Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L'importation de miel de nouveau autorisée en Polynésie



PAPEETE, le 22 juillet 2015. Depuis 2011, pour protéger les abeilles des maladies attaquant les ruches, seul le miel produit localement était autorisé à la vente sur le territoire. Depuis lors, la pénurie sur le miel est quasi constante. Ce mercredi, en Conseil des ministres un arrêté a été rédigé pour autoriser l'entrée de miel d'importation afin de combler les besoins locaux.

"Nous ne voulons pas pénaliser les consommateurs de la Polynésie. En tant que ministre de l'agriculture, je protège la production locale mais il me faut aussi regarder la cherté des produits que l'on trouve sur le territoire. Actuellement nous produisons entre 80 et 100 tonnes de miel par an et nous en consommons 125" explique le ministre de l'agriculture Frédéric Riveta suite au Conseil des ministres. On comprend avec ces chiffres pourquoi en Polynésie, le miel est un produit rare et donc extrêmement cher. Les prix ont même flambé ces derniers mois, au point de provoquer la colère des consommateurs.

La situation, tendue depuis longtemps en Polynésie française, sur ce produit pourrait peut-être se fluidifier. En conseil des ministres, ce mercredi, un arrêté a été adopté qui permet, dans certaines conditions, d'autoriser de nouveau les importations de miel sur le territoire ce qui n'étaient quasiment plus possibles depuis 2011 à cause de conditions sanitaires très restrictives (voir en encadré).

IONISATION DES ALIMENTS

Pourquoi devient-il possible aujourd'hui d'importer du miel sur le territoire alors que tout a été fait jusqu'ici pour épargner des maladies la production locale ? Frédéric Riveta répond que quelques pays européens dont la France, l'Allemagne et la Belgique ont autorisé l'ionisation de miel (voir encadré) un procédé qui permet de détruire bactéries et virus dans les aliments. Ce qui va permettre de réintroduire au moins en quantité suffisante la quantité de miel qu'il faudra pour satisfaire le marché local. "On ouvrira un quota d'ici la fin de l'année" poursuit le ministre, "L'objectif ce n'est pas de noyer notre territoire avec du miel qui vient de l'extérieur" explique encore Frédéric Riveta, "il faut 20 à 25 tonnes pour couvrir les besoins de la fin l'année".

Avant de prendre cette décision, Frédéric Riveta dit avoir rencontré les producteurs locaux de miel, du moins ceux qui ont accepté de répondre à son invitation. "Il vaut mieux ouvrir cette importation et la contrôler plutôt qu'il y ait des introductions frauduleuses" explique-t-il encore. Pour ce qui est des prix pratiqués sur le miel et leur flambée récente, le ministre estime qu'avec l'arrivée de miel de l'extérieur, les prix "devraient se régler d'eux-mêmes".



Raiarii Crawford, président du syndicat des apiculteurs.
Raiarii Crawford, président du syndicat des apiculteurs.
Réaction de Raiarii Crawford, président du syndicat des apiculteurs

Raiarii Crawford dénonce les dernières décisions prises par le ministre quant à l'importation de miel."Sur le fond, c'est vrai qu'il y a un débat et notamment le manque de miel pour les consommateurs. Par contre, sur la forme, je déplore l'autoritarisme du gouvernement. Au lieu d'organiser un débat on nous impose des importations. Avec la décision d'importer du miel ionisé, on risque de se retrouver avec du miel de synthèse provenant de Chine. Alors, qu'il faudrait que des importations "haut de gamme". Cela m'inquiète par rapport aux consommateurs qui vont se retrouver avec un miel traité avec des rayons dont on ne connaîtra pas la provenance. Où se trouve alors la qualité nutritive ? Demain, on aura besoin de nos abeilles pour le miel mais aussi pour la pollinisation, nous devons développer notre production de miel à Tahiti et faire des contrôles pour prévenir les maladies qui pourraient toucher les abeilles."

Propos recueillis par Noémie Debot-Ducloyer

L'ionisation des aliments

Il est prévu que le miel passe d'abord par un processus d'ionisation des aliments. Cela consiste à l'exposer à des rayonnements ionisants afin de réduire le nombre de micro-organismes qu'ils contiennent. Selon l’aliment, la ionisation prévient la germination, extermine les insectes (légumes), retarde la maturation (légumes), prévient les maladies (volaille) ou réduit les micro-organismes (herbes aromatiques).
En métropole, les denrées ionisées sont majoritairement les cuisses de grenouille congelées (370 tonnes en 2013), les herbes aromatiques séchées, épices et condiments (314 t), et la viande de volaille (7 t).

(Source : DGCCRF).

L'importation de miel de nouveau autorisée en Polynésie
Les maladies qui s'attaquent aux abeilles

La loque américaine est depuis 2011 considérée comme la principale maladie qui touche les abeilles en Polynésie. Cette même année, le renforcement des mesures de biosécurité aux frontières dû notamment à la maladie de la loque (arrêté N° 651 CM du 7 mai 1998) a débouché sur l'arrêt des importations de miel. En dépit de mesures d'encadrement strict par la réglementation des produits, cette loque américaine s'est attaquée aux ruchers de Huahine. Mais elle a atteint aussi les Australes : Raivavae est désormais infestée. '"Comment c'est arrivé là-bas, on ne le sait pas" remarque Frédéric Riveta. Toujours dans les Australes, la loque américaine s'est attaquée aux abeilles de Tubuai. Actuellement, un audit est en cours sur Tahiti "je suis à peu près sûr que Tahiti est infestée aussi", précise le ministre de l'agriculture.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 22 Juillet 2015 à 16:41 | Lu 3975 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par fiututafé le 27/07/2015 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@toki, dakodak sur ton comm..

26.Posté par fiututafé le 27/07/2015 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ emere haha, déjà tout vendu pei, çà part très très vite le meri..ona mau!!

25.Posté par fiututafé le 27/07/2015 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ cocoyotte, t'inkiètes, je suis open..le rivetta démontre son incompétence en la matière, 1- le secteur de l'apiculture n'est pas sa priorité, les apiculteurs fonctionnent sur fond propre, pas d'exonérat° sur le matos, pas de dispositif d'aide, si t'as pas de terre, ne te lance pas.2- prix excessif??abus? mise en place d'un tableau tarifaire, via les affaires économiques.. 3-On n'a pas su arrêter l'intrusion de miel infecté, illusion d'affirmer que l'importation sera sous contrôle..encore du blabla qui ne veut rien dire..c'est un mégalo qui ne sait pas écouter les professionnels..4-te conseilles vivement de lire le rapport 2012, très intéressant. Enfin, mon prix est bien exprimé en xpf, 3 autres ami pratiquent le même tarif..

24.Posté par Toki le 27/07/2015 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autorisé l'importation de miel c'est risqué d'importer les parasites et bactéries nocifs pour les abeilles du fenua. Au delà de la satisfaction économique du gouvernement, je pense que la santé des abeilles est beaucoup plus importante: sans abeille, il n'y a pas de pollinisation et donc pas de fruits, de légumes et autres. Comme le dit @fiututafé il y a des apiculteurs qui vendent leur miel à 1.500 XPF - 2.000 XPF la bouteille et d'autres qui exagèrent. Et s'il y a moins de miel en ce moment c'est dû aux fumigations faites à tout va qui ont détruit des ruches.
Importé du miel ionisé, ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur d'un point de vu nutritionnel puisque les propriétés principales du miel sont détruites... cela reviendrait à consommer un simple sirop aromatisé au miel.

23.Posté par coyote le 27/07/2015 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Fiufiu
Mes propos ne te sont pas hostiles, je voulais juste démonter un mécanisme : une mesure protectionniste pour se prémunir d’un risque sanitaire sur l’ensemble d’une filière, c’est une aide pour les apiculteurs, en sachant que production locale ne peut satisfaire la demande locale, la production est sûre d’être vendue et le risque sanitaire réduit, mais non certains profitent et augmentent les prix ! Sur le fond c’est scandaleux….Du coup, on rapporte du miel en « fraude » avec risque de se retrouver avec la loque ou le varoa….c’est vraiment se tirer une balle dans le pied, enfin ça on a l'habitudde : tourisme, vanille, noni, perles... .. Le miel a toujours été un produit « onéreux », si tu vends à 2000cf/l c’est raisonnable.( en PF s’entend)

22.Posté par emere cunning le 27/07/2015 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ fiututafé,
Et nous alors ? On aimerait bien aussi goûter à ton miel, où est ce qu'on peut s'en procurer ?
Quelle est ta marque, onatutafé, hope-ite-au ?

21.Posté par fiututafé le 25/07/2015 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ coyotte, tu t'inities, mais c'est génial? dans 3 ans on sera grand copain, car tu sauras de quoi je cause...En tous les cas, je ne suis plus à la phase initiation, mais à la phase dégustation de mon produit..le Yemen, c'était un exemple...Nous sommes dans le métier depuis maintenant 4 ans...et on en discutera autour d'une bonne citronade au miel, et suis sûr qu'on se marrera de tout çà...Manuia!!!

20.Posté par fiututafé le 25/07/2015 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je continues mon speech à mon poste 15, car effectivement cela peut prêter à confusion...je vends mon miel à 2000 xpf le kg garantie bio, et je tairais le lieu paradisiaque où je suis...maintenant, le fait que cet apiculteur vende la btl à 8000 xpf, n'exclut pas certaine interrogation, mais libre à lui de vendre au prix qu'il veut, et là où je voulais en venir, tu achètes, tout comme tu peux ne pas acheter??? LIBERTE aux consommateurs....

19.Posté par coyote le 25/07/2015 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiufiu je n'ai jamais dit le contraire, je respecte le travail des apiculteurs, j'ai moi même commencé à m'initier pour mon auto-consommation.....Ce que je dit c'est qu'à 8000 cfp le litre c'est une arnaque, c'est tout, que si le prix a pu monter jusqu'à là c'est pas par la qualité mais seulement en raison d'une "rareté" du produit qui découle seulement d'une mesure protectionniste ! Cette mesure visait à protéger la filière mais certains apiculteurs escrocs n'ont visiblement pas compris....La mortalité après les pulvérisations d'insecticide à bon dos.....;Et si tu penses que tu fais un produit de luxe mais que tu te moques des essences, c'est que tu n'as vraiment rien compris !!!! Ton miel du Yemen si c'est pas la bonne essence c'est pas le même prix !

18.Posté par TevaTamahine le 25/07/2015 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ wakrap, désolé mais tu as tout faux et je partage l'avis de @fiututafe. il ne s'agit pas de protectionnisme économique mais phytosanitaire donc de protection des ruchers. Le miel synthétique est de plus en plus répandu, facile à réaliser et indétectable aux contrôle de la répression des fraudes, la Chine a une grande expérience de ce produit exporté en fûts dans le monde entier pour être ensuite reconditionné. Même à un prix abordable tu te ais enfler, alors le miel local n'a pas à rougir de son prix.

17.Posté par fiututafé le 25/07/2015 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wakrap, t'es pas très cool, je t'expliques: l'apiculture est avant tout une passion, nous avons un faapu, et pas mal d'arbre fruitier, un ami de passage nous a proposé 1 ou 2 ruches, car çà peut nous aider, et nous voilà avec maintenant plusieurs ruches..et des arbres fruitiers qui nous donnent plus de fruit que d'habitude..les apiculteurs ne sont nullement une race supérieure mais tout simplement des passionnés comme toi sûrement un WAK..RAPPEUR..vois tu, lorsque j'ai envie de manger du homard de chez Y....T , et que malheureusement je ne peux pas payer, parce que trop cher, je n'achète pas, mais je ne râle pas..tu me files des boutons, lorsque je lis ton com. en parlant de "petit totalitaire", "protectionnisme", mon jargon à moi, c'est "bosse", et manges ce que tu peux acheter..POINT....toi tu veux acheter pour pas cher, et quand t'achètes pas c'est la faute à ceux qui triment pour ne toucher ne serait ce qu'un smig...parce que figures toi, une extraction de miel c'est 2 voires 3 fois dans l'année..on est loin d'être riche, mais je reste humble devant tant de belles choses que nous offrent les abeilles..

16.Posté par wakrap le 25/07/2015 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@fiututafé: " Tu es maître de ce que tu achètes" Justement non, à cause des petits totalitaires en ton genre je ne suis pas maître de ce que j'achète car je ne peux acheter ce que je veux. L'apiculture était un job comme un autre, rien de noble, les apiculteurs ne sont pas de race supérieure au commun des mortels; ils sont aujourd'hui tristement devenus une bande de parasites rentiers du fait du protectionnisme.

15.Posté par fiututafé le 25/07/2015 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben coyote, comme je l'ai dit plus haut, vous les consommateurs ne vous centrez pas autour de votre pito, qui a flingué les abeilles? les apiculteurs?ou encore une décision de nunuche du ministère de la santé, qui n'a pas su anticiper le chikungunya?crois tu qu'en 1 1/2 an tu peux rétablir l'équilibre apicole? faut pas te leurrer, on ne fait pas non plus chichi sur quelle essence ou autre bétises de ce genre, que nos chères abeilles ont butiné? autrement tu fais ton propre laboratoire et avant que t'achètes tu fais un prélèvement systématique du miel. Si cet apiculteur a réussi a vendre sa btl à 8000 xpf, je lui donnerai raison, et l'acheteur qui a eu le privilège de le goûter, sait ce qu'il a acheté. c'est koi ton blème? Tu es maître de ce que tu achètes...L'apiculture est un job noble, et grand salut, aux apiculteurs..au fait, moi je vends ma btl de 1kg à 2000 xpf, et garantie bio, tous les jours je me fais une bonne citronnade au miel..si.si..bon il est vrai que je ne l'achètes pas, je vends..et suis contre cette décision de nunuche de rivetta point!!!!

14.Posté par coyote le 24/07/2015 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fiufiutafe, tu devrais mieux lire ce que tu recherches sur le net, le miel Yemenite est REVENDU à 150 euro le kg en Arabie Saoudite mais pas au Yemen.
De plus c'est une variété particulière miel de jujubier sauvage....tu peux dire ce que c'est le miel de polynésie ? coco ? Noni ? non ça on sait pas encore faire.... C'est donc qu'un multi-fleur à valeur moindre....
Fermer l'importation pourquoi pas, le problème c'est qu'on a vu les apiculteurs augmenter les tarifs ( record à 8000 cfp la bouteille, miel des marquises à 5000 cfp....soit 2 à 3 x le prix dans l'année....c'était une mesure pour préserver la filière pas pour enfler les consommateurs et se goinfrer !) Alors désolé mais j'ai ramené du miel de l'extérieur et comme je suis quand même sensibilisé, j'ai fait gaffe d'ébouillanter tout ce qui avait toucher ce miel import)

13.Posté par fiututafé le 24/07/2015 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut vous tous, ne vous centrez pas à chaque fois autour de votre pito, le miel est un produit de luxe, aux yemen il est vendu 153,00 euros le kilo soit presque 20.000xpf, alors quand on vous vend la bouteille de 1 kg à 2.000 xpf, faites pas votre fine bouche, ok??autrement prend du sirop d'érable??? toujours en train de se plaindre, manquerai plus qu'on te donne gratis la bouteille....alors en ce qui concerne la décision d'ouvrir l'importation...le RIVETA veut toujours faire sa star; souvenez vous des carottes de Tubuai??? ya pas photo, décision archinulle.....j'espère que Crawford va pouvoir arrêté tout çà...il a 2 mois exactement pour faire annuler cet arrêté de nunuche....se renseigner auprès de la drcl...

12.Posté par Cool Ruler le 24/07/2015 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours le même réflexe, se refermer au monde extérieur sous prétexte de sauver l'emploi local. Amis pitoïstes bonjour.

Un miel local de qualité à un tarif raisonnable et les importations s'effondreront d'elles mêmes...

Mais non, malgré le fait que la production locale soit insuffisante, on préfère sacrifier l'accès à la population à un produit noble sur l'hôtel de quelques producteurs locaux pour reprendre l'expression de certains.

Organiser la filière et des contrôles seraient peut être une première étape, vu la qualité de certains miel locaux qui n'ont de miel que l'étiquette de la bouteille. Du mauvais sirop de sucre tout au mieux.

Ainsi va la vie.

11.Posté par J’dis ça, j’dis rien le 23/07/2015 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant le risque d'ingurgiter de l'eau sucrée, c'est déjà le cas avec certains miel de production locale. Reste à savoir si cela est le fait de revendeurs ou d'apiculteur indélicats. Avec l'importation, on risque peut-être de trouver la même cochonnerie, mais, au moins, ce ne sera pas au prix du caviar.

10.Posté par J’dis ça, j’dis rien le 23/07/2015 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant le risque d'ingurgiter de l'eau sucrée, c'est déjà le cas avec certains miel de production locale. Reste à savoir si cela est le fait de revendeurs ou d'apiculteur indélicats. Avec l'importation, on risque peut-être de trouver sur nos table, la même cochonnerie, mais, au moins, ce ne sera pas pas au prix du caviar.

9.Posté par TevaTamahine le 23/07/2015 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant on veut développer son pays on favorise les productions locales, hélas le système de l"économie de comptoir continue de plus belle et nos politiques n'ont aucune vision pour l'avenir du pays. Toutes les ressources pour l'emploi sont sacrifiées sur l'hôtel des rentrées fiscales. Le secteur de l'apiculture n'est pas le seul à être abandonné aux importateurs, l'autonomie politique oui, pour l'autonomie économique vous repasserez les oligarques locaux n'en veulent pas ! Et c'est pas l'autorité de la concurrence qui pourra ou voudra y changer quoi que ce soit.

8.Posté par wakrap le 23/07/2015 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Post 4 : tout est dit.
Sinon, pour enlever un peu les oeillères : http://www.contrepoints.org/2014/02/12/156362-abeilles-quelle-catastrophe
Et puis le miel local hors de prix, et aux insecticides locaux, faut être motivé. Pour ma part, par principe, j'ai arrêté d'en acheter dès qu'ils ont interdit l'importation. Le protectionnisme me débecte.

7.Posté par Blog Plus Mince Plus Jeune le 23/07/2015 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il est admis que l'irradiation des aliments permet de stériliser les aliments en détruisant les germes et insectes, il n'en demeure pas moins que ce procédé issu de la technologie nucléaire détruit également une bonne partie des nutriments essentiels et vitamines de ces aliments. Ceci étant, ce procédé est-il vraiment sans danger pour notre santé ? Nous vous en disons plus dans cet article http://bit.ly/1MpUTmp

6.Posté par julien le 23/07/2015 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire :
http://www.consoglobe.com/irradiation-aliments-3571-cg
La ionisation des aliments détruits les vitamines et détruit une partie des nutriments. Autant donc manger du sucre qu'acheter du miel ionisé ca revient au même.
De plus il existe des soupçons concernant les risques cancérigènes de cette méthode.

5.Posté par Ariitaia le 23/07/2015 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les apiculteurs locaux avaient pris la mesure de la chance qu'ils avaient, on en serait pas là. Ils ont laissé passer leur chance. Bien des productions locales aimeraient être protégées par une interdiction de concurrence importée.
Qualité du miel déplorable, ressemblant souvent à du sirop épais, et quantité insuffisante.
Pourquoi rien ne marche à Tahiti ? No pain, no gain !

4.Posté par Rodrigue le 23/07/2015 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand le miel coûte un prix fou, il faut bien calmer le marché avec des produits à prix raisonnable,
importé qui subissent
les frais de transport
de douane
et de TVA
et arrivent à être moins chère
ici on croirait de l'or ……alors arrêtez votre bla bla …...

3.Posté par fareniau le 22/07/2015 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une bêtise, à quoi sert les fouilles effectuées à l'aéroport de Faaa dans les bagages des personnes entrant sur le territoire. Il ne sait pas les causes de la maladie à Raivavae, il est fort. Laissez cette décision d'autorisation d'importation aux professionnels, c'est à dire aux apiculteurs. Il décide à la place des apiculteurs qui connaissent le métier et si toute fois il réussit à transmettre la loque américaines dans les ruchers des archipels, celui qui a pris cette décision sera t il responsable du désastre? Devra t il le payer? C'était une bonne chose d'avoir interdit l'importation.

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 10:51 Récolte de vêtements et jouets à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance