TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le comité de soutien aux professeurs stagiaire appelle à la mobilisation




Le comité de soutien aux professeurs stagiaire appelle à la mobilisation
Le Comité de soutien à l’Éducation en Polynésie française souhaite réagir aux déclarations du vice-recteur parues dans l’édition de la Dépêche de Tahiti du samedi 25 février 2012.

Tout d’abord il faut rappeler que les arrêtés d’affectations pris le 19 janvier par la directrice générale des ressources humaines pour le ministre de l’éducation nationale nommant 6 professeurs stagiaires en métropole à compter du mois de mars, paraissent contraires au jugement du tribunal administratif du 9 décembre 2011. Ce dernier donnait raison aux 15 professeurs stagiaires satisfaisant tous aux critères fixés par la note de service 2011-048 du 24 mars 2011 et leur permettait de continuer à effectuer leur stage en Polynésie.

Ces arrêtés pris sans respect du jugement du tribunal administratif indiquent que cette décision a été prise « VU l’avis du vice-recteur de Polynésie française ». Cette précision montre que le vice-recteur, conforté par le ministère de l'éducation nationale comme seul interlocuteur en Polynésie française, est responsable de l’imbroglio actuel dans lequel se trouvent pris les professeurs stagiaires et qu’il doit assumer toutes les conséquences de ses décisions contraires au droit et à l’équité. Il lui revient de même la responsabilité de trouver une issue rapide à un inutile conflit en annulant des arrêtés qui pénalisent non seulement les professeurs stagiaires mais aussi les élèves qui leur sont confiés depuis deux trimestres et plus largement l’éducation polynésienne.

De même il est important de souligner que les professeurs stagiaires n’ont demandé l’arbitrage du tribunal administratif qu’après avoir essayé, sans succès, d'alerter le vice-recteur sur le non respect des critères de la note de service 2011-48 du 24 mars 2011 du ministère de l'éducation nationale, et sur les conseils du médiateur académique des collectivités d’outre-mer. Cette voie de recours permettant de contester son affectation est prévue et notifiée sur chaque arrêté d’affectation, afin que la justice garantisse la légalité d’un arrêté administratif. Que le tribunal administratif tranche en la faveur des professeurs stagiaires est la preuve qu’ils sont dans leur droit le plus républicain.

Mais cette bataille juridico-administrative ne doit pas masquer le fond du conflit et ses conséquences directes : on sacrifie l’avenir professionnel et humain de six stagiaires et on hypothèque la réussite scolaire et sociale des élèves qui leur sont confiés.

Les arrêtés d’affectation pris par le ministère de l’éducation nationale sur l’avis du vice-recteur et en contradiction avec l’avis du tribunal administratif supposent que toutes les conditions sont réunies pour que les six stagiaires soient opérationnels dès leur arrivée en France et leur prise de fonction. Or la réalité est toute autre.

De nombreux contacts téléphoniques et courriers électroniques, tant avec le ministère de l’éducation nationale qu’avec les académies censées accueillir les six professeurs stagiaires montrent que rien n’est prévu pour leur accueil ni leur affectation, qu’aucun poste ne leur est réservé en établissement, qu’aucun tuteur n’est désigné, qu’aucune séance de formation pédagogique n’est envisagée. Aucune académie n’est capable de leur indiquer les conditions du déroulement de leur stage. Pire, la difficile situation créée de toutes pièces par le vice-recteur empêchera toute possibilité de titularisation au mois de juin 2012, alors que les stagiaires ont suivi, en Polynésie française, un stage conforme aux textes et validé pour les autres stagiaires de la même promotion.

De fait, en plus de l’absence de garantie que ces professeurs stagiaires pourront bénéficier d’une formation digne d’une éducation qui met l’élève au centre du système, l’administration centrale leur dénie la possibilité d’accepter ou refuser l’affectation reçue, leur seule issue étant une demande de report de stage par dérogation.

Ce faisant, le choix est à faire entre un départ précipité au troisième trimestre de l’année pour effectuer un stage dont aucune modalité n’est définie sur le plan administratif (établissement d’accueil, tuteur et programme de formation, incertitude de titularisation au mois de juin 2012) et une obligation de demande de report de stage, qui réduira à néant, et sans raison, les deux trimestres de travail et de formation suivis par les stagiaires avec assiduité et sérieux.

Les professeurs stagiaires ont-ils vraiment le choix quand, à toutes ces incertitudes administratives, viennent s’ajouter le prix du billet, les frais de déménagement dont l’arrêté d’affectation n’omet pas de préciser qu’ils sont à la charge des stagiaires, alors que ces derniers n’ont toujours pas touché le moindre salaire depuis le 16 août 2011 malgré plusieurs promesses de régularisation restées jusqu’à présent parole morte?

Le Comité de soutien demande donc que le représentant de l’État en Polynésie française et les responsables du Pays se mobilisent, ensemble, pour que cesse ce bras de fer pathétique dont les victimes seront finalement six jeunes professeurs engagés pour l’avenir du Pays, les élèves qu’ils forment depuis sept mois et l’image d’un État qui ne respecte pas la convention État – Polynésie française de 2007, relative à l’éducation.

Le mépris dans lequel sont tenus ces six enseignants et les élèves qui leur sont confiés est inacceptable. Pour eux et pour la société polynésienne dans son ensemble.

C’est pourquoi tous les citoyens polynésiens sont appelés à se joindre au rassemblement qui se tiendra le mercredi 29 février 2012 à 13h devant l’immeuble du vice-rectorat, rue Edouard Ahnne à Pape’ete, afin que les questions jusqu’alors ignorées trouvent enfin réponse.

Rédigé par Moeava Grand le Lundi 27 Février 2012 à 16:25 | Lu 898 fois



Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki