Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le développement durable enseigné au collège de Paopao



Le compactage des bouteilles avec les "compactors" fabriqués par le collège à partir de matériaux recyclés
Le compactage des bouteilles avec les "compactors" fabriqués par le collège à partir de matériaux recyclés
MOOREA, le 18 janvier 2017. Depuis 2011, le collège de Paopao, à Moorea, est labellisé éco-collège. Il a inscrit le développement durable dans son projet d'établissement et ce n'est pas juste des écrits. Les élèves apprennent à respecter leur environnement et à prendre soin de leur santé. Une démarche qui a un impact positif sur la "qualité de vie" dans le collège assure le principal adjoint.

Au collège de Paopao le midi, on peut voir des élèves ramasser les détritus qui peuvent joncher la cour. L'établissement scolaire, qui abrite aussi un Cetad et une Segpa, a été labélisée éco-collège en 2011, suite à un travail entrepris par l'ancienne principale Sylvie Pithon.
Le label éco-collège peut paraître assez abstrait mais il apparaît concrètement dans le collège qui a inscrit le développement durable dans son projet d'établissement. "On utilise toutes les structures qui permettent de travailler dans la démarche du développement durable", souligne Hervé Barbeau, principal adjoint et référent éco-collège dans l'établissement. "C'est un outil de travail qui nous intéresse beaucoup. Ce programme nous permet de proposer des actions pédagogique, éducatives et citoyennes."

Pour cette nouvelle année, le collège de Paopao a retenu le thème santé au sens large du terme.
Cette année, les élèves vont fabriquer un “eco-cooler”, un climatiseur écolo amovible qui pourrait être déplacé en fonction des besoins. "Il s'agit d'une plaque de goulots de bouteilles en plastique qui refroidirait l'air lorsqu'il est exposé au vent, ce qui permettrait de rafraichir les salles de classe les plus chaudes de 5°C au moins!", souligne Taina Orth, professeur référent éco-collège sur le programme 2016-2017. "L'esthétique sera travaillé avec le professeur d'arts plastiques. Ce projet rentre parfaitement dans le thème de la santé et du bien-être."

Pour Herbé Barbeau, s'engager dans une démarche d'éco-école, a plusieurs avantages. "Le label éco collège n'est pas visé en tant que tel à tout prix mais c'est un signe de valorisation du travail effectué", reconnait Hervé Barbeau. " Les élèves se sentent favorisés mis en avant, c'est propice aux apprentissages et cela permet de lutter contre le décrochage scolaire."


1- Les actions d'embellissement du collège réalisées par les élèves du Cetad de Paopao.
1- Les actions d'embellissement du collège réalisées par les élèves du Cetad de Paopao.
Le travail fait dans le cadre du label permet aussi d'avoir une ambiance sereine et que les enfants se comportent comme des éco-citoyens. Cela donne de la cohérence et participe à la qualité de vie dans l'établissement.
Ce label éco-école, développé depuis 2005, est décerné aux établissements scolaires (de la maternelle au lycée) qui s'engagent dans une démarche éco-responsable et intègrent l'Education de Développement Durable (EDD) dans la globalité des enseignements.

Cela concerne 1 800 établissements scolaires inscrits en France, 45 000 établissements impliqués dans 59 pays. Cette démarche est à l'initiative des établissements qui doivent s'inscrire pour demander le label et, suivant une méthodologie en sept étapes établies par le label sur toute l'année scolaire, développer un des thèmes proposés : Alimentation, Biodiversité, Déchets, Eau, Energie, Santé et Solidarités. A la fin de l'année scolaire, un jury éco-école évalue la pertinence d'attribuer ou de renouveler le label.

Développement durable : êtes-vous incollables ?

Fédéscol organise un éco-quiz avec les établissements scolaires engagés dans une démarche de labellisation éco-école. Depuis le 9 janvier, les élèves doivent répondre à 10 questions chaque semaine jusqu'au 10 février. 7 mars, ceux qui auront le mieux répondu seront récompensés. Voici une sélection de trois questions qui leur ont été posées la semaine dernière et les réponses.

Question 1
Depuis des décennies, les associations d'aides aux SDF et aux personnes en situation économique précaire militent pour que les commerces ne détruisent plus les denrées alimentaires invendues ou celles dont la date de péremption a été atteinte. Pour beaucoup de responsables associatifs qui s'appuient sur l'expertise de professionnels de la santé et de diététiciens, cette pratique est un gaspillage honteux car ces aliments rendus impropres à la consommation en les aspergeant de chlore ou de colorants malodorants sont encore consommables et pourraient être distribués à des milliers de personnes qui ne mangent pas à leur faim dans notre "quart monde". On réclame donc une loi pour mettre fin à ce gaspillage alimentaire.

Existe-t-il une loi française qui interdit le gaspillage alimentaire ?

1- Cette loi n'existe pas
2- Cette loi existe et elle a été promulguée en 2016
3- C'est une demande non satisfaite des associations d'aide aux SDF
4- Il existe effectivement une loi en préparation à ce sujet
Réponse : 2

Question 2

Les énergies renouvelables sont des sources d'énergies dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu'elles puissent être considérées comme inépuisables à l'échelle du temps humain. Parmi cette liste, lesquelles sont des énergies renouvelables ?
1-L'hydraulique
2-le nucléaire
3-le charbon
4-le pétrole
5-le solaire
6-la géothermie
7-l'éolien
8-le gaz
Réponses : 1, 5,6 et 7

Question 3
Certaines sources d'énergie sont appelées renouvelables car elles sont inépuisables. En plus, elles dégagent très peu de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement planétaire. Parmi elles, il y a le vent, la lumière du soleil, la chaleur de la terre (la géothermie) mais aussi l'énergie des plantes et des arbres. Grâce à leur bois, les arbres nous offrent une énergie renouvelable appelée
1 - l'énergie forestière
2 - l'arbrénergie
3 - la biomasse
Réponse : 3

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 18 Janvier 2017 à 13:53 | Lu 1133 fois

Tags : MOOREA






1.Posté par uwe le 19/01/2017 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien fait ^^

2.Posté par teva le 15/02/2017 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut aussi expliquer aux enfants que le solaire c est pas pour ici parce que EDT et autres veulent leur sous et favoriseront jamais le solaire, le recyclage et jete comme le reste en tas.... et 0.05% des dechets est trie...Le nucleaire....sans commentaires...Les eoliennes ont ete essayees dans les tuamotus...mais un detournement a fait disparaitre l argent...Bon...c est quoi le developpement durable?????Qu on m explique....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance