Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'enquête de satisfaction touristique présentée à Nicole Bouteau



Nicole Bouteau, a reçu, lundi après-midi, le directeur de l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF), Fabien Breuilh.
Nicole Bouteau, a reçu, lundi après-midi, le directeur de l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF), Fabien Breuilh.
PAPEETE, 14 février 2017 - La ministre du Tourisme et des transports aériens internationaux, Nicole Bouteau, a reçu, lundi après-midi, le directeur de l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF), Fabien Breuilh.

A l’occasion de cette rencontre, le directeur de l’ISPF a présenté les activités de l’institut en lien avec le secteur du tourisme, et notamment l'enquête de satisfaction touristique qui a été lancée en novembre dernier, et qui devrait s'achever à la fin de l'année.

Les échanges techniques ont également porté sur l'utilité de travailler sur la disponibilité de projections toujours plus fiables, et donc la modernisation progressive des modèles statistiques.

L'appareil statistique du tourisme est déjà bien fourni sur les flux internationaux. Il convient à présent de travailler sur des partenariats permettant de croiser des données de sources diverses, privés notamment, pour affiner encore la connaissance des flux et de l'activité.

La ministre a validé les directions et ambitions de l'Institut, tout en rappelant son souhait que les acteurs puissent disposer des meilleurs outils d'appréciation qualitatifs et quantitatifs sur les tendances à court et moyen termes. D'autres enquêtes complémentaires - notamment autour du segment de la croisière - pourraient être envisagées par ailleurs en fonction des ressources humaines et financières disponibles.

Rédigé par Communiqué le Mardi 14 Février 2017 à 14:45 | Lu 674 fois






1.Posté par PAVLOVA le 14/02/2017 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un beau duo de vainqueurs...vous pensez serieusement que le directeur des Statistiques va vouloir donner des chiffres negatifs a l'encontre des orientations du gouvernement ou de la ministre ? MDR mais on nage en plein delire, car s'il diffusait les realites......il est vire et rentre illico predto en France.
Aue hoi'e te nunaa, ta haama'au noa hia ra oe e teie mau feia matau maitai te haavare.

2.Posté par JMCJ le 15/02/2017 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est plutôt une enquête d'insatisfaction qu'il faudrait mener.

3.Posté par Rigel le 15/02/2017 06:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moins de 200 000 touristes. c'est à pleurer de rire. Il faudrait peut être savoir les attirer les touristes, mais pour cela il faut avoir quelque chose à leur proposer.
A part les plumer avec des prix exorbitants, des services tout juste moyens voire inexistants, et des produits que l'on trouve ailleurs moins cher.
Il faut arrêter de rêver. Les Australiens et les Néo Zélandais vont aux Vanuatu ou aux Fidji cela leur coûtent 2 fois moins cher.
Pareil pour les Américains qui vont à Hawaï pour beaucoup moins cher.
Alors pour les faire venir ici va vraiment falloir êtres performants et surtout compétents. C'est là qu'est le problème.

4.Posté par Mano le 15/02/2017 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fonctionnaires jusqu'au bout des doigts, l'ISPF demande aux prestataires de faire leur travail de collecte des données, mais quand nous posons des questions précises sur un résultat précis de ces données, plus de réponses, et si nous refusons dès lors de donner nos chiffres, ils nous menacent de représailles financières, prétextant que nous avons l'obligation de faire leur travail, continuez madame la ministre à supporter des gens trop payés pour faire correctement leur boulot!!!

5.Posté par Lou le 15/02/2017 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Pavlova: Procès d'intention gratuit, détestable et illogique. La ministre ne peut qu'être intéressée de connaître les "chiffres négatifs" pour réorienter l'action de ses services. Politiquement, elle a tout intérêt à donner des preuves que son nouveau passage au ministère du tourisme est utile et fait progresser la principale source de devises du Pays.

6.Posté par Teuira le 21/02/2017 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2004 : 211 893 touristes...2008 : 196 496.....2017 : 200 000 ?? ou moins....bref faut arreter de depenser des millions pour promouvoir notre fenua....on a depense des milliards pour quel resultat ??.....negatif...le basic n'est meme pas fait..Les TRANS PORT EN COMMUN ...nul de nul...les taxis sans TAXIMETRE...bref on peut remplir une page...
les arguments de certains pour attires les touristes :
1 - un casino .....foutaise...les iles Hawaii - 0 casino - 7 000 000 de touristes par an
2 - le feeding des requins (pourtant interdit depuis 2006)...foutaise - a toujours ete interdit aux iles Hawaii
bref quand j'entends certain dire qu'il ne faut pas qu'on arrive a un tourisme de masse comme a Honoluu....mega LOL....ils n'ont rien a crairdre...c carrement de la science fiction....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance