au Port autonome de réaliser plusieurs interventions. Un bateau qui utilise aussi les moyens de la nouvelle technologie.

La construction du Aito Nui 2 a été confiée à la société hollandaise Damen Shipyards, mondialement connue dans le domaine. "Ils ont déjà construit 900 remorqueurs", assure le Port autonome. Financé à près de 925 millions de francs, le Aito Nui 2 a quitté le Vietnam, il y a un mois, pour rejoindre les eaux polynésiennes. Il complète ainsi la flotte de remorquage du Port autonome qui était composée jusque-là de trois remorqueurs : le Aito Nui 1 (3500 CV, capacité de traction de 40 tonnes), le Aito 2 (1200 CV) et le Aute.

Mais ce nouveau bateau a un avantage. "Sa capacité de traction est de 50 % supérieur au Aito Nui, c'est-à-dire qu'on peut aller jusqu'à 60 tonnes de traction avec la possibilité d'intervention d'un treuil avant et à l'arrière, ou des actions en latérale ce qui est extraordinaire", explique Georges Puchon, directeur du Port autonome. "En plus sur ce remorqueur nous avons aussi un bras pour lever des charges lourdes avec un zodiac en cas de nécessité d'aller sur l'eau", poursuit-il.

Equipé aussi de "deux moteurs Caterpillar" à 16 cylindres en V, le Aito Nui 2 "utilise aussi la nouvelle technologie, et les interventions en termes de maintenance à distance par internet et la surveillance du moteur font partie de la nouvelle génération."

Sa fonction principale sera d'assister les navires dans la rade de Papeete, et pour le Port autonome cette acquisition était une nécessité. "Le port vient de revoir sa stratégie de développement dans le redimensionnement des infrastructures et le développement des activités. Nous venons de terminer le nouveau quai des pétroliers qui est positionné du côté de la passe, de façon à libérer le vieux quai, puisque nous sommes sur un projet vers 2023 pour le déplacement des citernes. Donc, le nouveau pétrolier sera du côté où trois à quatre semaines par an, il y aura de la houle du Sud et nous aurons la nécessité d'avoir deux remorqueurs de cette puissance pour sécuriser l'accostage du pétrolier", indique Georges Puchon.

"De plus en plus, nous avons des paquebots de croisière qui sont de plus de 360 mètres avec plus de 2 000 passagers. Donc, il va falloir que nous ayons les moyens sur place puisque nous sommes le seul port international dans la région. Fidji est très loin, de même que la Nouvelle-Zélande et l'Australie, et nous sommes les seuls à pouvoir intervenir au plus vite."

Il y a aussi l'arrivée des gros cargos. "Pour l'instant, nous n'avons pas d'accostage des gros cargos. Nous avons eu au mois de juillet un gros cargo de 4500 containers, ce qui fait deux fois la taille de ce que nous recevons actuellement. Mais pour l'instant, nous sommes encore sur des tailles de 2500 – 2800 containers, mais il faut se préparer à l'évolution. En tout cas, pour tous les gros cargos qui vont venir à quai, ce remorqueur pourrait intervenir sans difficultés", rassure le directeur du Port autonome.

Autre point positif mis en avant par le Port autonome, la sécurité en matière de lutte contre l'incendie. "L'utilisation d'eau ou de mousse peut être portée à une centaine de mètres à partir du canon positionné sur la passerelle supérieure".

S'il est arrivé ce samedi dans le port de Papeete, le Aito Nui 2 assurera ses nouvelles fonctions, fin novembre, "à l'issue des formalités de dédouanement et de formation des marins du service remorquage par une équipe venant de l'extérieur".


Le nouveau remorqueur du Port autonome a été accueilli par ses compères.
Le nouveau remorqueur du Port autonome a été accueilli par ses compères.

Construit au Vitenam, le Aito Nui 2 a coûté près de 925 millions de francs.
Construit au Vitenam, le Aito Nui 2 a coûté près de 925 millions de francs.


Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 14 Octobre 2017 à 13:10 | Lu 2703 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance