TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Vendredi 31 Octobre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

L’offre polynésienne doit correspondre aux attentes des touristes




Marcel Tuihani accompagné notamment de Brigitte Girardin, représentante spéciale de la Polynésie française à Paris au salon Top Resa.
Marcel Tuihani accompagné notamment de Brigitte Girardin, représentante spéciale de la Polynésie française à Paris au salon Top Resa.
PARIS, jeudi 26 septembre 2013. Marcel Tuihani, ministre et porte-parole du gouvernement de la Polynésie française a participé ce jeudi à Paris, dans le cadre du salon du tourisme Top Resa, à un colloque organisé par la FEDOM (Fédération des Entreprises d’Outre-Mer) sur les enjeux du développement du tourisme d’Outre-mer. «Le sens de mon intervention a été de placer la responsabilité des hommes politiques dans le développement du secteur du tourisme et en particulier en Polynésie française», a indiqué Marcel Tuihani au terme de cette table ronde.

Même si le tourisme polynésien est effectivement sinistré : le territoire accueille en moyenne 160 000 touristes par an, ce qui était déjà le cas dans les années 1980, le ministre croit au développement de ce secteur. «La Polynésie demeure encore très attractive. Il nous appartient de présenter une offre qui corresponde aux attentes des touristes aujourd’hui» a-t-il déclaré. Marcel Tuihani a rappelé les atouts majeurs du territoire à commencer par sa diversité et sa singularité puisque la Polynésie couvre une surface aussi vaste que l’Europe. Le ministre a ajouté que le développement du secteur touristique deviendra immanquablement vecteur d’emplois : «Le secteur est sinistré et a perdu cinq à six mille employés. Il y a donc une marge de manœuvre qui permettra d’offrir des emplois dans ce secteur».

Le gouvernement Flosse s’est engagé dans un développement touristique d’envergure depuis son arrivée au pouvoir avec le projet Mahana Beach pour lequel le Pays est devenu propriétaire du site de l’ex hôtel Sofitel de Punaauia. Il lui faut désormais convaincre des promoteurs privés pour venir investir sur ce site pour construire et exploiter des hôtels, mais aussi mettre en place des activités de loisirs et édifier un mall de boutiques de luxe.

Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 26 Septembre 2013 à 16:53 | Lu 1198 fois



Notez


Commentaires

1.Posté par Pito le 27/09/2013 06:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas oublier aussi la possibilité pour les investisseurs de pouvoir construire un casino, car pour Tahiti c'est la seule solution d'avoir des touristes en masse. Malheureusement depuis un certain temps cette hypothèse semble oubliée il serait temps de mettre cela en route.

2.Posté par fenua le 27/09/2013 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci tuihani de nous rappeler qu'on a reculé de 30 ans en matière de performance!!
post1, oui tu as raison, c'est vrai que les américains voudront faire 8 h de vols pour flamber quand "la mecque" du jeu se trouve à 1h tout au plus...et chez eux!! Idem pour la Chine!!!
Encore un qui a tout compris!!!!

3.Posté par manoivi le 27/09/2013 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Contrairement à ce que dit madame Girardin, l'insuffisance de formation permet à certains de profiter du système tels ces croisiéristes qui voudraient payer à l'heure les prestataires des îles soit pour certaines prestations comme l'observation des baleines à cette époque, non pas 8 500 fcp par personne (le plus bas prix pratiqué dans notre île) mais à l'heure et avec leurs propres baleinières, ainsi ils vont entasser une vingtaine de personnes dans leur barcasses, et observer une heure à 2 000 fcp soit environ 100 fcp par passagers, mais de qui se moque-t-on, c'est ça le développement vu par certains de nos élus !!!

4.Posté par Substance le 27/09/2013 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'était pas le cas?

5.Posté par europe le 27/09/2013 09:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

6.Posté par emere cunning le 27/09/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@manoivi, il y a peut-être un juste milieu entre 8 500 et 2 000 F CFP qui attirerait beaucoup de touristes. Surtout pour ce type d'excursion que certains aimeraient offrir à leurs enfants ; c'est l'occasion ou jamais quand ils sont là, but they can't afford it, it's too expensive. Quoi que l'on dise, les touristes veulent payer un juste prix, tout comme nous lorsque nous partons en vacances.

7.Posté par manoivi le 27/09/2013 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre le prix du bateau et sa maintenance, celui du carburant qui n'est pas en détaxe pour de telles activités, le capitaine, et le plongeur qui encadre les touristes dans l'eau, à moins de payer tout ce petit monde au lance-pierres, il y à un juste milieu. Les prestataires locaux (8 500 fcp sans le carburant en détaxe) ont réussi à casser le monopole du prestataire extérieur précédent en cassant les prix (11 000 fcp avec carburant en détaxe auparavant), mais il na faut pas trop tirer sur la ficelle. D'ailleurs curieusement, et contrairement aux dires de certains, dans nos pensions, les touristes se plaignent rarement des tarifs seuls les personnes aisées, indexées, bénéficiant de 50% de réduction du salon, ont tendance à se plaindre (heureusement pas toutes), j'espère que tu ne fais pa...

8.Posté par Jeff le 27/09/2013 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’Industrie du tourisme est un peu le fer de lance de la mondialisation. De ce fait nous sommes constamment comparés par rapport à d’autres produits similaires. Alors, pour toutes les destinations à vocation touristique, être dans le bon rapport qualité prix est une exigence incontournable. C’est « LA » condition qui va déterminer le succès ou l’échec de la destination. On peut être chers et on peut être éloignés et difficiles d’accès, si le produit que nous offrons à le bon rapport qualité prix, si nous adaptons l’offre à la demande, alors il ne peut y avoir de doute, les touristes viendront.

9.Posté par Mike le 27/09/2013 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.000 Cfp font 23 Usd.....! On sait ce qu'on peut faire avec 2.000 cfp chez nous et on sait tout ce qu'on peut faire ailleurs avec 23 dollars Usd.

10.Posté par juju le 27/09/2013 22:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mieux vaut tard que jamais ! Il faut trouver un moyen de baisser le prix du billet d'avion deja. Pas la peine de casino par contre des aquaparc, des hotel sous l'eau, des centres dartisanats, des cours de danses, des sports extrêmes, des randonnées bien signalée...les idées ne manquent pas...et surtout des hôtels pour toutes les bourses...
Ne comptez pas sur les croisieristes...il font que les activités sur leur bateau et rien n'est facilité pour qu'ils dépensent aux escales. De toutes façons, c'est bien une des seules ressource pour le pays....c juste incompréhensible...
Fa'aitoito

11.Posté par Dam le 28/09/2013 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont gentils ces ministres d'aller expliquer en France ce qu'on devrait faire ici. On ne les voit pas beaucoup dans les îles, et ils ne connaissent la situation que dans leurs dossiers.
Il y a un seul problème aujourd'hui, c'est le prix du billet d'avion, arrêtez le massacre! Pour deux personnes, ça coute déjà cher, et pour une famille c'est hors de prix. Normal que peu de gens viennent, et qu'après il n'y aie plus de sous pour aller faire des tours ou manger au restaurant!! Bien sûr, c'est plus facile de parler autour d'une coupe de champagne que de s'attaquer à ATN, c'est toute la Polynésie qui galère depuis qu'il y a cette compagnie, tout ça pour quelques employés nantis.
Je ne vous pas du tout en quoi l'action de se ministre sert à quelque chose. Et vous ?

12.Posté par Slide le 28/09/2013 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce qu'il vaut mieux ;
10 touristes tres riches qui depensent chacun 300.000 cfp par jour sur 7 jours = 21.000.000 cfp
ou 10 touristes sac à dos qui depensent chacun 3.000 cfp par jour sur 7 jours = 210.000 cfp ???
Moralité de l'histoire: Les touristes riches se fichent pas mal si les billets pour venir chez nous sont chers. Ce qui les importe c'est tout le reste: Une ville touristique qui soit propre et belle ou on peut bien manger, bien s'amuser le jour et la nuit en toute securité, des paysages magnifiques et propres, des gens chaleureux et surtout aimables et souriants, bien sur des casinos, des golfs, plein d'activités et des choses interessantes a faire. Tout ce qui nous crée du boulot quoi !

13.Posté par rod le 29/09/2013 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors les touristes auront des billets discounts et les voyageurs polynésiens eux auront le prix fort
et bien moi je dit merci à ce gouvernement
et je saurais bien m'en rappeler aux prochaines elections

14.Posté par ritouf le 29/09/2013 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce raisonnement 10 touristes riches, 10 touristes bagpackers ne tient pas.

1/ Les investissements sont significatifs pour ce genre de clientele riche, et elle est reduite et tres demandee. Ce sont toujours les memes hotels qui captent ce segment. De plus, elle est tres volatile.

2/ Les touristes a budget reduit sont plethore, ils depensent peu, mais ils sont 100, 1000 fois plus nombreux que la clientele superieure, et s'accomodent de conditions de confort disparates, donc peu d'investissements, et plus de polynesiens profitent de cette clientele ---> un peu comme le tourisme local qui permet tant bien que mal aux pensions et restos de tourner!

Il faut un equilibre, tout simplement, et ne cracher ni sur l'un, ni sur l'autre. C'est comme ca que l'on dure et que l'on se maintient ou se develo...

15.Posté par Moana le 29/09/2013 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les riches avec leur jet privé, çà c'est bon !

pas les sacs à dos , enfin un tout petit peu mais pas beaucoup

lol

le titre : c'est la honte !!!!!!!!! on faisait quoi alors pendant 30 ans....ah oui , des palais et des jolies mairies...

16.Posté par emere cunning le 29/09/2013 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@manoivi, tant mieux si tes touristes ne se plaignent pas de ton tarif et en redemandent, c'est sûrement que ta prestation en vaut le coût ; je retire volontiers ce que j'ai avancé, à tort. Comme dit Jeff, quand il y a un bon rapport qualité/prix, la prestation se fait une réputation (si l'on peut dire) dans les agences de voyages et partout, et elle se vend sans problème.

17.Posté par MR TARTONPION le 02/10/2013 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, bonne question, qu'est ce qu'on a foutu pendant 30 ans ??
comment ça se fait qu'on se réveille que maintenant ???

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012

Publicité