Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La navette maritime des Marquises Sud sera construite à Taravao



La future navette maritime des Marquises sud est construite en suivant les plans de celle qui est en service actuellement entre Anaa Faaite et Fakarava. Elle sera construite par le chantier naval Nautisport Industrie de Taravao.
La future navette maritime des Marquises sud est construite en suivant les plans de celle qui est en service actuellement entre Anaa Faaite et Fakarava. Elle sera construite par le chantier naval Nautisport Industrie de Taravao.
HIVA OA, le 1er février 2016. C'est l'une des décisions du schéma directeur des transports interinsulaires : le Pays va financer la construction d'une navette maritime pour les trois îles du sud des Marquises. La construction de ce bateau va démarrer en mars prochain au chantier naval Nautisport Industries. La liaison marine entre Hiva Oa, Tahuata et Fatu Hiva pourrait démarrer dès la fin de l'année.

Le marché de construction du bateau qui assurera d'ici fin 2016, une liaison régulière –deux fois par semaine- entre les trois îles des Marquises sud vient d'être attribué au chantier naval de Taravao, Nautisport Industries. Il sera livré en fin d'année. Cette acquisition de navire mixte –passagers et fret- dont le montant est de 123 millions de Fcfp est payée entièrement par le Pays. Le désenclavement des Marquises sud passe nécessairement par un engagement du secteur public sur une liaison maritime essentielle pour les habitants de ces trois îles, mais dont personne n'espère ni n'envisage la rentabilité.

A Tahuata et Fatu Hiva, il n'y a pas d'aérodrome : seuls l'Aranui et le Taporo assurent le ravitaillement. Le Tahiti Nui 7 ne s'occupe plus que de la desserte scolaire. Entre les passages espacés de ces navires, c'est en bonitier que les habitants se déplacent. Quand il s'agit d'une femme enceinte qui doit passer à Hiva Oa une visite de contrôle de sa grossesse après quatre heures de pénible traversée, aller puis retour, on imagine mieux la difficulté que cela représente. D'ailleurs, la future navette maritime des Marquises sud sera équipée d'une civière pour que les malades qui ont des rendez-vous médicaux puissent voyager avec plus de confort.

LE BESOIN ET LA RAISON

La confirmation de la construction de ce bateau qui assurera la desserte des trois îles des Marquises sud a été accueillie avec gratitude. La Codim (communauté des Marquises) la réclamait depuis des années. La gratitude du tavana de Hiva Oa, Etienne Tehaamoana est perceptible. "On avait absolument besoin de ce bateau pour désenclaver Tahuata et Fatu Hiva. Il en va de la vie des populations locales, de leur bien-être mais aussi du développement espéré avec le tourisme dans ces îles isolées. Avec deux rotations triangulaires par semaine (une le week-end, l'autre en début de semaine) ça doit intéresser des gens de là-bas pour le tourisme. Fatu Hiva est encore une île à l'état sauvage. La découvrir en ce moment, en arrivant comme ça avec la navette, sera magique certainement. En plus de cet aspect de développement touristique, la navette permettra aussi des missions plus régulières de l'administration, pour la santé notamment. Enfin, les échanges entre les populations des trois îles vont s'entretenir également".

La poésie de ce désenclavement disparaît néanmoins quand on aborde l'aspect financier de cette navette maritime des Marquises sud. La construction du bateau est payée à 100% par les Pays. Et c'est le Pays encore via la régie de la flottille administrative qui fera fonctionner cette navette, au moins dans un premier temps. Mais la gestion sera transférée à un moment ou un autre à la Codim. "Le transport interinsulaire est un gouffre financier. Si c'est la Codim qui doit prendre en charge la navette maritime, c'est sûr qu'il va y avoir de gros problème, sauf si nous obtenons du gazole détaxé. On en a fait la demande officiellement, les discussions continuent" explique encore Etienne Tehaamoana.

La construction du bateau pourrait être achevée dès la fin du mois d'octobre 2016 selon le chantier naval de Taravao qui s'est vu confier cette mission, la navette serait livrée en fin d'année et pourrait être en fonctionnement aux Marquises sud dès décembre. "C'est déjà le 2e bateau du même genre que nous construisons, nous avons fait celui de la commune de Anaa (en 2013 NDLR). Chaque année nous avons la construction d'un bateau de plus de 15 mètres. Les tôles, débitées en métropole, sont en cours de route vers Tahiti. L'assemblage va démarrer en mars prochain" explique Rémy Hequet, architecte naval chez Nautisport Industrie.


Les plans en coupe du modèle de navette.
Les plans en coupe du modèle de navette.
La navette des Marquises "sister ship" du Nukutaeroto

Le navire proposé par le chantier naval de Taravao pour la desserte des Marquises sud est destiné à effectuer le transport de passagers et de fret à moins de 20 nautiques d’une côte. Cette unité de 18 mètres de long propose une capacité simultanée de 40 passagers et 7 tonnes de fret. Les formes de la carène ont été élaborées afin de permettre un bon passage et de bonnes conditions de confort dans la mer formée, ce qui est souvent le cas aux Marquises. Le navire proposé est élaboré sur la base du "Te Nukutaeroto" construit réalisé pour le compte de la commune de Anaa (et qui relie cet atoll à Faaite et Fakarava) livré en juin 2013.

Rédigé par Mireille Loubet le Lundi 1 Février 2016 à 16:30 | Lu 1141 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 16:30 Lancement de la nouvelle carte Socredo

Vendredi 17 Novembre 2017 - 16:18 Inauguration du 17ème salon du livre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance