Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'ex cadre empoche 11 millions en surfacturant les travaux de réparation du Méridien de Bora



"A chaque fois qu'on faisait des devis, c'était la même chose. Il nous tenait en laisse pour avoir d'autres chantiers. J'ai l'impression d'avoir été racketté" témoigne l'un des prestataires, pourtant complice.
"A chaque fois qu'on faisait des devis, c'était la même chose. Il nous tenait en laisse pour avoir d'autres chantiers. J'ai l'impression d'avoir été racketté" témoigne l'un des prestataires, pourtant complice.
PAPEETE, le 8 septembre 2015 - En février 2010, le cyclone Oli causait de gros dégâts au Méridien de Bora Bora. Le responsable logistique de l'établissement, licencié depuis, obligeait les artisans à gonfler leurs devis de réparations sous peine de les priver de chantier. Il a flambé tout l'argent et risque aujourd'hui 1 an de prison ferme.

Stéphane Noyelles, ancien directeur logistique des hôtels Méridien de Tahiti et Bora Bora, a refait sa vie en métropole. Il travaille aux moyens généraux dans un hôtel de la Côte d'Azur. Attendu ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Papeete pour répondre de faits de corruption, il n'a pas fait le déplacement. "Il a expliqué avoir épuisé tous ses congés", a ironisé le parquet en déplorant cette absence.

Dans la salle d'audience, six autres prévenus, eux, sont bien là. Tous sont artisans, ou entrepreneurs locaux, et sont également renvoyés devant le tribunal pour corruption. La justice leur reproche d'avoir cédé au chantage de l'ancien cadre de l'hôtel. Entre 2010 et 2011, après le passage du cyclone Oli, ce quadragénaire métropolitain recruté depuis peu les avaient tous contraint de surfacturer leurs devis pour les différents chantiers de réparation de l'établissement, comme le révélait vendredi dernier Tahiti Pacifique Hebdo. Et il encaissait l'argent sous peine de les priver de commandes.

La belle vie, avant la prison

"On a accepté pour avoir du travail, c'est tout, pas pour s'enrichir", raconte à la barre l'un de ces artisans qui regrette d'avoir trempé dans la magouille, mais estime aussi avoir été plus racketté qu'autre chose dans cette affaire. "L'entreprise était en difficulté, on était content d'avoir un chantier, au Méridien en plus, c'est prestigieux sur un CV". La démarche était toujours la même. Stéphane Noyelles demandait systématiquement aux entreprises de doubler les devis. La différence était pour lui. Tout se passait dans le dos de la direction.

Si le cadre indélicat reconnaît avoir ainsi empoché plus de 11 millions de francs, la direction de l'hôtel, partie civile au procès, avance, elle, la somme de 18 millions de francs. De l'argent que l'ancien cadre de l'établissement a littéralement flambé. "Il faisait venir sa famille en première, se payait des tours en hélicoptère, changeait de voiture tous les deux mois, partait en Nouvelle-Zélande", balance, revanchard, un autre patenté embarqué dans la combine. "On n'avait pas le choix, sinon on mettait la clé sous la porte". L'appétit insatiable de Stéphane Noyelles, seul aux commandes à centraliser les devis et qui se faisait payer en cash dans des enveloppes, aura raison de son escroquerie.

Trop gourmand, menaçant même avec certains, il a fini par exaspérer l'un des prestataires au point de tout balancer à sa direction. Après la belle vie, Stéphane Noyelles, qui a adressé au tribunal depuis la France une lettre de repentance, a même goûté quelques temps à la détention provisoire.

Le parquet a requis à son encontre 2 ans de prison dont une année avec sursis avec obligation de rembourser l'hôtel et interdiction d'exercer dans l'hôtellerie pendant cinq ans. 6 mois de prison avec sursis ont été requis contre les artisans complices et "victimes" consentantes. Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 24 novembre.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 8 Septembre 2015 à 17:46 | Lu 4036 fois







1.Posté par fantasio le 09/09/2015 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une pratique quotidienne sur le fenua ....mais aussi en France !

2.Posté par olivier le 09/09/2015 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Avoir un chantier au Méridien, c'est prestigieux sur un CV" estime un artisan racketté dont l'entreprise était en difficulté. Ne vous inquiétez pas toutefois de l'impact de ce racket pour les propriétaires du Méridien, les actionnaires du groupe multinational ENGIE à travers la filiale EDT, délégataire du...service public de l'électricité. Tous les déficits du Méridien Bora sont remontés dans les comptes d'EDT et donc en fin compte supportés par les abonnés polynésiens; Par contre regardez de plus près qui, à coté des quelques artisans locaux entendus dans cette sombre affaire, bénéficie régulièrement des commandes de l'hôtel pour des prestations techniques diverses : Cofely, Ineo,...toutes aussi filiales de ENGIE! C'est la mise en oeuvre, avec la complicité de nos dirigeants représentant l'autorité concédante, du principe "socialiser les pertes, privatiser les profits!".

3.Posté par areva le 09/09/2015 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@olivier : Je ne savais pas que les résultats du Meridien rentraient en compte dans le calcul de ma facture d'électricité... Alors si tout le monde va séjourner au Meridien ma facture d'électricité va baisser ? Peux-tu m'expliquer ?

4.Posté par Masque VENGEUR le 09/09/2015 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Olivier, je croyais que les déficits du meridien ne sont pas dans les comptes de edt donc pas dans la facturede l'abonné polynésien. en tout cas c'est ce que le nouveau pdg de edt dit, et moi je le crois parce qu'il a l'air d'etre transparent, lui, ENFIN !!!!! espérons que mon intuition est bonne. Olvier, edt a commencé a distribué leur fascicule "edt réponds", quelqu'un du cesc me l'a montré. très interessant. tu devrais le lire si tu as l'occasion, tu serais peut etre moins cinglant .. les choses évoluent, il faut bien le reconnaitre.et je ne suis pas un fan de edt.

5.Posté par Masque VENGEUR le 09/09/2015 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après la transparence, espérons une baisse des tarifs ..... lol

6.Posté par tutua le 09/09/2015 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@olivier
cette affaire est absolument scandaleuse, si tu as des infos, pliz, crache les !
edt dans le coup, c'est pas vraiment étonnant, ils avaient magouillé avec Gasgas pour son petit palace de Ranelagh



7.Posté par olivier le 09/09/2015 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@masquevengeur : voir Rapport de la CRE décembre 2012, page 34 téléchargeable a www.cre.fr

"3. exclure les postes de charge ne pouvant donner lieu à prise en compte pour l’élaboration des
tarifs
a. activités hôtelières..."

A moins que cela ait été pris en compte depuis? Mais alors quid du rattrapage? De toute façon, difficile de vérifier : toujours aucun rapport du délégataire accessible aux abonnés. Doit-on maintenant les croire sur parole parce que le nouveau PDG a une "meilleure tête que le précédent? Mais l'habit ne fait pas toujours le moine...

8.Posté par Masque VENGEUR le 09/09/2015 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@olivier : on nous aurait caché des choses? ceci dit je suis d'accord avec la question de @areva. il y a quelque chose d'incohérent. soit la cre se trompe, soit les chiffres sont bien camouflés et le nouveau pdg aurait menti alors.. that is the question.

9.Posté par hirinake le 10/09/2015 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de quoi pavoiser les gars allez pour 11 petits millions fcp c'est rien.....par rapport aux centaines de milliards qu'ont pique nos ediles politiques depuis des annees et surtout le roi des pompoms de toute la Republique. Ces messieurs ne vont jamais en prison alors que pour 11 millions on va en taule.
MORALITE il vaut detourner des centaines de millions vous serez proteges...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance