Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Pays publie l'appel à projets pour le pôle de santé unique privé



Esquisses des deux projets concurrents de pôle de santé privés portés par les médecins des cliniques Paofai et Cardella.
Esquisses des deux projets concurrents de pôle de santé privés portés par les médecins des cliniques Paofai et Cardella.
PAPEETE, 7 juin 2017 - La direction de la Santé vient de publier un appel à projets pour la création d’un pôle unique privé de santé pour la Polynésie française. Après 18 mois d’attente, les porteurs de projet ont aujourd’hui 23 jours pour se manifester.

Les dossiers de candidature conformes au cahier des charges devront être adressés au département planification et organisation des soins (DPOS) de la direction de la santé, le 30 juin 2017 au plus tard, l’accusé de réception faisant foi. La direction de la Santé vient de publier au Journal officiel de la Polynésie française un appel à projets pour la création d’un pôle unique privé de santé.

Courant 2016, deux projets concurrents s’étaient manifestés. L’un porté par un collectif de praticiens de la clinique Cardella, le pôle de santé Mana Ora de Punaauia ; l’autre, concurrent, présenté par les médecins actionnaires de la clinique Paofai prévoyait l’implantation d’un nouvel établissement de soin à Papeete. Aucune entente entre les porteurs de ces deux projets concurrents ne semblait alors envisageable.

Le Schéma d’organisation sanitaire 2016-2021 (SOS), adopté en février 2016, souligne pourtant l’importance de la création d’un pôle privé unique. L’option est justifiée par d’importantes économies financières pour la collectivité, "liées à la réduction des doublons logistiques et organisationnels".

Les deux cliniques privées de Papeete sont directement visées. La vétusté de ces établissements est régulièrement pointée de même que leurs "limites fortes en matière de bâtiments et de respect des normes actuelles et à venir", constate le SOS. Le document note également que leur regroupement dans un "plateau technique neuf et unique" permettait de renforcer la qualité et la sécurité des soins. De même qu’une réduction à 150 du nombre de lits en médecine chirurgie obstétrique, en poursuivant la tendance au développement de l'hospitalisation de jour, de semaine et surtout de la chirurgie ambulatoire, de manière complémentaire avec la mission du Centre hospitalier public de Taaone.

Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement s'est exprimé à l'issu du conseil des ministres indiquant : " c'est vraiment la formalisation de la réalisation du SOS. Au travers la redéfinition de la carte sanitaire nous pouvons très clairement dire au niveau du pole de santé privé quels sont les plateaux techniques qui sont nécessaires pour pouvoir pour que nous ayons une véritable complémentarité avec l’hôpital de dernier recours qu'est le CHPF de Taaone. C'est le processus qui est en train de se mettre en place et qui doit aboutir sur un choix de la part du Pays. Nous ne sommes plus simplement dans le cadre d'esquisses, il s'agit maintenant de montrer, de démontrer qu'il y a de la consistance dans les projets. "

Pour l’instant, trois établissements privés de santé sont implantées à Papeete, le Centre médical Prince Hinoi, la clinique Paofai et la clinique Cardella.

Rédigé par JPV le Mercredi 7 Juin 2017 à 09:29 | Lu 3978 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance