Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La CGPME se retire des réunions de la PSG



Christophe Plée, président de la CGPME
Christophe Plée, président de la CGPME
PAPEETE, le 22 juin 2016. La CGPME a annoncé ce mercredi qu'elle se retirait des réunions de la PSG.

Vendredi dernier, le Medef annonçait qu'il allait participer de nouveau aux réunions organisées par le gouvernement. L’organisation patronale se disait "satisfaite" que leurs "attentes" aient été entendues. Deux jours plus tôt, la CGPME et le Medef avaient été reçus par le président du Pays et plusieurs membres du gouvernement. Cette rencontre n'a pas été vécue de la même manière par la CGPME puisqu'elle a annoncé qu'elle avait décidé "de suspendre sa participation aux travaux relatifs à la réforme de la protection sociale généralisée", annonce-t-elle dans un communiqué. "Cette décision est directement liée à l’annonce faite lors de cette réunion, selon laquelle aucune réforme fiscale ne sera mise en place pour accompagner la réforme de la PSG vers un élargissement de l’assiette fiscale, dont les objectifs sont le sauvetage des comptes de la maladie et la sauvegarde du coût du travail". "La CGPME de Polynésie Française s’inquiète des conséquences d’une telle décision, qui condamne d’ores et déjà la réforme de la protection sociale généralisée telle qu’elle avait été pensée et comprise par les partenaires sociaux", précise un communiqué envoyé à la presse.
Christophe Plée a justifié un peu plus longuement cette position dans une "lettre d'informations", lisible sur la page Facebook de la CGPME.


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 22 Juin 2016 à 17:13 | Lu 2143 fois

Tags : CGPME, ECONOMIE, PSG






1.Posté par zozo le 22/06/2016 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voilà ,PARIS a payé pour le RSPF , la présidentielle c'est dans moins d'un an, du coup les réformes ont s'assoie dessus et on attend le futur président et gouvernement pour aller faire la manche?Après c'est les élections ici bis répétitas

E FRITCH a besoin de sponsort pour le RMA . Les médecins ,les 200 familles bref tout ceux qui soutenaient G FLOSSE et qui ne veulent pas voir leur gateau diminuer.

Rien de neuf de la bonne vieille politique à la polynesienne. Tant que PARIS continuera à payer rien ne se fera ici !!! Espérons que le futur président de la république aura retenu la leçon et qu'il coupera les vivre. C'est le seul service à rendre à la polynésie

2.Posté par Popol le 23/06/2016 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Message au gouvernement : si votre unique objectif est d'augmenter nos annuités de travail de 35 à 40 ans sans instaurer un financement de la branche maladie par un impôt. Sachez qu'on ne vas pas se laisser faire.

3.Posté par TAAHOA le 23/06/2016 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RIEN DE BON LA CGPME. COMME DES MARIONNETTES. IDEM POUR LE MEDEF

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance