Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Coco's et son premier chef polynésien vous donnent "Carte blanche"



Heiarii Hoiore est "le premier chef polynésien d'un restaurant gastronomique" annonce fièrement Thierry Sauvage, le propriétaire du Coco's.
Heiarii Hoiore est "le premier chef polynésien d'un restaurant gastronomique" annonce fièrement Thierry Sauvage, le propriétaire du Coco's.
PUNAAUIA, le 14 décembre 2015 - À l'aune de ses 50 ans, le restaurant Le Coco's innove une nouvelle formule, "Les dîners carte blanche". Le concept : vous choisissez le nombre de services que vous désirez (5, 7 ou 9 ), et les chefs Heiarii Hoiore et Bénédicte Massonnet-Sauvage vous emmènent pour un voyage gastronomique au pays des mille et une saveurs…


Depuis maintenant un peu plus d’un mois, le restaurant Le Coco’s Tahiti a changé son menu du soir pour un concept plus novateur, "Les dîners Carte blanche". Les convives ne se voient plus présenter la traditionnelle carte du restaurant, mais ont uniquement à choisir le nombre de services désirés (5, 7 ou 9). Ce délicieux voyage a pour objectif de mettre en avant les denrées locales et les produits frais du marché, afin de présenter les meilleurs mets aux clients. D’un soir à l’autre, les plats peuvent donc totalement changer de la mise en bouche au dessert.

Pour vivre et partager cette aventure culinaire, l'établissement a consacré, mercredi dernier, une soirée d'exception consacrée à ses fournisseurs et ses partenaires. C'est en octobre 2008 que Thierry et Bénédicte Sauvage ont pris les rênes du Coco's, situé à Punaauia, dans un cadre idyllique en bord de mer. Les 50 ans de l'établissement en 2016 est une belle occasion pour les heureux propriétaires de se lancer ce nouveau défi, où saveur et créativité sont les maîtres mots.

"LE PREMIER CHEF POLYNÉSIEN GASTRONOMIQUE"

Ce beau projet est né de la complicité des chefs Heiarii Hoiore et Bénédicte Massonnet-Sauvage. Occupant le poste de second depuis deux ans environ, Heiarii a remplacé le chef Willy Kobylt depuis le début de l'année. Né à Raiatea, il est "le premier chef polynésien d'un restaurant gastronomique" annonce fièrement Thierry Sauvage, et son talent est remarquable. Quant à Bénédicte, la copropriétaire de l'établissement et l'épouse de Thierry, sa qualité de chef pâtissier n'est plus à démontrer. Ses mignardises sont à tomber !

Nous avons ainsi eu le plaisir de déguster au cours de ce "marathon culinaire" neuf mets issus des quatre coins du monde, tous plus goûteux les uns que les autres. Nous avons apprécié particulièrement le foie gras poêlé sur une tarte fine aux cèpes et au parmesan et son carpaccio de cuisse de canard confite aux trompettes de la mort ; le paraha peue accompagné de crevettes de la Presqu'île et d'un risotto à l'encre de seiche ; le bœuf Angus en croûte et sa sauce périgourdine aux truffes. Côté dessert, la tarte acidulée aux saveurs d'agrumes et sa glace au thé vert était tout bonnement irrésistible. Cerise sur le gâteau, nous avons eu la surprise que M. le ministre Jean-Christophe Bouissou nous joue un air d'Imagine au piano…

Langoustine grillée en raviole et sa crème légère au combava
Langoustine grillée en raviole et sa crème légère au combava

Foie gras poêlé sur une tarte fine aux cèpes
Foie gras poêlé sur une tarte fine aux cèpes

Paraha peue et son risotto à l'encre de seiche
Paraha peue et son risotto à l'encre de seiche

Bœuf Angus en croûte
Bœuf Angus en croûte

Tarte acidulée aux saveurs d'agrumes
Tarte acidulée aux saveurs d'agrumes

Dans une ambiance chaleureuse, Jean-Christophe Bouissou a joué un air d'Imagine au piano.
Dans une ambiance chaleureuse, Jean-Christophe Bouissou a joué un air d'Imagine au piano.

Mignardises façon Bénédicte
Mignardises façon Bénédicte

Rédigé par Dominique Schmitt le Lundi 14 Décembre 2015 à 13:54 | Lu 2526 fois






1.Posté par ARNAULT Myriam le 14/12/2015 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réel plaisir d'avoir partagé cette délicieuse soirée avec vous !!! A très vite ... Myriam

2.Posté par patis le 15/12/2015 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour votre courage, travail et innovations..Et puis le PREMIER Chef Polynésien, ça c'est beau!!!

3.Posté par Haunui Maire le 15/12/2015 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je connais bien les patrons pour avoir travaillé pour eux le Monsieur me faisait travailler 55h par semaines en ne me payant et me déclarant que 39h par semaines et après le chef m'a pris soudainement en grippe et m'a fait subir un harcèlement moral pour me faire perdre mes moyens ainsi de mèche avec le patron, ils m'ont fait fuir.
J'étais un bon élément très appréciée de la clientèle.
De plus, ils amenaient avec l'argent qu'ils économisaient sur mon dos tout leurs vêtements au pressing à savoir cela coute aussi cher que d'acheter du neuf et en plus ils mettaient de manière "pet cul" les clients qui ne prenaient pas des plats assez chers ou pas de desserts etc. mal à l'aise d'une manière très malsaine.
Beurk, se sont les pires que j'ai connus et ils ne méritent pas leur succès vu leur état d'esprit sauf sa femme qui est une gentil toutou.
Voila la vérité est enfin dite ras le bol des injustices merci.

4.Posté par Manca Guiseppe le 15/12/2015 14:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo a Vous tous ! Magnifique équipe !
Grosse bises à vous !
Et félicitations à nos 2 super chefs !

5.Posté par nico le 15/12/2015 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai ce que tu dis Haunui Maire, nous avons vécu cette expérience il y a quelques années juste après qu'ils avaient repris le resto. J'avais l'impression qu'ils traitent les clients "à la tête du client" et je les ai trouvés très froids et très hautains voire hyper guindés ces 2 propriétaires. L'ancien proprio était tellement sympa, c'était un plaisir d'aller au coco's et pourtant j'habite à la pointe donc pas loin mais je n'y mettrai plus jamais les pieds tant qu'il y aura ce couple de proprio. Il y a d'autres restos haut de gamme à Tahiti, mais dommage pour ce resto car j'aimais bien le cadre. Et le Blue banana qui est très bien, cool et à la fois plats de qualité constante, fait carton plein tous les soirs, pas loin du coco's d'ailleurs...

6.Posté par patis le 16/12/2015 06:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maire "Les joies de l'hotellerie!" Monde pourrit de par tout c'est comme cela, y'a pas qu'eux. Tu prends ton tablier et tu vas ailleurs...J'ai fait le tour du monde graçe à ce métier, souvent fait 70h et pas 40h ou 55h. Mais je suis sûr que tu as bien appris, tu devais être en salle!? Vu que les clients t'aimaient bien...En cuisine tu aurais surement appris plus! Tu crois que le chef il a obtenu sa place en disant "39h J'arrête!" Même dans les grands hotels, c'est la même chose pour monter les échellons il faut en ch...Au bout d'un moment si l'employé ne fait plus correctement l'affaire, on fait tout pour qu'il parte, c'est comme ça, salaud, mais juste! Pourquoi insister si t'es pas bonne à faire ce métier! Les pourboires ne compensaient pas???

7.Posté par Haunui Maire le 29/12/2015 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dis donc Patis ! T'as pas compris ! Ce n'est pas que je ne faisais pas l'affaire, c'est que ça les arrangeaient de ne travailler qu'entre eux une fois Monsieur revenu de vacances et moi j'avais dépassé le mois de préavis, faut pas être bête non plus ! Je ne dis pas que je voulais travailler que 39h par semaine, je dis que j'ai été très largement et malhonnêtement abusé financièrement et sur la manière de procéder sur mes droits, et ma dignité humaine !
Bien sûr qu'on peut en chier comme tu dis, mais si t'es mazo c'est toi, moi je dis, ils ont le choix de traiter humainement les gens, pas besoin de traiter les gens comme des esclaves et leur cracher dessus et encore moins comme tu le fais de défendre de telles pratiques des gens se son battus jusqu'à la mort pour obtenir un minimum de droits dans le travail enfin ! Faut pas être demeuré non plus !!! Cela ne fait pas de moi une personne pas fait pour ce métier, au contraire ! Si ce milieux était plus sain, y aurait moins de serveuses qui tireraient la gueule en te servant à Tahiti sans voir leurs enfants grandir ! On va où à la fin ! Un travail dois permettre de vivre pas de faire de la vie un enfer Bordel !!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance