Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le niveau de la dépense publique "pas toujours synonyme d’efficacité" selon la chambre territoriale des comptes



Jean Lachkar, président de la chambre territoriale des comptes en Polynésie.
Jean Lachkar, président de la chambre territoriale des comptes en Polynésie.
PAPEETE, le 9 mai 2016. La chambre territoriale des comptes (CTC) a publié ce lundi son rapport d'activités sur l'année 2015. La chambre a contrôlé, l'an dernier, huit collectivités et organismes différents (54 % de la masse financière totale) et rendu onze rapports d’observations provisoires, onze rapports d’observations définitives, et deux communications administratives.

Le président de la CTC de Papeete Jean Lachkar note : "Il est évidemment impossible de résumer (les recommandations) en une seule phrase, mais il est tentant pour la CTC au terme de cette année de travail, d’affirmer que le niveau de la dépense publique n’est pas toujours synonyme d’efficacité et que l’augmentation de cette dépense n’assure pas automatiquement l’amélioration de l’action publique".
Dans les principaux rapports de la CTC, il faut noter celui de la collectivité de la Polynésie française elle‐même, pour l'aspect budgétaire et financier de sa gestion, celui de la commune capitale Papeete, ceux d'importants établissements publics comme l’Office des postes et des télécommunications (OPT) ou Tahiti nui aménagement et développement (TNAD). La chambre a aussi contribué au rapport public 2016 de la Cour des comptes, relative au système scolaire en Polynésie française et en Nouvelle‐Calédonie
Dans ce rapport d'activités, consultable sur le site internet de la chambre, Jean Lachkar rappelle les missions la CTC : "Juridiction indépendante, la chambre territoriale des comptes de la Polynésie française vérifie la régularité et la probité de la gestion publique du Pays, des communes, de leurs établissements publics, et le cas échant des organismes bénéficiant de concours publics, et le cas échéant des organismes bénéficiant de concours publics. Elle s'assure de la fiabilité de leurs comptes et plus généralement, surtout du bon emploi de l'argent public."
La chambre territoriale des comptes est présente depuis 2000 à Papeete.

Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 9 Mai 2016 à 17:56 | Lu 1492 fois

Tags : CTC, FINANCES






1.Posté par jeremy le 09/05/2016 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour résumer, et c'est si bien dit, de manière diplomatique: "Jean Lachkar note : "... le niveau de la dépense publique n’est pas toujours synonyme d’efficacité et () l’augmentation de cette dépense n’assure pas automatiquement l’amélioration de l’action publique". Cela veut dire, en Français dans le texte: "beaucoup de gaspillage..., éventuellement clientéliste, voire pire..." On s'arrête là, à chacun de réfléchir....

2.Posté par jeremy le 09/05/2016 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela est très bien dit, de manière diplomatique. Jean Lachkar note : "... le niveau de la dépense publique n’est pas toujours synonyme d’efficacité et (...) l’augmentation de cette dépense n’assure pas automatiquement l’amélioration de l’action publique". Cela souligne-t-il le gaspillage clientéliste traditionnel de la Polynésie, voire "un peu" pire ? Des milliards sortis des poches (s'il en reste) des Polynésiens.

3.Posté par vahineura le 09/05/2016 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi ça ne m'étonne pas !!!

4.Posté par wakrap le 09/05/2016 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh, sans dec, prendre l'agent de Pierre en impôt et le dépenser à sa place en prélevant au passage sa dîme et en payant des fonnctionnaires pour le faire, ne serait pas obligatoirement mieux que de laisser Pierre dépenser lui-même l'argent qu'il a gagné? Heureusement que l'on a une chambre des comptes, on ne s'en serait jamais douté sinon.

5.Posté par tonton le 10/05/2016 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut dégraisser le mammouth (un tas de personnes inutiles et profiteurs payés à ne rien faire), virer les véreux, les escrocs, moderniser la fonction publique en lui imposant des OBLIGATIONS DE RÉSULTATS, comme nous dans le privé, petits patentés qui nous saignons pour payer nos impôts, voir mon argent gaspillé, volé et pillé, ça me dégoute, je vais aller vomir

6.Posté par jeremy le 10/05/2016 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

197 571 274 francs Pacifique (J.O.) octroyés pour la réfection du carrefour du Pacifique à l'entreprise Interoute. Une société dont l'ancien Président directeur général est l'actuel ministre de l'équipement....Hasard, sans doute. Au fait, ces travaux qui durent depuis des mois (il faut bien payer les salaires et charges d' Interoute...), quand seront-ils terminés ? A Auckland, Nouvelle Zélande, ça aurait été bouclé en 1 mois maxi. Et sans soupçon d'entente occulte....

7.Posté par tutua le 10/05/2016 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rien de nouveau pour la zozonomie

8.Posté par emere cunning le 10/05/2016 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Près de 200 000 000 FCP !!! Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça marche du tonnerre pour Interoute.
Du gaspillage que la réfection de ce carrefour pour revenir aux feux tricolores, c'est à croire que nos ministres et ingénieurs n'empruntent jamais cette route. A moins, à moins... que Buillard tane l'ait réclamée à son copain Fritch tane pour soulager ses agents pourtant nécessaires à certains carrefours aux heures de pointe.

9.Posté par teiva le 11/05/2016 06:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monopole à tous les niveaux même dans le BTP

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance