Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La justice enquête sur du paka en "vente libre" sur Facebook



Certains messages explicites s'apparentent à des petites annonces.
Certains messages explicites s'apparentent à des petites annonces.
PAPEETE, le 23 mars 2017 - Le parquet de Papeete a ouvert une enquête il y a plusieurs mois visant des groupes Facebook locaux dédiés au pakalolo et dont les utilisateurs, tarifs et photos à l'appui, proposaient pour certains leurs produits à la vente en mode public, et livraison comprise aux quatre coins de Tahiti.


On trouve de tout sur internet. Et sur Facebook. Même… du pakalolo en vente libre. A tel point que selon nos informations, la justice a décidé de s'emparer du sujet. C'est sur la base d'une dénonciation que le parquet de Papeete a en effet décidé, il y a plusieurs mois déjà, d'ouvrir une enquête au long cours, confiée aux enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie, afin de tenter de découvrir l'identité des administrateurs d'un certain nombre de groupes Facebook locaux dédiés au pakalolo.

Si se regrouper en communauté pour parler du sujet n'est pas interdit, en faire la promotion et en faciliter l'accès et l'usage l'est. Or c'est ce qui semble ici avoir provoqué l'action judiciaire. Alors que la plupart des groupes Facebook traitant du sujet sont administrés, on comprend pourquoi, en mode "fermé", c'est un groupe administré de façon assez surprenante en mode "public" qui a servi de point de départ du travail des enquêteurs.

Vitrine ou réalité ?

Sur cette page, dont nous avons pu nous procurer quelques captures d'écran qui ont intéressé la justice, les choses sont claires. Un véritable petit supermarché de la drogue. En vitrine en tout cas, à défaut de pouvoir prouver la réalité des transactions sur le terrain. Les posts des "vendeurs" défilent les uns après les autres photos à l'appui, comme sur un site de petites annonces : "10 000 francs le verre de 12 (sticks) bien servi livrable dans la matinée à PPT", "boîte 7 y a que 1 qui reste à récup sur Papara", "23 000 les 5 box à récupérer sur Papara" ou encore "vend stick 1000 méga et bien servi dispo MP sur Faa'a". Certains vendent mais d'autres passent aussi commande. Les prix s'envolent parfois pour atteindre plusieurs centaines de milliers de francs pour les quantités les plus importantes proposées.

Créé en 2015, ce groupe d'utilisateurs dans le collimateur de la justice semble avoir été ouvert à l'origine, à en lire ses premières publications, pour distiller des conseils plus généraux en matière de culture biologique. Mais il s'est rapidement transformé en vitrine promotionnelle pour vendeurs de pakalolo. L'enquête se poursuit et un certain nombre de ces groupes ont depuis été fermés par leurs administrateurs.

Le règlement et les conditions d'utilisation du célèbre réseau social interdisent "toute tentative d’achat, de vente ou de commercialisation de médicaments sur ordonnances, de cannabis et d’armes à feu de la part de revendeurs non agréés". On peut en revanche trouver des pages appelant à la légalisation du cannabis dans certains pays, Facebook fait la différence entre le soutien à la légalisation et à la promotion de la vente.


Procès de la filière paka : vingt prévenus à la barre

Outumaoro avait été le théâtre d'une importante descente de gendarmerie.
Outumaoro avait été le théâtre d'une importante descente de gendarmerie.
Le tribunal correctionnel s'apprête à juger l'un des plus vastes trafics de pakalolo jamais démantelé au fenua. L'audience se tiendra exceptionnellement sur trois jours, les 11, 12 et 13 avril prochains. Pas moins de vingt prévenus seront appelés à la barre dans ce dossier qui avait mobilisé les enquêteurs de la gendarmerie pendant plus d'un an, entre 2013 et 2014.

Les perquisitions, interpellations et placements en détention provisoire s'étaient enchaînés début 2014 dans cette affaire mettant un terme à un important trafic organisé entre des producteurs de la Presqu'ile et des grossistes de Faa'a.
L'enquête avait rebondi jusqu'à Huahine avec la découverte d'une filière d'approvisionnement à destination de Tahiti. Des fûts contenant parfois jusqu'à 50 kilos de pakalolo étaient ainsi régulièrement acheminés jusqu'à Tahiti en poti marara. Selon les estimations des enquêteurs, ce trafic aurait rapporté plus de 140 millions de francs à ces principaux animateurs.

L'enquête avait connu un coup d'accélérateur fin 2013 avec l'interpellation d'un important grossiste de Faa'a, qui faisait travailler l'essentiel des dealers de la commune. La gendarmerie s'était félicitée de cette opération à l'époque, estimant avoir "porté un coup" sérieux à la filière pakalolo. De l'ice et des armes avaient aussi été découverts chez certains des protagonistes du dossier. Les vingt prévenus sont renvoyés devant le tribunal pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Deux sont détenus dans le cadre d'autres affaires. Les 18 autres comparaîtront libres.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 23 Mars 2017 à 05:00 | Lu 12481 fois

Tags : STUPEFIANTS






1.Posté par poko lala le 23/03/2017 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La répression est un échec totale, jamais le trafic de cannabis n'a cesser de croitre.

L'action judiciaire est inutile, faut avoir du fafaru dans la tête pour ne pas le reconnaitre.

2.Posté par Mc ICE le 23/03/2017 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Perquisitions, interpellations et placements en détention provisoire et résultat NUL !!!

Ya toujours du paka en vente a Vaitavatava, Outumaoro , Estall, Tavararo, etc...

Faut nous expliquer l'inutilité de vos actions messieurs les vertueux magistrats.

3.Posté par Pito le 23/03/2017 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous en taule c'est cela qu'ils méritent on en a marre de ces crapules qui tuent notre jeunesse. Messieurs les juges soyez très sévères et débarrassés nous de cette racaille.

4.Posté par hinano bon sa !!! le 23/03/2017 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 3

Ta raison tous en taule sauf les vendeurs d'alcool par ce que tu en consomme avec notre jeunesse. Messieurs les juges soyez indulgent envers les importateur d'alcool.

5.Posté par coco le 23/03/2017 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si la vente de cannabis était encadré , on éviterai tous ces drame humain et ce gaspillage de denier public

6.Posté par Tiama au le 23/03/2017 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 3

Ta vue combien de mort lier au cannabis ???

7.Posté par legalizz fafaru le 23/03/2017 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une armée de gendarme pour rien !
Des tonnes de cannabis saisie pour rien !
Des centaines de personnes en taule pour rien !
Des centaines de millions dépensé pour rien !

Du cannabis yen a et yen aura encore et toujours .

8.Posté par natas le 23/03/2017 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis un gros actionnaire dans une société qui produit légalement du cannabis aux USA, je vis ici et je dépense mon argent lier a ce commerce ici.

Eh ben j'irai jamais en taule , c'est légale.

Vive la France !!!

9.Posté par Tamatoa le 23/03/2017 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Outumaoro , estall, tavararo, vaitavatava...Commencez par faire des descentes régulières..pas 1 fois par an ! Des patrouilles, des contrôles...
Mais bon c'est plus simple sur facebook, derrière un PC.

10.Posté par Arsenik le 23/03/2017 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@hinano bon sa !!! poste 4.
Ce n'est pas la faute des importateurs si les gens ne savent pas boire, ou se contrôler.
Pour ma part je bois 1 verre de vin, une bière de temps en temps... je n'ai jamais été délinquant.


11.Posté par hinano bon sa !!! le 23/03/2017 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Arsenik

Pareil pour les fumeurs de cannabis, c'est pas tous des délinquants.

C'est la justice qui les fais passer pour.

12.Posté par Fiu le 23/03/2017 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taule a vie..... sans remise de peine... croyez moi on sera vite debarrassé de ces m.....

13.Posté par Diké le 23/03/2017 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans la vie il y a les baiseurs et il y a les baisés. Tu fumes (paka), tu bois, tu as choisi ton camp, ton avenir, ou peut-être pas choisi si tu n'as que cela autour de toi. Pour le paka, pas envie d'étudier, pas envie de travailler, tu as besoin d'argent , tu "deal" ou tu emmerdes à mort ta famille , et tu entraines tout le monde dans ta spirale de destruction. Le cerveau en purée en quelques années, parano, schyzo, delirium, j'en passe et des meilleurs. Ton petit plaisir jouissif avant tout, les autres tu n'en a rien à foutre. Donc les "baisés" il y en a marre , direction camps de travail à tupuaî, aux Tuams, etc , des milliers d'hectares de cocoteraies à nettoyer et replanter; les miconias à arracher , les tarameas, a récolter, la fourmi de feu à combattre , les bulbuls à chasser... et des salades à planter ( 4000 Fcp le kilo en grande surface) etc...J'entends toute la clique de"défenseurs des droits de l'homme" socialos bobos qui nous gérent depuis 40 ans: "atteinte à leurs droits et à leur liberté". Vite changeons ces lois mortifères pour nous, les travailleurs et honnêtes gens.Et les bobos à la guillotine.

14.Posté par Diké le 23/03/2017 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux de Faa'a je les connais . 80 % souhaiteraient avoir un travail, fonder une famille, avoir leur petit logement. Pas de travail, "oisiveté, mère de tous les vices" . Il y aura toujours un pourcentage d'irréductibles têtes de C , comme partout. Les dizaines à qui j'ai pu fournir un travail ici, ou envoyé travailler à Nouméa, ou convaincu de faire le GSMA ou de s'engager me remercient aujourd'hui. "sans toi on serait dealer ou à Nuutania". Le problème est social et politique, si on avait 300.000 touristes , comme prévu en 2000!! on pourrait fournir plusieurs dizaines de milliers d'emplois. ( Peaucelier, 08/2000 Tahiti Pacifique "si on y arrive pas, on est des nuls") Plus aucun projet de développement le jour du TAUI!!!. en plus de la chute du Dollar par rapport à l'Euro. Nous sommes trop cher, et nos politiques sont des grabataires.
Comment s'en sortir quand à OREMU , à Puuraï, du plus vieux au plus jeune tout le monde fume. environnement familial pourri, pas d'avenir!

15.Posté par Rua vai le 23/03/2017 20:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiama , C plutôt ta vu combien de mort lié à l''''alcool ? imbécile

16.Posté par Diké le 23/03/2017 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Baclofène à forte dose pour tout le monde.

17.Posté par Dave 22 le 24/03/2017 01:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Woah...
Moi perso je ne juge personne car ce n''est pas mon boulot ! Mais mea ma il ne faut pas se leurrer ouvrez les yeux et cherchez le pourquoi du comment. D''un côté il y a les fénéants et de l''autre les personne qui cherchent qu''à survivre.asuiv

18.Posté par Dave22 le 24/03/2017 01:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...suite
Donc ce qu'il faut faire c'est créé des emploies et des activités ou rassemblement spotif pour justement eviter UN PEU deja tt ce qu'il y a aujourd'hui. N'êtes vous pas d'accord ? Moi je suis passer par la avc bien des jeunes mais aujourd'hu

19.Posté par Dave 22 le 24/03/2017 01:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

... Mais aujourd'hui je m'en sors mieux 💪💪👂👂👂👂merci a ceux qui comprendront mon message....
FAAITOITO TE UI API MAOHI

20.Posté par Perso le 25/03/2017 13:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh mea si p vous les donner du travaille a c jeune la sa va tous changer leur vie.
Il faut aussi se mettre a leur place.
yon na qui vons fa''ino les jeune pourquoi?
Parce qu''ils on tous se qui leur fo ils on un travaille etc...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance