Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le collège de Ua Pou devient collège numérique



"On rend les élèves acteurs de leur apprentissage", assurent Éric Sigward, doyen de l'inspection, délégué académique au numérique et son adjoint Laurent Branger.
"On rend les élèves acteurs de leur apprentissage", assurent Éric Sigward, doyen de l'inspection, délégué académique au numérique et son adjoint Laurent Branger.
Ua Pou, le18 avril 2017 - C'est le premier établissement des marquises à devenir collège numérique. Le collège Terre des hommes de Ua Pou va être doté d'équipement en conséquence et surtout de formations adaptées pour accompagner les professeurs et élèves.

Après le collège de Huahine, premier établissement de Polynésie française du genre, Teva i Uta, Papara, Taunoa, le Taaone, c'est au tour de Ua Pou de devenir collège numérique. Le collège Terre des hommes est le premier à recevoir l'étiquette dans l'archipel des Marquises.

Concrètement cela signifie qu'il va être doté d'équipements particuliers : tablettes, tableau interactif. Cela signifie aussi que les enseignants vont être formés aux nouveaux outils. L'équipement va se faire par étape, un niveau après l'autre. Les classes de 5ème, puis de 4ème et enfin de 3ème recevront le matériel dans les deux années scolaires à venir.

Pourquoi le numérique à l'école ?

À la question "Comment peut-on vraiment imaginer le fonctionnement d'un établissement numérique sur une île où la qualité du débit n'est pas optimale et les coupures fréquentes ?" Éric Sigward, doyen de l'inspection, délégué académique au numérique et son adjoint Laurent Branger répondent : "Il y a beaucoup à faire avant même que la connexion suive. On peut faire travailler élèves et enseignants avec les outils sans connexion une fois les applications téléchargées, on peut par ailleurs apprendre aux enseignants et aux élèves à se familiariser avec ces outils. L'enseignant doit changer de posture dans le cadre de l'enseignement avec le numérique ce qui ne se fait pas du jour au lendemain".

Selon eux, l'idée est de "modifier les pratiques pédagogiques". Les outils numériques favorisent les échanges et le travail de groupe. "On n'est plus là dans le schéma d'une salle informatique avec chacun son poste." Ils favorisent aussi la prise d'initiative des élèves et le travail de recherche. "On rend les élèves acteurs de leur apprentissage." Ce n'est pas une solution pour tout, le numérique est un ensemble d'outils qui permet de faire des tests pour progresser autrement. Dans une certaine mesure, il participe à la personnalisation de l'enseignement. C'est aussi un moyen de sortir de l'isolement.

Aux détracteurs de la démarche qui veulent limiter l'exposition des enfants aux écrans, Éric Sigward et Laurent Branger répondent que "l'utilisation des outils est sous contrôle. Les élèves ne sont pas livrés à eux-mêmes. On utilise le numérique seulement quand cela se justifie". Ils ajoutent que "rien ne remplacera les enseignants" pour ceux qui craindraient une possible éviction des hommes par les machines.

De la théorie à la pratique

La volonté de mettre en place des établissements numériques date de plusieurs années maintenant. En novembre 2014, la ministre de l'Éducation, Nicole Sanquer, visitait le Médiapôle de Marly-le-Roi avec le directeur académique numérique de l'académie de Versailles. Le Médiapôle étant une structure d'accompagnement des établissements dans leurs démarches d'équipement, de formation et de développement des usages du numérique. La ministre indiquait alors à l'issue de la visite : "Notre objectif est de mettre en place les équipements idoines, liés à une pratique pédagogique, et de former les enseignants à ces outils, pour in fine, proposer aux enfants, une méthode d’apprentissage plus interactive en Polynésie".

En 2016, le collège de Huahine devenait premier établissement numérique. Un établissement que la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a visité lors de sa venue en octobre 2016, confirmant le soutien de l'État dans la démarche du Pays.



Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 18 Avril 2017 à 19:35 | Lu 1970 fois







1.Posté par natas le 19/04/2017 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec 0.128 Mo/s on va pas aller loin dans le numérique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 16:35 Umu tī : le 5 juillet, marchez sur le feu !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance