Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Boite à lire : échangez vos livres



Les enfants de la classe de Théâtre ont eu la chance d'être les premiers à ouvrir la boite à lire et à découvrir ses trésors.
Les enfants de la classe de Théâtre ont eu la chance d'être les premiers à ouvrir la boite à lire et à découvrir ses trésors.
PAPEETE, le 10 novembre 2016 - C'est une idée originale et solidaire qui va plaire à tous les amoureux de la littérature : la première Boite à lire de Polynésie sera inaugurée ce lundi 14 novembre au Conservatoire. Le concept est simple : on dépose ses vieux livres qui trainent dans la boite et on prend les livres qui nous font envie. Une fois terminés, on les y replace pour les suivants !

La première Boite à lire de Polynésie sera ouverte ce lundi 14 novembre, au premier étage du conservatoire près des bureaux de la direction. Qu'est-ce qu'une boite à lire ? Ce concept né aux États-Unis fait des émules en Polynésie, avec la première initiative locale du genre à mettre au crédit du conservatoire artistique de la Polynésie française. Le concept est simple : les familles offrent à la communauté leurs livres qui traînent en les plaçant dans une boite spéciale. Les lecteurs peuvent ensuite se servir, entendu qu'ils rendront les livres à la Boite à lire une fois terminés

L'idée devrait rendre service à beaucoup de familles librivore car les livres coûtent chers, et une fois achetés ils restent souvent sur une étagère sans être lus une seconde fois… À l'ère de l'économie collaborative et du partage de la culture, des initiatives comme Polynélivre ou cette Boite à lire sont aussi une bonne façon d'éviter les gaspillages de papier et sauver des arbres !

Une initiative solidaire

Cette boite à lire a été construite sur mesure par les agents techniques du conservatoire avec des matériaux récupérés. L'idée vient d'une maman d'élève, Patricia Dybman, et a été reprise avec enthousiasme par la direction. Elle a été alimentée avec ses premiers livres par les familles du conservatoire… Bref, dès sa genèse le projet est collaboratif.

L'initiatrice du projet nous raconte comment tout a commencé : "Quand j'ai découvert les boîtes à lire, j'ai trouvé l'idée géniale, généreuse, et en plus facile à mettre en oeuvre. J'ai tout de suite pensé au Conservatoire, un haut lieu de la culture, pour mettre ça en place. Et ils ont tout de suite été partants. C'est super !"

"Il y a 1600 enfants qui assistent aux cours du conservatoire" nous explique le responsable communication de l'institution, Frédéric Cibard. "Nous voulons toujours les encourager à lire. Pas forcément de la littérature d'ailleurs, juste ouvrir un livre. En plus le projet est fondé sur la générosité, on partage et on se sert."

Il a d'ailleurs un message à faire passer : "Nous attendons vos livres, et nous espérons qu'il y aura beaucoup de belles rencontres entre des auteurs et des enfants, ados ou adultes qui utiliseront cette boite à lire !"

La page Facebook : Boite à lire Tahiti

Parole à : Ethan et Roxana

Qu'avez-vous pensé de la Boite à lire que vous venez de découvrir ?
(À l'unisson) C'est bien !
Ethan : On peut faire des échanges, et pour les petits, ça peut les aider à apprendre à lire. Mais pas pour nous hein ! Moi je lis un peu, j'ai beaucoup de livres à la maison, mais je préfère les bandes dessinées japonaises.
Roxana : Je vais utiliser la boite. J'ai amené des livres avec ma maman, et j'espère que les autres vont aussi en apporter. J'adore lire !

Vous pensez que c'est bien de partager au lieu de toujours acheter ?
Ethan : Il faut dire qu'à Tahiti il n'y a qu'un seul conservatoire, il n'y a pas beaucoup d'endroit pour échanger ses livres. L'idée est bien. Ça évite les dépenses, on ne gaspille pas.
Roxana : Je pense que c'est bien, on peut économiser pour son enfant, et acheter plus de livres !

Une boîte à lire, c’est quoi ?
Comment partager des livres et leur donner une nouvelle vie ? Ce concept, aussi appelé "Bookcrossing", a été créé aux États-Unis en 2001. Il s’agit d’échanger des livres de manière libre et gratuite en les déposant dans un lieu public et d'en déposer d'autres à la place.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 10 Novembre 2016 à 16:36 | Lu 3120 fois







1.Posté par sandrine le 11/11/2016 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bonne initiative, génial !

2.Posté par terminator le 11/11/2016 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans tous les pays "normaux " il y a une bibliothèque.
Pourquoi pas ici ??

3.Posté par Kaddour le 14/11/2016 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour cette initiative !!!
Car , entre nous, quand on voit les taux de taxations sur les livres, on ne peut que douter des intentions "livresques" de nos dirigeants .... Il est vrai aussi que des gens qui lisent sont plus... difficile... à manipuler !! LOL

4.Posté par tutua le 14/11/2016 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vas y Terminator, crée ta bibliothèque, ça intéressera forcément quelqu'un ...

5.Posté par Pascale le 14/11/2016 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Terminator bien sùr qu'il y a des bibliothèques ici ..!!!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance