TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Mardi 25 Novembre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

La Maison Familiale et Rurale Filles de Papara ouvrait ses portes aujourd'hui




La Maison Familiale et Rurale Filles de Papara ouvrait ses portes aujourd'hui
La journée portes ouvertes organisée par la MFR Papara Filles a accueilli un large public présent pour soutenir cette organisation associative reconnue d’utilité publique. Présentée plus comme une école de la seconde chance, cette structure dirigée par Mme Honorine Desroches permet aux jeunes Polynésiennes en marge du système éducatif de s’épanouir au sein d’une formation et d’une équipe polyvalente, pluridisciplinaire et dévouée.
Ainsi, des stands sur lesquels étaient exposés leurs savoirs faire ont permis d’apprécier le potentiel de ces élèves qui se projettent déjà vers l’avenir avec plus de conviction et de certitudes. D’autres ateliers étaient destinés à informer le public sur les formations proposées.
L’art culinaire qui est une formation assurée par la MFR a fait l’unanimité lors de la dégustation proposée, plus besoin de faire la queue pour avoir un plat, « pau » voilà le mot qui a retenti.
La Maison Familiale et Rurale n’est pas un concept local et trouve son origine en métropole, le succès et la pertinence de ces associations ont traversé les frontières pour arriver en Polynésie Française en 1980. Il existe plus de 1000 Maisons familiales et Rurales réparties dans le monde entier collaborant afin d’aider la jeunesse à s’insérer au mieux dans la vie active. La convention quinquennale tripartite (Etat/Pays/CPMFR) signée en Juillet 2009 limite le nombre d’inscription à 480 élèves.
« Le soutien sans faille de l’Etat et du Pays a permis l’implantation de 8 MFR à Papara (garçons/filles), Vairao (garçons/filles), Huahine, Tahaa, Hao et Rurutu, il est nécessaire que cette collaboration tripartite perdure afin d’assurer un avenir serein en faveur de nos jeunes. Il est important aussi de souligner le rôle du ministère de l’agriculture sans lequel la mise en place d’une classe de soutien ou « remise à niveau » n’aurait pas vu le jour », précise le président du Comité Polynésien des Maisons Familiales et Rurales M. Albert Desroches. Le Ministre des Ressources Marines, M. Temauri Foster a tenu à soutenir cette manifestation qu’il juge « nécessaire afin d’assurer une égalité des chances pour tous ».
Cette formation par alternance, se déroule sur 13 semaines de formation/internat pour 28 semaines de stage, mais la spécificité est l’implication des parents au sein même de l’association et de l’accompagnement de leurs enfants.


En outre, avec la création du « label bio » les agriculteurs pour pouvoir prétendre à l’obtention de la certification doivent pouvoir justifier de conditions d’exploitations exemptes de produits chimiques. Cette labellisation est un gage de qualité pour le consommateur. Les MFR ont commencé à mettre en place une formation agricole basée sur des techniques plus soucieuses de l’environnement.

L’ambiance conviviale et l’investissement des jeunes ont permis le bon déroulement du programme de la journée et a affirmé l’utilité d’une telle structure associative.

Rédigé par Communiqué MRM le Mardi 19 Avril 2011 à 17:11 | Lu 1058 fois


Notez

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012