TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Mardi 2 Septembre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

L’île parfumée d'Ernest Salmon : écrits ressuscités d’un passé oublié




L’île parfumée d'Ernest Salmon : écrits ressuscités d’un passé oublié
L’association Littéramā’ohi édite "L’île parfumée", dernier numéro hors série de sa revue littéraire. Un ouvrage spécial et riche de sens puisqu’il s’agit des écrits d’Ernest Salmon, le premier auteur polynésien.

La revue est en vente en librairie pour 1 200 Fcfp. Une séance de dédicace est prévue samedi 31 août, de 9h à 12h chez Archipel, rue des Remparts à Papeete.

Dans "L’île parfumée", Ernest Salmon dédie ses premiers poèmes à l’amour, sujet universel et intemporel, mais aussi à sa culture et à la beauté de son île, vantant le vert de ses vallées et le bleu de sa mer.

Il cherchait à les décrire fidèlement, comme il les "sentait". D’ailleurs, il écrira dans une lettre : "Vous noterez que je me suis souvent écarté des règles traditionnelles de la prosodie française. C’est volontairement que j’ai péché… Il m’a semblé, en effet, que la flore, la race, l’âme tahitiennes, libres éléments d’un tout primitif et souverainement exotique, exotique qui est O’ Tahiti, demandaient, pour être rendus fidèlement, pour éveiller en nous l’image, la couleur et le son appropriés, un vers affranchi dans une certaine mesure…".

Ces dernières pages, quant à elles, sont fortement imprégnées de batailles. Nous découvrons une guerre vécue, loin de l'habituelle leçon d’histoire.

Né en 1888, Ernest Salmon est le troisième enfant de la Reine Marautaaroa Salmon. L’enfant grandit à Papeete et, pour terminer ses études, part à San Francisco où il passera un diplôme américain en "engineering". Après la déclaration de guerre de 1914, il s’enrôle dans l’armée Française et devient le premier Engagé Volontaire de la colonie.

Une fois la guerre finie, il fait des études de droit. Diplômé de la magistrature coloniale puis de la magistrature française, il sera le premier juge tahitien.

En 1919, Ernest Salmon a bien tenté de faire publier son œuvre, sans succès. Il mourut en décembre 1961. Il faudra attendre près d’un demi siècle pour que Christine Duchateau, passionnée de culture polynésienne, tombe par hasard sur ses écrits chez un libraire parisien. Le recueil de poèmes était là, sans que personne n’en soupçonne la valeur. Sans hésiter, Christine Duchateau l’achète et ramène l’œuvre au pays de ses origines. Puis c'est tout naturellement qu'elle s’adresse à Littéramā’ohi pour partager cette fabuleuse découverte.

Ce projet n’aurait pas pu se concrétiser sans le consentement des descendants d’Ernest Salmon. Bien entendu, ils connaissaient le don de leur grand-père pour l’écriture mais ils n’avaient jamais eu connaissance de ce manuscrit. Et grande fut leur surprise.

Avec ces écrits ressuscités d’un passé oublié, c’est une partie de nous que Littéramā’ohi nous propose de découvrir.

Nathalie Herenui Salmon-Hudry

L’île parfumée d'Ernest Salmon : écrits ressuscités d’un passé oublié
Puta ‘āpī : « l’île parfumée » i pāpa’i hia e Ernest Salmon tāne

Nō mātara noa mai ra i te puta ‘āpī a te tā'atira'a Litteramā'ohi; e puta ta’a ‘ē ra ho’i. Mea huru ta’a ‘ē ri’i teie puta ‘ā’amu nō te ta’ata i pāpa’i īa na, maoti ra o Ernest Salmon tāne, o tei riro atu ra ‘ei tā’ata pāpa’i mā’ohi mātāmua roa. Te ho’o hia ra i taua puta ra īo te mau Fare ‘ho’ora’a puta i mātaro noa hia na. Te fāito moni : 240 tarā. ‘Ua tārena hia i te tahi taime tārimara’a i teie mahana mā’a 31 nō ‘ātete, mai te hora iva haere atu i te hora ‘āhuru ma piti, i te vāhi ra pi’i hia Archipel.

I roto i teie puta “ L’île parfumée”, te pāpa’i nei o Ernest Salmon tāne i tā na mau pehepehe mātāmua nō te fa’ahiti i te parau nō te here, e tumu parau ho’i teie e fa’ahiti hia ra i te ao tā’āto’a nei i te mau pu’e tau ato’a, tae noa ato’a atu i tō na hīro’a tumu, te he’euri o te nātura ‘e te i’ui’u o te moana pa’o.

‘Aita ‘oia i fa'ahuru'ē i te parau, ‘ua fa’ati’a ra ‘oia i te mau mea ia au i tā na hi’ora’a. ‘Inaha, 'ua pāpa’i ‘oia i te hō’ē rata : « e ‘ite ihoa ‘outou, ‘ua taui ri’i vau i tā’u huru pāpa’ira’a o tei ‘ore i tū’ati ra i te huru mau o te pāpa’ira’a i te reo farāni. Nā’u noa ihoa i hīna’aro e pāpa’i mai i teie i te huru…I tō’u hi’ora’a, ‘oia mau ihoa, nō te ha’afāfā i te mau ta’ata’a tai’o, i te hau’a o te mau tiare, i te huru o te nūna’a, tae noa atu i tō na vārua ato’a, e ti’a ri’i paha ‘ia fa’a’ite i mea tano, ma te pāpa’i atu nā roto i te tahi huru ta’a ‘ē, piri atu i te parau mau… »

‘Āre’a, i te pae hōpe’a o tā na puta, te fa’ati’a nei ‘oia i te huru o te tāma’i, mai o tā na i ora…i ‘ite. Mea ‘ē roa i tō te mau ha’api’ira’a tāmau nō te fare ha’api’ira’a.
‘Ua fānau hia o Ernest i te matahiti ra 1888. ‘Oia te torura’a o te hua’ai tamari’i nō roto mai ite ari’i vahine ra Marautaaroa Salmon. ‘Ua pa’ari teie taure’are’a i Papeete, mai i reira, reva atu ra ‘ō na i te mau fenua maritē, i te ‘oire nō San Francisco. I reira, 'ua noa’a i tā na parau tū’ite nō te tia’a’au i te parau o te mau hāmanira’a māteni hururau. I te matahiti 1914, fāriu mai ai te tāma’i mātāmua, ō atu ra teie tamarii Tahiti, i roto i te nu’u farāni, ‘ō na paha te ti’a mātāmua nō te fenua nei o tei tihepū hia e te Hau Farāni.

I muri mai i te tau tāma’i, tāmau noa ea ‘ō na i tā na tau ha’api’ira’a i roto ra i te parau o te ture. Noa’a mai ra o tā na parau tū’ite teitei nō roto mai i te Fare Ha’api’ira’a Papa Ha’avā Rahi, i muri mai, nō te Fare Ha’api’ira’a Tōro’a Ha’avā Rahi a te Hau Nui. Nā na ato’a i amo i teie huru ti’ara’a nō taime mātāmua, nō te hō’ē tamari’i Tahiti, mea te’ate’o roa nō tātou.

Mo’e atu ra ‘oia i te ‘āva’e tītema 1961 ra.

I te matahiti 1919, ‘ua ‘imi ihoa o Ernest Salmon i te tahi rāve’a ‘ia nēne’i hia i teie puta tā na, ‘aita ra i manuia. Hō’ē tenetere matahiti i muri mai, topa atu ra o Christine Duchâteau vahine i ni’a i teie puta ‘ā’amu, i te ‘oire nō Paris, īo te hō’ē ta’ata ho’o puta rau. Te vai ‘ōtare noa ra teie puta iti i taua vāhi ra, ‘aita ra i ‘ite hia i te faufa’a rahi e vai nei i roto ī tā na mau parau. Nō tō na here i tō tātou nūna’a, ‘ua fa’ahoi’ roa mai teie vahine i taua puta faufa’a ra i te fenua nei. Mea nā reira o tō na fārereira’a i te tā’atira’a Litteramā’ohi nō te fa’a’ite i te ‘ohipa i tupu. ‘Aita teie nēne’ira’a i noa’a hia i te rave ‘a hani ‘aita te mau mo’otua o Ernest Salmon i fa’ati’a. I te parau mau, ‘ua ‘ite a’e na i teie hua’ai tamarii i te pūai o tō rātou pāpā rū’au nō te ‘ohipa pāpa’i, a tahi ra rātou i fa’aro’o i te parau nō teie puta iti. Hiti mahuta te ‘a’au.

Nā roto i teie mau pāpa’i, te heheu nei tātou i te tahi tuha’a o tō tātou orara’a, maoti ato’a o Litteramā’ohi.

TP ( pāpa’i tumu nō roto mai īa Nathalie Heirani Salmon-Hudry )

Rédigé par Par Nathalie Heirani Salmon-Hudry le Jeudi 29 Août 2013 à 14:47 | Lu 962 fois


Notez

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012