Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"La Pétillante", devenue Tahiti soft drink, lance une nouvelle limonade



"La Pétillante", devenue Tahiti soft drink, lance une nouvelle limonade
PAPEETE, le 21 juin 2016 - Fabricantes de glaces, sorbets et sirops, La Pétillante est restée en sommeil pendant plus de 20 ans. En 2005, elle a été reprise par l’un des petits-fils du fondateur. Elle vient de lancer une limonade made in fenua, Tahiti Li’mona, et envisage la fabrication de boissons naturelles au noni et aux fruits frais.

"Cela fait une semaine que les limonades sont en magasin. C’est l’aboutissement de six mois de développement", indique Franck Delhay, le directeur commercial de Tahiti soft drink. "Six mois au cours desquels on a mis au point la recette, déployé le savoir-faire, conçu les étiquettes, réglé les problèmes de machines..."

Au total, quatre parfums sont disponibles : fraise, ananas, bubble gum et citron menthe. "Quatre autres devraient bientôt sortir : gingembre, lemon, orange et mix de fruits." La machine est capable de produire 1 500 bouteilles à l’heure.

Un peu d'histoire

Tahiti soft drink est la descendante de La Pétillante, créée en 1945 par Daphnis Blanchard et son petit frère Berthy. Elle est même la descendante de Nahoata, une petite boutique d’alimentation. Franck Delhay est un amoureux de l’histoire en général et de celle de La Pétillante en particulier. Il s’est plongé dans les archives avant de s’engager dans le projet de fabrication d’une limonade contemporaine. Il raconte : "D’abord, il y a eu un magasin, Nahoata, situé un peu avant l’actuel laboratoire d’analyse à l’angle de la rue qui mène à l’hippodrome sur la route de Pirae. Au fil du temps, les deux frères ont élargi leur domaine d’activités. Ils se sont lancés dans la préparation de limonades et de soft drink."

Une usine a vu le jour à côté du magasin d’alimentation. Elle a été montée sur 3 000 mètres carrés environ. "C’était exceptionnel pour l’époque, alors que les moyens de communication était encore réduit. On composait le 7 PIRAE pour joindre La Pétillante", s’amuse Franck Delhay. Le projet était exceptionnel par la taille et par l’audace d’une telle entreprise. "En cas de panne de machine par exemple, il fallait être patient, les liaisons maritimes avec l’Europe prenaient deux à trois mois ! ", rappelle Franck Delhay.

La Pétillante signa ensuite des contrats de licence avec différentes marques prestigieuses internationales comme 7 up, Pepsi cola, Orangina, Pssst… Dans les années 1980, pour des raisons familiales, la société fut finalement mise en sommeil. Jusqu’à ce que l’un des petits-fils, un employé de banque du nom de Berthy Francis Blanchard, reprennent le flambeau avec sa femme Meherio. C’était en 2005. La Pétillante est devenue Tahiti soft drink et la fabrication de sirop a été relancée. Toujours dans les locaux de son aînée.

Trouver les bons parfums

"Il a fallu moderniser l’outil de production. Trois petites lignes d’embouteillage ont été achetées. Il a aussi fallu trouver des parfums plébiscités par les Polynésiens, travailler les saveurs." Cinq parfums ont été retenus : fraise, grenadine, ananas, bubble-gum qui plaît beaucoup aux enfants et citron menthe sui séduit plutôt les femmes. Une fois les sirops lancés et les ventes stables, Berthy Blanchard a quitté son emploi pour se consacrer à sa nouvelle société. C’était en 2014. Vingt-cinq mille bouteilles sortent tous les mois.

Tahiti soft drink multiplie ses recettes comme La Pétillante en son temps. La limonade vient de sortir. Des boissons naturelles au noni viendront bientôt s’ajouter à la liste aux côtés de jus de fruits.

Contact

Facebook : ESKI @tahitisoftdrinksiropeski
Tél. : 40 42 70 74
eski@mail.pf


Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 21 Juin 2016 à 15:33 | Lu 4698 fois






1.Posté par darkvador le 21/06/2016 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive le diabète! Après on s'étonne des maladies induites par la consommation excessive de sucre. A quand le biberon au li"mona?

2.Posté par TAAHOA le 21/06/2016 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me souviens d'une boisson qui s'appelait, si mes souvenirs sont bons, SINALCO. Elle avait un très bon goût.

3.Posté par mozz le 22/06/2016 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En espérant que ce n'est pas encore une succursale au proprietaire du royal tahitien! Méprisant cette homme, beurk

4.Posté par Faut pas pousser! le 22/06/2016 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sucre reste décidément le seul avenir bankable de l'industrie de notre Pays....

5.Posté par ariitaia le 23/06/2016 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant mozz, le propriétaire du Royal Tahitien créé des emplois, tu fais quoi pendant ce temps ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance