Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La TEP change totalement de gouvernance



Marc Chapman, président de la TEP et Thierry Trouillet, directeur général de la société d'économie mixte.
Marc Chapman, président de la TEP et Thierry Trouillet, directeur général de la société d'économie mixte.
PAPEETE, 22 avril 2016 - Marc Chapman est élu président du Conseil d’administration de la société d’économie mixte Transport d'Énergie électrique en Polynésie (TEP), tandis que Thierry Trouillet en prend la direction générale.

Au terme d’un conseil d’administration qui aura duré près de deux heures, vendredi matin, Marc Chapman a été élu PCA de la société d’économie mixte locale Transport d'Énergie électrique en Polynésie (SEML TEP), en remplacement de Bruno Marty, débarqué en mars. La direction générale de la SEM est retirée à Guy Stalens et confiée à Thierry Trouillet. Ce dernier retrouve un établissement dont il connaît bien le fonctionnement pour en avoir été le P-dg jusqu’en 2014. Epilogue d’un bras de fer entre le ministère en charge des énergies et la TEP, au capital de laquelle le Pays représente 51%. La SEML a pour mission d’installer et de gérer le réseau de transport d’énergie électrique en haute-tension sur l’île de Tahiti.

Le duo Marty-Stalens, placé moins d'une semaine avant la chute du gouvernement Flosse, début septembre 2014, n’aura pas accompli deux ans à la tête de la société. Bruno Marty avait été débarqué début mars, sur décision du gouvernement alors que Nuihau Laurey lui demandait depuis plusieurs semaines, en vain, la tête de son directeur général, Guy Stalens.

Marc Chapman, ancien président de l’Office des postes et télécommunications (OPT), accède à cette charge moyennant une indemnité de fonction de 250 000 Fcfp. "C’était ça ou des jetons de présence", nous explique un administrateur du Pays, avant de relativiser : "Mais il faut savoir que les indemnités cumulées du DG et du PCA sont aujourd’hui en-deçà de celles perçues par d’anciens DG. Nous sommes largement dans la norme".
De son côté, Thierry Trouillet avait remplacé Alban Ellacott à la direction générale de la TEP où il était resté en poste jusqu’en 2014. Il avait rejoint le ministère en charge des Energies, en tant que conseiller technique pour Nuihau Laurey. Poste qu’il a occupé jusqu’à son retour à la direction générale de la TEP, vendredi.

Les membres du Conseil d’administration de la TEP

La société d’économie mixte locale Transport d'Énergie électrique en Polynésie (SEML TEP) compte 15 administrateurs, dont huit désignés par le Pays qui en détient 51% du capital :

Marc Chapman : président
Nuihau Laurey : ministre en charge des Energies
Teva Rohfritsch : ministre de la Relance économique
Tearii Alpha : ministre du Logement
Albert Solia : ministre de l’Equipement
Henri Flohr : élu (RMA) à l’Assemblée de Polynésie française
Anthony Jamet : administrateur, président du syndicat Secosud
Grégoire de Chillaz : P-dg du groupe EDT Engie, représentant de Marama Nui
Yvonnick Raffin : Directeur de la stratégie d’EDT Engie
Eric Courbier : Directeur administratif et financier d’EDT Engie
François Dupont : Directeur technique d’EDT Engie
Patrick Desfour : Responsable d’exploitation des réseaux d’EDT Engie
Yann Jacquemin : Agence française de développement (AFD)
James Estall : P-dg de la SAS Océanienne de capital investissement (Banque Socrédo)

"Faire en sorte que la TEP soit l’acteur public majeur de la transition énergétique" (Nuihau Laurey)


Le conseil d’administration vient de procéder à un renouvellement d’ensemble à la tête de la TEP. Quels en sont les enjeux ?


Nuihau Laurey : J’avais indiqué que je souhaitais une nouvelle direction à la tête de la TEP pour impulser une nouvelle dynamique et surtout s’inscrire dans le cadre du plan de transition énergétique présenté en novembre dernier. Le gouvernement a donc proposé la nomination en tant que président du Conseil d’administration de Marc Chapman – qui a de l’expérience dans ce domaine – et de Thierry Trouillet, comme directeur général. Thierry Trouillet a déjà dirigé et modernisé la TEP pendant de nombreuses années : il en a été le P-dg, le directeur financier, le directeur techniques. Il connaît bien l’outil. C’est la raison pour laquelle nous pensons que c’est la personne la mieux qualifiée pour faire fonctionner la TEP et surtout l’inscrire dans cette transition énergétique que nous souhaitons.

Cette nouvelle dynamique ne pouvait-elle pas être insufflée par M. Stalens ?

Nuihau Laurey : Nous avons laissé fonctionner l’ancienne direction pendant plus d’un an et demi. J’ai demandé à ce que le chantier de la boucle nord soit inscrit dans le contrat de projets ; j’ai demandé à ce que l’on nous fournisse des éléments financiers et techniques ; j’ai beaucoup attendu… Compte tenu de l’absence de fourniture de ces données j’ai demandé à ce qu’un nouveau directeur général soit nommé. L’ancien président du CA (Bruno Marty, ndlr) a choisi de ne pas le faire. Lorsque l’actionnaire majoritaire est en désaccord avec la gestion d’une société il y a bien évidement changement de direction. Le nouveau président du conseil d’administration et le directeur général de la TEP ont été désignés à l’unanimité des membres présents, ce matin.

Quelles sont les missions de la nouvelle équipe de direction à la TEP ?

Nuihau Laurey : Faire en sorte que la TEP soit l’acteur public majeur de la transition énergétique. Et que les grands projets qui sont attendus depuis longtemps – je parle notamment du chantier de la boucle nord – soient inscrits le plus vite possible au contrat de projets, parce que les crédits ont été délégués et sont donc présents. Ce sont des investissements importants (5 milliards Fcfp, ndlr) qui permettront de la création d’emploi et la sécurisation de l’alimentation électrique de l’ensemble de l’île de Tahiti. Il y a de vrais sujets sur la table. On souhaite que la TEP soit un acteur de premier plan dans ce domaine.

Secosud fait partie de ces sujets, sur la table ?


Nuihau Laurey : Secosud est un sujet. Nous avons d’ailleurs proposé la nomination du président de Secosud, M. Anthony Jamet, le maire de Taiarapu-Est, au conseil d’administration de la TEP. C’est ce qui a été fait ce matin. Nous souhaitons aussi que Secosud soit partie-prenante à la stratégie de la TEP et que le cahier des charges et la désignation d’un nouveau concessionnaire pour Secosud se fasse le plus rapidement possible. Il y a déjà eu trois reports, nous allons vers un quatrième : il faut absolument que ce dossier soit réglé le plus rapidement possible maintenant.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 22 Avril 2016 à 13:51 | Lu 3917 fois






1.Posté par Mathius le 22/04/2016 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

houuuuuuuu!!!!! Mais il y a des politiques qui doivent pas être content, est ce que le systeme clientélisme électoral changeraient ? L'avenir nous le dira.

2.Posté par VAVAHI le 22/04/2016 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@1 tu te trompes, le système clientélisme va démarrer maintenant . Si le ministre de l'EDT Nuihau souhaitais vraiment que la TEP soit l'acteur de premier plan il aurait du mettre les recommandations de La CRE dans ces avenants 17 et 17B. En plus Le ministre de l'EDT dit que son Nouveau Président de la TEP Engie Chapman et son ex Conseiller Trouillet ont "été désignés à l'unanimité". Cela veut dire EDT/ENGIE aussi à voté pour celui qui traitait avec eux pour les avenants 17 et 17b en tant que conseiller du ministre de L'EDT Nuihau????Mario Banner fout le nez dedans.

3.Posté par Charantais le 22/04/2016 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De son côté, Thierry Trouillet avait remplacé Alban Ellacott à la direction générale de la TEP où il était resté en poste jusqu’en 2014. Il avait rejoint le ministère en charge des Energies, en tant que conseiller technique pour Nuihau Laurey. Poste qu’il a occupé jusqu’à son retour à la direction générale de la TEP, vendredi.
=> pantouflage !!!

4.Posté par Mathius le 23/04/2016 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vavahi, franchement vous avez tous la mémoire courte, la TEP ã été conçu que pour le clientélisme politique.Personnellement je la crois pas utile au Pays . vous êtes trompé de direction en prenant Tina comme porte voix. Si c'est vraiment le prix de l'électricité qui est en cause, il suffit de faire une véritable association de consommateurs et d'agir en conséquence . Au besoin de saisir les tribunaux compétents. Mais de grâce la TEP ã toujours servie les interets de quelque uns.
Au moins Laurey viens de faire bouger les lignes si c'est dans un mauvais sens alors la justice le dira, bien-sûr si elle est saisi, mais par qui?

5.Posté par Mahe le 23/04/2016 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais n'était-il pas question qu'Engie sorte totalement du capital de la TEP pour éviter les conflies d'intérets ?
http://www.tahiti-infos.com/Electricite-une-nouvelle-ere-commence-en-Polynesie_a145297.html
Mais que fait notre ministre ?

6.Posté par LOL!! le 23/04/2016 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est excellent dans cette affaire, c'est que M. TROUILLET est incontestablement la pantoufle en chef, car quand il était au Ministère de l'EDT avec NUIHAU son mentor, il traitait bien souvent directement avec la TEP en outrepassant le Service des Energies. Et tous les membres du CA qui ont voté sont pénalement responsables en raison de leur complicité, car il ne peuvent pas nier cet état de fait, d'autant plus que les réseaux sociaux les ont prévenus bien avant le déroulé du CA. Et comme ils ont voté à l'unanimité, on a tous les noms de ces complices de Pantouflards.

Quand la justice sera saisie sur ce dossier et ça ne saurait tarder, sur la base de l'article 432-13 du code pénal qui traite les délits de pantouflage, on a :

14 membres du CA dont on a les noms (c'est écrit dansz l'article lol)* 200 000 € d'amendes = 2 800 000 € ou 334 128 878,28 F.CFP qui vont rentrer dans les caisses du Pays.
Et sur la base de ce même texte, les pantoufles sont punis à 3 ans d'emprisonnement au minimum.

EREKA !! On a enfin trouvé LA solution pour renflouer les caisses et épurer la vie politique du pays !!!! Merci NUIHAU, t'es un bon!!!
Allez, soyez gentil, continuer dans cette voie messieurs ...

7.Posté par dad987 le 23/04/2016 16:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la real politic. La TEP doit rester à la botte de politiciens et sa direction couvrir leurs turpitudes ou en endosser la responsabilité contre grasse rémunération.. Certains ont ce genre d''âmes de méprisables valets.

8.Posté par Suite de Lol! le 23/04/2016 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand la justice sera saisie sur ce dossier et ça ne saurait tarder, sur la base de l'article 432-13 du code pénal qui traite les délits de pantouflage, on a :
14 membres du CA dont on a les noms (c'est écrit dans l'article lol)* 200000 € d'amendes = 2800000€ ou 334128878 F.CFP qui vont rentrer dans les caisses du Pays.
Et sur la base de ce même texte, les pantoufles sont punies à 3 ans d'emprisonnement.
EREKA ! On a enfin trouvé LA solution pour renflouer les caisses et épurer la vie politique du pays !!!! Merci NUIHAU, t'es un bon!!!
Allez, soyez gentil, continuer dans cette voie messieurs et mesdames qui gèrent le pays, la solution est là!
Cf : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000032441392&dateTexte=&categorieLien=id
LOL

9.Posté par serrigny21 le 24/04/2016 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CA de 14 membres c'est bon la galette.......J'espère qu'il cotisent à notre chère CPS......

10.Posté par Mo''''o le 24/04/2016 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ lol.
Tes calculs sont faux, je crois bien que t'as oublié de prendre en compte la "Pantoufle en chef" lol! :-) Il n'est pas membre du CA le TROUILLET, et il faut rajouter de l'oseille dans tes amendes.
Dans un esprit de solidarité, des têtes vont tomber ... à l'unanimité.

11.Posté par taramea le 25/04/2016 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faaitoito TEP ma, parce que Tina Cross, c'était pas le bon cheval. Comment on appelle celui qui donne et en même temps, c'est lui qui reçoit ? La fête va bientôt commencer. Nuihau, avant de quitter son poste de ministre, doit caser ses copains/coquins, et dire que ces zozos là ne cessaient de cracher sur leur "vieux lion", espéront que la justice mettra son nez dans cette affaire au même titre que la vaisselle de la présidence.

12.Posté par MDR le 25/04/2016 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@LOL : et c'est pas tout, le pays va aussi se renflouer grâce à Marty, qui a réussi le tour de force d'être dirigeant de la SPRESS (un des principaux acteurs du BTP et des réseaux électriques), puis ministre de l'équipement et de l'énergie, puis DG du LABO TP et président de la TEP (principal client de la SPRESS, à qui elle a épongé une ardoise au passage). Décidément on n'en sort pas... Le Pays est sûrement trop petit pour trouver des gens compétents et non intéressés.

13.Posté par Mathius le 25/04/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@LOL, mais où est la prise illégale d'intérêts ? Le pantoufflage est un délit bien défini, et je ne vois pas comment tu arrives à cette conclusion par un raisonnement purement juridique. Comment demontres tu l'intérêt particulier de Trouillet et du ministre dans cette affaire, Merci pour ton éclairage.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance