Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le marché automobile à son plus bas niveau depuis 1993



PAPEETE, le 31 janvier 2016 - Le marché de l'automobile de 2015 était particulièrement déprimé en Polynésie. Moins de 4000 voitures ont été vendues, une très mauvaise performance qui nous ramène 23 ans en arrière. Les acheteurs ont aussi privilégié des modèles moins chers à l'achat et à l'entretien, ce qui se traduit par une forte montée des SUV et des citadines.

Le marché de l'automobile en Polynésie continue sa profonde détérioration, et rien ne semble pouvoir endiguer l'hémorragie. Selon les chiffres des immatriculations de véhicules neufs, recueillis par la direction des transports terrestres (DTT), les ventes de voitures ont atteint 3966 exemplaires l'année dernière, contre 4581 en 2014.

Cela représente 330 véhicules vendus chaque mois en moyenne, à partager entre les quatre grands groupes… Pas étonnant que les concessionnaires se sentent pris à la gorge. D'autant que le pic de ventes, atteint en 2001, était plus de deux fois supérieur.

LES PATRONS DEMANDENT L'AIDE DU GOUVERNEMENT

Tous les patrons du secteur sont unanimes pour réclamer des mesures du gouvernement pour soutenir le marché. "Le secteur automobile a longtemps servi de vache à lait à travers les taxes très élevées prélevées par le gouvernement. Nous sommes contents de pouvoir financer les infrastructures et le service public, mais les sommes sont colossales… Aujourd'hui, nous aimerions un petit coup de main, avec par exemple une nouvelle prime à la casse" nous explique Daniel Rapon, directeur de Tahiti Automobiles. "On a réduit les coûts et les charges, là ça fait trois ans qu'on se bat pour préserver les emplois."

Gilles Bonvarlet, président de Sodiva, demande aussi une prime à la casse pour sauver les emplois, son entreprise ayant refusé de procéder à des licenciements depuis le début de la crise. Une telle prime pourrait permettre de vendre 1000 véhicules supplémentaires (ou avancer des achats prévus) et ainsi faire respirer le secteur… Il assure que "le marché a baissé de 13% cette année. Cette baisse est expliquée par la baisse du pouvoir d'achat, puisqu'aujourd'hui il y a énormément de personnes qui n'ont plus les moyens d'acheter ou financer une voiture. Et on s'aperçoit qu'il y a une mutation du marché. Le double-cabine pick-up, qui est culturellement le modèle préféré des polynésiens, se fait supplanter par les SUV, Duster en tête, moins chers à l'achat, à l'entretien, en assurance et en consommation. Les citadines aussi connaissent un succès important." Donc moins de voitures vendues, moins chères.

Jean-Marc Leonetti, directeur de Sopadep, confirme cette analyse : "A l'heure actuelle nous n'avons aucune indication que le marché va repartir, il n'y a aucune mesure décidée pour relancer le secteur, donc nous sommes prudents et préoccupés. Il faut envisager toutes les mesures de relance, même la prime à la casse, ou une autre… Il faut rencontrer le gouvernement et discuter avec eux."

>>> Le chiffre : 3966 voitures ont été immatriculées en Polynésie l'année dernière, en chute de 13,4% en un an.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Dimanche 31 Janvier 2016 à 11:58 | Lu 2447 fois

Tags : AUTOMOBILE






1.Posté par Georgy le 31/01/2016 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'automobile n'est évidemment pas le seul segment de consommation atteint rudement par la dépression économique de longue durée qui affecte la Polynésie. Certes le secteur automobile (très privilégié par le "régime Flosse", car financier de son parti) réclame un coup de pouce fiscal pour "relancer" le marché. Mais les autres secteurs en général soufrent eux aussi d'un niveau élevé de taxes, alors que les revenus de la population et du secteur des entrepreneurs privés "non-protégés" sombrent. Il est évident qu'il va falloir imposer une "abolition des privilèges" de l'aristocratie locale pour réformer enfin la fiscalité sur les revenus, en finir avec les 100 M3 de taxes qui frappent les consommateurs, débloquer l'économie super-protectionniste (tout pour les copains-financiers). Donc OK pour les voitures (un secteur proche des dirigeants) , mais l'économie dans son ensemble aussi (et surtout !).

2.Posté par pif paf le 31/01/2016 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vendre moins de voitures va pas faire plaisir à SOLIA : il faudra qu'il explique pourquoi il construit et rénove autant de routes.

3.Posté par Joman le 31/01/2016 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les consommateurs polynésiens ne sont pas des imbéciles et sont capables de comparer les prix avec ceux pratiqués en métropole ou ailleurs. Payer pour tout deux à trois fois le prix...Ca débouche à la crise que nous traversons. C'est la réaction normale des consommateurs face à des inégalités qui n'ont pas de justification.

4.Posté par tuterai 58 le 31/01/2016 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que j'aimerai savoir a combien achetent t'ils leur voiture sorties d'usine,parce qu'ils commandent bien leur voitures a l'usine,quand on sait que si j'achete une voiture chez un concessionaire,quelque soit la marque,aux usa,et que j'importe a tahiti,cela me revient enormement moins cher,meme en incluant taxes de douanes,frais de transport,billet d'avion,chambre d'hotel,et autres frais divers.Y a bien une erreur quelque part,je peux comprendre que nos concessionaires ont des charges de personnels et autres impots mais quand meme,est ce que cela justifie les prix appliques sur le territoire?

5.Posté par Nohemia le 31/01/2016 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'excès de taxes à d'abord éloigné les touristes, puis à continué à réduire chaque année un peu plus la consommation des ménages. Si on ne fait rien, ça ne fera qu'aller de mal en pis jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne et plus aucun bien à taxer.

6.Posté par libéralisme sauvage le 31/01/2016 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On doit avoir 2 voitures par ménage ou pas loin. Ils veulent quoi ? qu'on en achète pour les laisser pourrir dans le jardin ? qu'on mette à la casse des voitures en bon état ? La population est complètement équipée. Les entreprises doivent s'adapter à ce fait.

7.Posté par un peu fiou le 31/01/2016 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

y a pas besoin de changer de voiture tout le temps, on est pas des millions non plus, le marche est petit c est tout...de temps en temps les ventes sont bonnes et parfois non...mais la le Governement pour sur va imposer le controle technique pour forcer les vielles voitures a la casse forcer les vente et enrichir les familles habituelles...c est pas en entretenant des economies fantomes comme le coprah que les gens auront un reel pouvoir d achat...Et il faut presque 18 mois pour obtenir une licence pour un vehicule touristique supplementaire...Pffff, on arrete de pleurer l interet est de developper le pays ou maintenir les gens sans pouvoir d achat???garder les gens pauvres et sans education c etait la politique d avant...il est temps de changer ca....et les voitures se vendront toutes seules...

8.Posté par Mathius le 31/01/2016 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement comment des patrons de commerce ayant profitė grassement pendant des années de l'économie artificiel mis en place par la France pour faire ses essais nucléaires tranquillement, peuvent venir aujourd'hui demander de l'aide au pays alors que ce meme pays ã une économie primaire pratiquement inexistante. C'est scandaleux!
Lequel de ces consessionnaires est pauvre? Ou ont ils mis leur fortune?

9.Posté par Georg Hoppenstedt le 31/01/2016 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres bonne nouvelle !

10.Posté par louis le 31/01/2016 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C normal, vous ne savez PAS vendre !

11.Posté par Popoti le 01/02/2016 06:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le marché automobile de véhicules neufs est atone et il le restera tant que l'on aura pas récupéré les milliers perdus sur les dernières années. Par contre, pourquoi les concessionnaires ne parlent ils pas du marché de l'occasion dont ils sont partie prenante ????? et du service après vente (réparations et pièces détachées) aux marges scandaleuses ????

12.Posté par Moana le popaa le 01/02/2016 06:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toutes façons, il y a bien trop de voitures !

13.Posté par LEPETANT le 01/02/2016 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gorgy, arrêtes de rêver. Tu sais bien que nos dirigeants sont tous corrompus et qu'ils ne pensent qu'à leur portefeuille et celui de leurs protégés-électeurs.

14.Posté par dommage le 01/02/2016 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon, il n'y pas de place sur les routes pour plus de voiture.
Pourquoi vouloir en vendre plus, on ne peut déjà pas utiliser celles qui ont déjà été vendus?
Mettons un système de BUS intelligent et confortable et arrêtons de compter sur le secteur auto.

15.Posté par Karl le 01/02/2016 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'inquiéter d'une situation c'est bien, faire ce qu'il faut pour s'en sortir c'est mieux ! Encore faudrait-il que les responsables se posent les bonnes questions; Cette dépression à commencé en 2004, il y a 12 ans...! Quelle est la raison de cette dépression ? Pourquoi cette crise ?...Pourquoi personne ne semble capable d'enrayer le problème ? Pourquoi cette crise ne touche que le secteur privé, seul producteur de richesse du pays ?

16.Posté par american powèèère le 01/02/2016 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi j'ai acheté ma voiture, ma moto, mon jet ski direct des USA sans y aller, j'ai fais tous ces achats par le web.

Et j'ai fais plus de 2 millions d'economie.

17.Posté par Donia le 01/02/2016 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Demander une subvention au gouvernement veut dire en langage plus clair, faire payer le contribuable ! Ca suffit de toujours nous traire comme si nous étions des vaches ! Si vous voulez relancer la consommation des ménages, alors messieurs les responsables, commencez par reformer notre fiscalité, par baisser les taxes d'importation et surtout, baissez les prix de l'occasion ainsi que celui des pièces détachées dont les marges sont un véritable scandale.

18.Posté par Xenos le 01/02/2016 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très mauvaise nouvelle : le prix des fausses réparations, à moitié faites, ou qui réparent ce qui n'est pas en panne, va encore augmenter. Les concessionnaires continueront à se payer sur la bête.

Posséder une voiture ici n'est pas un plaisir, c'est une corvée que l'on n'assure que parce qu'il n'y a aucun transport en commun organisé.

Et puis, où irait-on les mettre toutes ces voitures hors de prix : il n'y a plus de place nulle part, ni dans les lotissements, ni à Papeete, ni même sur la RDO !

19.Posté par Rick le 01/02/2016 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P14 Voici pourquoi nous comptons tant sur les voitures :
Même avec un super système de bus, ces derniers, techniquement, ne pourront jamais monter tout en haut des lotissements. Alors pour beaucoup d'entre nous la voiture reste et restera encore longtemps notre principal moyen de déplacement. Il ne reste donc au pays qu'à ouvrir des nouvelles voies et à nous faire des belles routes. C'est d'ailleurs l'une des meilleures façons pour redresser notre économie et pour absorber le chômage.

20.Posté par Gabs le 01/02/2016 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le prix des voitures neuves est de 500.000 à plus de 1.000.000 XPF plus cher qu'en Nouvelle-Calédonie... et presque le double de la métropole... peut-être que si les concessionnaires acceptaient de baisser leurs marges et si le gouvernement arrivait à baisser les taxes et droits d'entrée, les gens achèteraient plus ou renouvelleraient plus facilement leur véhicule ???
Encore faudrait-il que les accès routiers soient un peu plus développés !!!
C'est beau de rêver !!!!!

21.Posté par Bruno FABRE le 01/02/2016 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si ce Pays devait rouler avec ce qu'il produit, on verrai beaucoup plus de vélos.

22.Posté par Rick le 02/02/2016 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au nom de la transparence on devrait exiger de faire afficher sur toutes les factures et reçus de caisse, les montants des taxes indirectes, en + de la TVA, que le consommateur paye aujourd'hui sans le savoir. Maintenir de nos jours une telle opacité n'est plus tenable.

23.Posté par Georg Hoppenstedt le 02/02/2016 07:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@21: et beaucoup de gens en plein santé, parce-que ils vont monter en velo vers leurs maisons en montagne !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance