TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La France a triplé le nombre de ses frappes aériennes depuis l'offensive sur Mossoul




La France a triplé le nombre de ses frappes aériennes en appui des forces irakiennes depuis le début de l'offensive pour la reprise de la ville de Mossoul au groupe Etat islamique (EI), a annoncé jeudi le porte-parole des armées.
Ses avions de chasse - basés en Jordanie, aux Emirats arabes unis et sur le porte-avions Charles de Gaulle en Méditerranée - ont réalisé 75 attaques au total en Irak et en Syrie entre le 17 octobre, date du début de l'offensive, et le 1er novembre, dont 63 dans la région de Mossoul, a précisé le colonel Patrik Steiger au cours du point de presse hebdomadaire de la Défense.
La cadence des frappes a reculé depuis quelques jours du fait d'une "accalmie" dans les opérations terrestres après une "première phase de progression rapide" des forces irakiennes, a-t-il expliqué. 
Du 26 octobre au 1er novembre, 17 attaques ont ainsi été effectuées, dont 13 autour de Mossoul sur des pièces d'artillerie ou des positions renforcées de l'EI à proximité de la ligne de front. 
Ces derniers jours ont été marqués par "une résistance plus solide de Daech (acronyme arabe de l'EI)", a relevé le porte-parole de l'état-major des armées. "Les forces (irakiennes) commencent à entrer dans des zones urbanisées", ce qui va réduire aussi le nombre des opérations aériennes, a-t-il noté.
Dans les territoires reconquis, les forces irakiennes doivent également débarrasser routes et maisons des multiples pièges et engins explosifs laissés par l'EI.
Les quatre canons Caesar déployés par l'armée française à Qayyarah (60 km au sud de Mossoul) ont procédé pour leur part à 37 missions de tir du 26 octobre au 1er novembre, une activité du même ordre que la semaine précédente (35).
Ces pièces d'artillerie - d'une portée de 40 km -  ont pour objectif d'empêcher des infiltrations et des opérations de harcèlement de l'EI (tirs de mortier, voitures piégées, etc.) à l'arrière des  lignes irakiennes et n'ont donc pas vocation à avancer vers Mossoul, a noté le colonel Steiger.
avec AFP

Rédigé par RB le Jeudi 3 Novembre 2016 à 04:56 | Lu 183 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance