Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Forum des métiers confronte les collégiens à leur avenir



Après leur stage de troisième, les élèves participent au Forum des métiers et de la formation pour préciser leur choix d'orientation au lycée.
Après leur stage de troisième, les élèves participent au Forum des métiers et de la formation pour préciser leur choix d'orientation au lycée.
ARUE, le 2 février 2017 - 800 élèves de troisième des collèges de Pirae, Arue et Mahina ont participé à leur premier Forum des métiers ce jeudi après-midi. Ils y ont rencontré des professionnels et des formations supérieures, de quoi les éclairer un peu plus pour leurs choix d'orientation.

Ce jeudi toute la journée, tous les élèves de troisième des collèges de Mako Tevane, Taaone, Arue et Mahina étaient à Arue pour participer au Forum des métiers et de la formation. Environ 800 élèves encadrés par une quarantaine de professeur ont rencontré des professionnels venus exprès.

L'événement était divisé en une dizaine de domaines de métiers, très divers. Les élèves ont découvert la gestion administrative et financière, les métiers du tourisme et de l'hôtellerie-restauration, ceux de l'environnement avec Fenua Ma, quelques métiers de la science et de l'industrie, les métiers des médias et de la communication avec notamment un monteur et une commerciale de Tahiti infos, l'ESPE pour les futurs enseignants, la santé et les services comme les métiers de coiffeur… Les lycées professionnels, les BEP, le lycée hôtelier et autres formations supérieures étaient aussi là pour aider les choix d'orientation des élèves.

Philippe Jodry, principal du collège de Arue
Philippe Jodry, principal du collège de Arue
Philippe Jodry, le principal du collège de Arue, nous explique que le forum "s'inscrit dans le 'Parcours avenir' défini par la réforme du collège. Il s'agit pour les élèves de troisième de commencer à réfléchir à leur avenir et de s'intéresser aux différents métiers et aux formations qui y conduisent. Ce 'Parcours avenir' inclut d'autres actions dès la sixième, et un stage d'une semaine en troisième. Ils devront se positionner et faire des choix avant la fin de l'année, surtout pour les élèves qui s'orientent vers les lycées professionnels."

Quand on lui demande quels sont les gros blocages qui limitent les élèves, il souligne que "nous essayons de leur inculquer cette culture du choix éclairé, parce que jusqu'à présent, ce qu'on peut constater ici en Polynésie, c'est que les choix se font souvent géographiquement. On a tendance à aller vers le lycée le plus proche de chez soi, au lieu de choisir une filière. Ça a tendance à causer problème par la suite dans la poursuite des études, parce qu'on n'est pas motivé par la section qu'on a choisie. Et si on n'est pas motivé, le travail n'est pas forcément là et ça peut mener au décrochage scolaire. Donc inciter les élèves à être aussi curieux que possible sur la voie de formation qu'ils vont choisir, c'est aussi lutter contre le décrochage scolaire au lycée."

Valérie Tura, assistante ressources humaines à EDT-Engie
"Sur notre stand, nous parlons du domaine administration, finances et ressources humaines. Nous les renseignons sur tous ces métiers administratifs, de type gestion, comptabilité, ressources humaines… Là les élèves sont venus avec chacun un questionnaire sur les conditions de travail, les horaires, la sédentarité des postes… C'est une analyse des conditions de travail et du rôle des différents métiers, on ne leur parle pas des salaires ou du droit du travail ! Mais quand ils sortent du questionnaire, c'est qu'ils ont déjà une idée du métier qu'ils veulent faire. Par exemple une jeune qui voulait suivre les traces de sa mère nous a longuement questionnées sur le métier de comptable et la formation qui y mène. On a aussi eu un jeune homme qui s'intéresse à l'industrie spatiale et voulait travailler à Kourou ! C'est extraordinaire, ils ne se limitent pas à des métiers existant à Tahiti, ils ont l'esprit très ouvert.

Par contre ils sont jeunes, et beaucoup n'ont pas idée ce qu'ils veulent faire, ou alors des idées vastes, comme 'je veux travailler dans le commerce'. Là c'est un peu vague et on peut les aider à cibler un peu plus, en les questionnant. Est-ce qu'ils veulent être au comptoir pour encaisser les clients ? Ouvrir leur propre entreprise ? L'orientation peut être très différente. Pour moi c'est très agréable de faire ça. Ce sont des jeunes à la découverte du monde du travail, et ils sont motivés !"



Tereiponi, Heimiri et Dalia, du collège de Taaone
Tereiponi : "Pour moi c'est très intéressant, je ne savais pas quelle filière je voulais faire au lycée, donc là ça m'a donné des informations. Maintenant je m'oriente vers la L, pour ensuite faire soit le lycée hôtelier, soit aller à Aorai. J'aime voyager, découvrir et aider les gens. Et comme j'ai grandi dans l'aviation grâce à mon père, le tourisme me plait."

Heimiri : "Avant même de venir je savais ce que je voulais faire : professeure d'histoire-géo. Donc là je suis allé voir l'ESPE. Mais c'est aussi très intéressant d'apprendre des choses sur les autre métiers !"

Dalia : "Moi aussi je veux devenir enseignante en histoire-géo. J'aime enseigner, le contact avec les jeunes… Et j'aime beaucoup l'histoire !"


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 2 Février 2017 à 18:43 | Lu 1691 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance